Rechercher
Rechercher

Culture - Sortir à Beyrouth

Ces pièces qui gazouillent en français au théâtre Monnot

À l’affiche du théâtre Monnot en décembre, trois rendez-vous qui devraient satisfaire les plus francophones des spectateurs.

Ces pièces qui gazouillent en français au théâtre Monnot

Fernanda Barth dans « Des femmes ». Photo DR

- Du 6 au 17 décembre (relâche le 11),  Des Femmes avec Fernada Barth, actrice libano-brésilienne dans un texte et une mise en scène de Régis Martrin-Dronos. Comédienne libano-brésilienne, Fernanda Barth a suivi toute sa scolarité dans un lycée français situé à Rio de Janeiro, sa ville natale. Elle a été formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris ainsi qu’au Conservatoire du 13e arrondissement. Fernanda est polyglotte, diplômée d'une licence et d'un master en études théâtrales à l’université Sorbonne Nouvelle et possède une solide formation en danse classique et contemporaine.
Elle collabore avec l’auteur et metteur en scène Régis de Martrin-Donos pour le seul en scène Des Femmes. Elle y incarne huit personnages féminins de différents âges, univers et nationalités. Grâce à son succès auprès du public et de la presse, Des Femmes est repris pour quatre années consécutives à Paris et continue de tourner.

- Le 16 décembre, à ne pas rater, le retour de Fabrice Luchini et moi de et avec Olivier Sauton. Dans ce seul en scène, Luchini n’est pas le sujet du spectacle, mais un prétexte pour intéresser à l’histoire du spectacle. Celle d’un professeur qui donne des leçons de vie à un jeune comédien. Et quel meilleur personnage que Luchini pour incarner le professeur ? « J’imite bien d’autres acteurs mais je ne les ferais jamais aussi bien que Luchini. J’ai de l’empathie pour lui, cette qualité qui devrait être celle que l’on s’inflige tous. Si je n’avais pas tant aimé cet immense acteur, jamais je n’aurais réussi la subtilisation (de son identité) », confessait Olivier Sauton à L’Orient-Le Jour lors de ses premières représentations début octobre.

Lire aussi, sur le sujet

Au Monnot, il est à la fois Fabrice Luchini et lui-même

-Et, enfin, la reprise de la pièce autobiographique de Josyane Boulos La Fille qui aimait Julio les 20-26-27-28 décembre (en libanais les 21-22-23-29-30 décembre). À travers les anecdotes sympathiques qui ont jalonné sa vie, la directrice du théâtre Monnot, également actrice, auteure et productrice survole 60 ans de vie au Liban, mêlant l'« Histoire » et les histoires. 1h20 minutes de comédie et d'émotions dans ce seule en scène qui sera joué en français ou en libanais selon les jours, à l'ACT du théâtre Le Monnot. 

Pour mémoire

Josyane Boulos : la comédie sera reine au Monnot et la tragédie sa princesse !


- Du 6 au 17 décembre (relâche le 11),  Des Femmes avec Fernada Barth, actrice libano-brésilienne dans un texte et une mise en scène de Régis Martrin-Dronos. Comédienne libano-brésilienne, Fernanda Barth a suivi toute sa scolarité dans un lycée français situé à Rio de Janeiro, sa ville natale. Elle a été formée au Conservatoire national supérieur d’art...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut