Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit Hamas-Israël

Des journalistes visés par deux roquettes israéliennes au Liban-Sud : un blessé

Le ministre sortant de l’Information Ziad Makari dénonce « un ciblage délibéré et direct des journalistes ».

Des journalistes visés par deux roquettes israéliennes au Liban-Sud : un blessé

Un journaliste se réfugie dans un véhicule après qu'une roquette israélienne a visé des journalistes dans le village de Yaroun, au Liban-Sud, le 13 novembre 2023. Photo AFP

Un mois jour pour jour après la mort du cameraman de Reuters, Issam Abdallah, dans un bombardement israélien au Liban-Sud, un nouveau groupe de journalistes a été pris pour cible lundi dans le village frontalier de Yaroun (caza de Bint Jbeil). Peu après 15h, deux roquettes israéliennes sont tombées dans le village à quelques minutes d'intervalles, blessant un journaliste de la chaîne qatarie al-Jazeera et occasionnant des dégâts au niveau des véhicules.

« Nous étions une trentaine de journalistes des chaînes MTV, al-Akhbar, al- Manar, al-Jazeera, al-Arabiya, al-Hadath, al-Mayadeen et al-Araby TV à Yaroun, après que le village a été ciblé par des bombardements israéliens. Des journalistes iraniens étaient également sur place », raconte Nahed Youssef, journaliste de la chaîne panarabe al-Arabiya. Selon elle, une première roquette israélienne est tombée vers 15h10 à quelques mètres du convoi, à proximité des voitures. Trois d’entre elles ont été endommagées, dont celles d’al-Jadeed et d’al-Jazeera, indique-elle. « Le souffle de l’explosion était très fort. Si les voitures n’avaient pas absorbé le choc de l’explosion, nous aurions probablement péri », poursuit la journaliste, d’une voix étouffée.

L'agression israélienne ne s’arrête pas là. Environ cinq minutes plus tard, un second obus tombe également à proximité du groupe, sans toutefois faire de victimes. Un journaliste d’al-Jazeera, Issam Mawasi, a indiqué dans une vidéo avoir été « légèrement blessé au niveau de la jambe ». Le chef du bureau de la chaîne qatarie au Liban, Mazen Ibrahim, a accusé à l'antenne l’armée israélienne de « viser délibérément des journalistes ». Un constat sur lequel s’accordent plusieurs voix.

La chaîne al-Jazeera « ciblée »

« Nous avions tous nos gilets et casques. Nos voitures sont clairement marquées presse. C'est clair qu'Israël nous a directement agressés », estime Nahed Youssef.

Joint par L’Orient-Le Jour, le ministre sortant de l’Information Ziad Makari a également dénoncé « un ciblage délibéré et direct des journalistes », considérant que la chaîne al-Jazeera, dont plusieurs journalistes ont été pris pour cible depuis le début de la guerre, semble être particulièrement exposée. Le ministre a enfin appelé les journalistes à « continuer de transmettre la vérité et à documenter la criminalité d’Israël ».

Même impression du côté de Jad Chahrour, responsable média du centre SKeyes pour la liberté des médias et de la culture. « Ce n’est pas la première fois que le personnel de la chaîne al-Jazeera est ciblé. Il semble qu’Israël conteste la manière dont la chaîne relate et vérifie les faits à Gaza », constate-t-il. Il rappelle également que l’attaque de lundi est loin d’être la première lancée par Israël contre des journalistes, que soit à Gaza ou au Liban, citant le cas de Issam Abdallah, qui fait partie des 40 membres de la profession tués depuis le 7 octobre.

Contactée par notre publication, la chaîne al-Jazeera n'était pas joignable dans l'immédiat pour un commentaire.

Un mois jour pour jour après la mort du cameraman de Reuters, Issam Abdallah, dans un bombardement israélien au Liban-Sud, un nouveau groupe de journalistes a été pris pour cible lundi dans le village frontalier de Yaroun (caza de Bint Jbeil). Peu après 15h, deux roquettes israéliennes sont tombées dans le village à quelques minutes d'intervalles, blessant un journaliste de la chaîne...
commentaires (1)

Au final, le liban est unifié. Tous les médias, toutes les tendances sont désormais victimes. Espérons que ceci va les unifier? rapprocher les points de vue?? Que le hezbollah et ses grandes gueules descendent de leur piédestal et traitent les autres libanais d'égal à égal?? Espérons que cela les fera réfléchir.

LE FRANCOPHONE

20 h 18, le 13 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Au final, le liban est unifié. Tous les médias, toutes les tendances sont désormais victimes. Espérons que ceci va les unifier? rapprocher les points de vue?? Que le hezbollah et ses grandes gueules descendent de leur piédestal et traitent les autres libanais d'égal à égal?? Espérons que cela les fera réfléchir.

    LE FRANCOPHONE

    20 h 18, le 13 novembre 2023

Retour en haut