Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Dans la presse

Le Hamas et Israël pourraient parvenir à un accord « dans les jours à venir » pour libérer certains otages, rapporte le Washington Post

Le « Washington Post » affirme qu’Israël demande la libération de 100 femmes et enfants, tandis que le Hamas a indiqué sa volonté de libérer 70 otages en échange d’une trêve de 5 jours, selon une déclaration d’un de ses responsables sur sa chaîne Telegram citée par Reuters lundi.

Le Hamas et Israël pourraient parvenir à un accord « dans les jours à venir » pour libérer certains otages, rapporte le Washington Post

Pascal Soto, chef de cabinet du bureau du coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient (Unsco), écoutant un manifestant le 13 novembre, alors que les gens se rassemblent devant le siège de l’ONU à Jérusalem pour appeler l’organisation à intervenir pour la libération des otages israéliens capturés par des militants palestiniens lors de l’attaque du 7 octobre. Kenzo Tribouillard/AFP

Un accord pourrait être annoncé « dans les jours à venir » pour la libération de dizaines de femmes et d’enfants retenus en otage par le Hamas depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas – selon un article d’opinion publié lundi par le Washington Post et basé sur les affirmations d’un responsable israélien sous couvert d’anonymat.

« Les grandes lignes de l’accord sont définies », aurait ainsi déclaré ce responsable. L’article du chroniqueur du Washington Post David Ignatius suggère que les otages détenus par le Hamas à Gaza seraient libérés par groupes en échange de femmes et de jeunes Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

Depuis l’attaque du Hamas contre Israël à partir de la bande de Gaza le 7 octobre dernier, environ 240 personnes sont retenues en otage par le groupe palestinien. Il s’agit notamment de jeunes enfants, de personnes âgées et de dizaines de binationaux et d’étrangers – selon les autorités israéliennes. Le 24 octobre, deux otages âgés ont été aéroportés vers un hôpital israélien pour retrouver leur famille mardi, alors que les États-Unis ont exigé que les militants palestiniens libèrent plus de 200 autres captifs avant d’envisager des pourparlers de cessez-le-feu à Gaza.

Une trêve de cinq jours

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré le 12 novembre à NBC News qu’il pourrait y avoir « un accord potentiel pour les otages » détenus dans la bande de Gaza, mais a refusé de donner plus de détails. Le Washington Post affirme qu’Israël demande la libération de 100 femmes et enfants, tandis que le Hamas a indiqué sa volonté de libérer 70 otages en échange d’une trêve de 5 jours, selon une déclaration d’un de ses responsables sur sa chaîne Telegram citée par Reuters lundi.

Lire aussi

« L’Iran sort indubitablement renforcé de cette guerre entre Israël et le Hamas »

L’article d’opinion du Washington Post suggère qu’en échange, Israël accepterait également un cessez-le-feu temporaire d’une durée maximale de cinq jours afin de permettre le passage en toute sécurité des otages et d’un afflux d’aide aux civils de Gaza. Du côté israélien, l’État hébreu voudrait confirmer l’identité de ceux qui sont retenus captifs avant de procéder à un échange. Le rapport cite également un « responsable arabe » qui affirme qu’il y a au moins 120 femmes et jeunes Palestiniens dans les prisons israéliennes qui pourraient être libérés en échange.

Dans une déclaration de la Maison-Blanche dimanche, le président américain Joe Biden a exprimé le ferme soutien américain à un accord d’otages lors d’un appel, exprimant son « appréciation » personnelle à l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, dont la nation a agi en tant que médiateur avec le Hamas. « Les deux dirigeants ont convenu que tous les otages doivent être libérés sans plus attendre », indique le communiqué.

Les négociations entre Israël et le Hamas ont été menées indirectement via le Qatar, où sont basés les dirigeants politiques du Hamas. Le Premier ministre qatari Mohammad ben Abderrahmane al-Thani a décrit l’effort de médiation dans une interview accordée au Washington Post mercredi 8 novembre à Doha. Le lendemain, il a rencontré le directeur de la CIA William J. Burns et David Barnea, directeur du service de renseignement extérieur israélien, le Mossad, pour en discuter.

Au moins 1 200 personnes ont été tuées en Israël depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël, pour la plupart des civils qui ont été tués par balles ou brûlés vifs le premier jour du raid, selon des responsables israéliens. Plus de 11 200 Palestiniens, principalement des civils, ont été tués dans toute la bande de Gaza lors de bombardements israéliens en représailles, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas à Gaza.

Un accord pourrait être annoncé « dans les jours à venir » pour la libération de dizaines de femmes et d’enfants retenus en otage par le Hamas depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas – selon un article d’opinion publié lundi par le Washington Post et basé sur les affirmations d’un responsable israélien sous couvert d’anonymat. « Les grandes lignes de l’accord...

commentaires (1)

Quoi que vos lecteurs disent!Le Hamas a fait une guerre ouverte avec Israël !N'ont pas bâtit des abris pour la population.Pourtant les chefs du Hamas savaient que la riposte sera,de grande envergure !Je ne rejette pas ce qui se passe à Gaza, le peuple ne mérite ce qui lui arrive !Ou est Hanieh? Bien au frais au Qatar!Des billions dans,ses poches!Sa fortune a été faite sur le sang de ses propres citoyens !Les 2 camps ont commis des crimes de guerre!Ce n'est pas le nombre qui détermine si oui ou non il y a eu crimes, mais bien l'acte ou les actes!

Marwan Takchi

15 h 32, le 14 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Quoi que vos lecteurs disent!Le Hamas a fait une guerre ouverte avec Israël !N'ont pas bâtit des abris pour la population.Pourtant les chefs du Hamas savaient que la riposte sera,de grande envergure !Je ne rejette pas ce qui se passe à Gaza, le peuple ne mérite ce qui lui arrive !Ou est Hanieh? Bien au frais au Qatar!Des billions dans,ses poches!Sa fortune a été faite sur le sang de ses propres citoyens !Les 2 camps ont commis des crimes de guerre!Ce n'est pas le nombre qui détermine si oui ou non il y a eu crimes, mais bien l'acte ou les actes!

    Marwan Takchi

    15 h 32, le 14 novembre 2023

Retour en haut