Rechercher
Rechercher

Sport - Football

Ligue Europa : Carton presque plein pour les clubs français

Les Marseillais se sont assurés une des deux premières places de leur groupe en arrachant la victoire au bout du suspense face à l'Ajax Amsterdam (4-3) grâce à un triplé d'Aubameyang.

Pierre-Emerick Aubameyang exécutant un ciseau retourné lors de la victoire de l'Olympique de Marseille contre l'Ajax Amsterdam, jeudi au Vélodrome de Marseille. Nicolas Tucat/AFP

Marseille, au bout du suspense, et Rennes et Lille, plus tranquillement, l'ont emporté jeudi soir en Ligue Europa et Ligue Europa Conférence, s'assurant au minimum une place de barragiste pour la suite de ces compétitions, au contraire de Toulouse, auteur d'un match nul.

Après le 3-3 du match aller aux Pays-Bas, la rencontre entre l'Olympique de Marseille et l'Ajax Amsterdam a encore fait des étincelles jeudi soir en Ligue Europa. Et cette fois-ci, les Marseillais ont réussi à s'imposer 4-3 à l'issue d'un match complètement fou.

Sifflé par une partie du Vélodrome en amont de la rencontre lors des compositions d'équipe, Pierre-Emerick Aubameyang a fait taire ses détraqueurs en inscrivant un triplé, dont deux penalties, auréolé d'un superbe ciseau retourné en début de seconde période (3-2, 47e). Le Gabonais avait d'abord mis les Olympiens sur de bons rails dès le début de la rencontre (1-0, 9e), mais c'était sans compter sur la réponse immédiate des Amstellodamois qui égalisaient 21 secondes après le coup d'envoi par l'intermédiaire de Brian Brobbey (1-1, 10e). L'ailier néerlandais récidivait 20 minutes plus tard, en répondant encore une fois du tac au tac à un nouveau but marseillais inscrit par Chancel Mbemba de la tête sur un corner de Jonathan Clauss (2-1, 26e). Comme sur sa première réalisation de la partie, Brobbey a profité d'un service idéal de Steven Berghuis pour tromper Pau Lopez de près (2-2, 30e).

Au retour des vestiaires, l'Ajax a su surmonter l'exploit technique d'Aubameyang et surtout l'exclusion de Berghuis à l'heure de jeu pour un tacle dangereux sur Angel Correa (63e) pour de nouveau recoller au score grâce à Chuba Akpom (3-3, 79e). Mais alors que l'on se dirigeait tout droit vers une redite du match aller, Diant Ramaj, le gardien néerlandais, s'est rendu coupable d'une grossière erreur : en voulant capter un centre marseillais qui semblait filer en sortie de but, Ramaj relâchait le ballon devant Ismaïla Sarr avant de commettre une faute sur l'ailier phocéen.

Une occasion tombée du ciel d'empocher la victoire que n'a pas laissée passer Aubameyang, auteur de son premier triplé sous les couleurs olympiennes en convertissant son second penalty de la soirée (4-3, 90e+3).

Finale dans deux semaines

Premiers de leur groupe devant les Anglais de Brighton, les Marseillais, comme les Anglais, sont désormais assurés de finir à l'une des deux premières places de leur groupe. Les deux équipes s'affronteront en Angleterre pour déterminer qui poursuivra directement sa route en 8e de finale, et qui en passera par un barrage contre un des troisièmes de groupe de Ligue des champions.

Toujours en C3, les Rennais, sous la houlette de leur nouvel entraîneur Julien Stéphan, ont aisément battu le Maccabi Haïfa 3-0 à Budapest grâce à des buts signés Martin Terrier, Amine Gouiri et Fabian Rieder. Les Bretons s'assurent ainsi de finir à l'une des deux premières places de leur groupe, comme les Espagnols de Villarreal, vainqueurs 3-2 du Panathinaïkos.

Avec une rencontre en moins, à disputer face au Maccabi Haïfa, les Espagnols comptent trois points de retard sur les Rennais, et la rencontre entre les deux équipes, au Roazhon Park le 14 décembre, sera décisive pour déterminer leur classement final.

En Ligue Europa Conférence (C4), Lille a aussi validé son billet pour la suite de la compétition (barrage contre une équipe reversée de C3 ou passage direct en 8e) grâce à une victoire solide 2-0 sur le terrain des Slovènes de l'Olimpija Ljubljana, grâce à des réalisations de Rémi Cabella et Youssouf Yazici. Ils disputeront leur dernier match à domicile contre le club des îles Féroé du KI Klaksvik.

Seule équipe française qui ne l'a pas emporté jeudi soir, Toulouse a dû se contenter en C3 d'un triste match nul 0-0 au Stadium face aux Belges de l'Union Saint-Gilloise. Trois semaines après l'exploit contre Liverpool (3-2), les Toulousains ne peuvent plus rattraper les Anglais, qui comptent quatre points d'avance. Avec trois points d'avance sur leurs adversaires du soir, ils ont fait un pas vers la seconde place de leur groupe, synonyme de barrage.

Parmi les autres équipes qui ont assuré leur place pour la suite de l'une ou l'autre des compétitions jeudi soir, au minimum en barrage, on retrouve les Anglais de West Ham et de Liverpool, respectivement vainqueurs des Serbes de TSC (1-0) et des Slovènes de LASK (4-0), tandis que les Italiens de la Roma, finalistes malheureux de la dernière édition, validaient également leur ticket grâce à un nul sur la pelouse des Suisses de Servette (1-1).

Marseille, au bout du suspense, et Rennes et Lille, plus tranquillement, l'ont emporté jeudi soir en Ligue Europa et Ligue Europa Conférence, s'assurant au minimum une place de barragiste pour la suite de ces compétitions, au contraire de Toulouse, auteur d'un match nul.

Après le 3-3 du match aller aux Pays-Bas, la rencontre entre l'Olympique de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut