Rechercher
Rechercher

Politique - Commentaire

Où est donc passée l’opposition au Liban ?

Les anti-Hezbollah ont disparu de la scène au moment où le pays a le plus besoin d’eux.

Où est donc passée l’opposition au Liban ?

Plusieurs députés de l’opposition rassemblés à la Chambre, le 27 janvier 2023. Photo tirée du compte X de Waddah Sadek, parlementaire relevant de la contestation

« Aujourd’hui, l’opposition ne peut plus rien faire. » Personne ne pouvait anticiper un tel aveu d’impuissance de la part du chef des Forces libanaises, Samir Geagea, qui se veut pourtant le fer de lance de l’opposition au Hezbollah. Le 16 mai...
« Aujourd’hui, l’opposition ne peut plus rien faire. » Personne ne pouvait anticiper un tel aveu d’impuissance de la part du chef des Forces libanaises, Samir Geagea, qui se veut pourtant le fer de lance de l’opposition au Hezbollah. Le 16 mai...

commentaires (15)

Dans des moments critiques pareils, il vaudrait mieux que l’opposition serre ses rangs derrière La Défense du Liban. Au lieu de promouvoir une confrontation avec le Hezb, mieux vaudrait se tenir prêt à défendre le pays si l’ennemi déclenche une guerre. Non pas que je sois partisan d’une guerre, mais comme on dit l’union fait la force. Unissons nous donc derrière le slogan de préserver notre cher Liban au lieu de nous battre entre nous et de dissoudre ce qui reste du Liban.

Sami NAJJAR

00 h 05, le 01 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Dans des moments critiques pareils, il vaudrait mieux que l’opposition serre ses rangs derrière La Défense du Liban. Au lieu de promouvoir une confrontation avec le Hezb, mieux vaudrait se tenir prêt à défendre le pays si l’ennemi déclenche une guerre. Non pas que je sois partisan d’une guerre, mais comme on dit l’union fait la force. Unissons nous donc derrière le slogan de préserver notre cher Liban au lieu de nous battre entre nous et de dissoudre ce qui reste du Liban.

    Sami NAJJAR

    00 h 05, le 01 novembre 2023

  • Assez de se disputer le peuple meurt de faim on dirait l’Afrique

    Eleni Caridopoulou

    18 h 56, le 31 octobre 2023

  • Very shameful !

    Wow

    18 h 04, le 31 octobre 2023

  • Ils brillent par leur lâcheté

    Charbel Moussalem

    17 h 25, le 31 octobre 2023

  • Cependant si je peux me permette si une guerre venait à éclater sur le Liban nous devrions TOUS être unis pas pour supporter la guerre mais venir en aide au peuple du sud

    Bery tus

    17 h 05, le 31 octobre 2023

  • Nous avions prévenue depuis qu’il fallait donner sa voix aux partie dur traditionnel mais démocrate (et non aucun pas tous les parties dit chrétien ne se sont alignés sur l’Occident les FL n’ont fait le jeu de personne même pas de l’Arabie saoudite et il y a des preuves) donc il fallait voter aux partis traditionaliste à ces élections pour qu’une fois au parlement ils pourront changer le tout petit à petit et non d’un jour a l’autre comme bcp s’attendait

    Bery tus

    16 h 52, le 31 octobre 2023

  • On ne peut en vouloir aux partis d'opposition dits "chrétiens" qui, défaits après à la guerre civile, n'ont jamais porté de projet politique pour le pays autre que celui de s'aligner sur l'axe "occidental" face à l'axe dit de la "Moumana3a", et dont toutes les prises de position ne sont que posture. En revanche, les pseudos "partis du changement" avait une opportunité historique de proposer un véritable projet politique en 2022 pour éviter que l'espoir qui a pu naitre à la suite du soulèvement inédit de 2019 ne soit pas complètement anéanti. Ils ont préféré faire la compétition aux partis 14 marsistes avec un discours populiste anti-Hezbollah pour gagner quelques sièges sans jamais remettre en cause la légitimité du régime confessionnel. Le résultat est un parlement qui joue le jeu des partis communautaires. Personne n’a de majorité et tous les partis en profitent pour se dédouaner.

    Mounir Doumani

    15 h 57, le 31 octobre 2023

  • On ne peut en vouloir aux partis d'opposition dits "chrétiens" qui, défaits après à la guerre civile, n'ont jamais porté de projet politique pour le pays autre que celui de s'aligner sur l'axe "occidental" face à l'axe dit de la "Moumana3a", et dont toutes les prises de position ne sont que posture. En revanche, les pseudos "partis du changement" avait une opportunité historique de proposer un véritable projet politique en 2022 pour éviter que l'espoir qui a pu naitre à la suite du soulèvement inédit de 2019 ne soit pas complètement anéanti. Ils ont préféré faire la compétition aux partis 14 marsistes avec un discours populiste anti-Hezbollah qu’ils considèrent pour gagner quelques sièges sans jamais remettre en cause la légitimité du régime confessionnel. Le résultat est un parlement qui joue le jeu des partis communautaires. Personne n’a de majorité et tous les partis en profite pour se dédouaner.

    Mounir Doumani

    15 h 49, le 31 octobre 2023

  • Il fallait bien voter! Mais non... vote en ordre dispersé. Le meilleur moyen pour aboutir aux objectifs de la Thaoura c'etait de voter pour les ennemis du hezb: FL, Kataeb et surtout pas les indépendantistes. Voter pour des démocrates, et la Thaoura pourra se faire.

    Aboumatta

    15 h 42, le 31 octobre 2023

  • Fallait voter pour l’opposition afin qu’elle puisse avoir une majorité de député or même L’OLJ qui se demande où est passée l’opposition à fait le jeu de l’axe du refus en se rangeant aux coter des thaouriste voilà la vérité

    Bery tus

    13 h 52, le 31 octobre 2023

  • C’est tellement triste, je le savais depuis lurette mais votre article vient de me le confirmer, On ne peut compter sur personne au Liban ni peuple ni opposition pour arrêter d’avaler couleuvre sur couleuvre et voir le pays couler de plus en plus. , Les 2 seuls scenarios qui peuvent sauver le pays sont soit un révolution en Iran ou au moins une implosion de son régime genre URSS ou alors que le Hezollah entre en guerre et reçoive assez de coups pour que la communauté internationale exige un changement d’orientation et un désarmement pour l’arrêt de la guerre, cela fera peut-être sortir les opposants de leur torpeur qu’ils prennent enfin leur responsabilités

    Liban Libre

    12 h 35, le 31 octobre 2023

  • - LES GRANDS COQS NE CHANTENT PAS, - SEULEMENT SOUS LE SOLEIL. - ILS CRIENT FORT ET NON POINT BAS, - QUAND LE CIEL N,EST PLUS VERMEIL. - HONTE AUX PSEUDO-OPPOSANTS. - ET A LEUR DOUBLE DISCOURS. - SE TARGUANT D,INDEPENDANTS, - TOUS BONS POUR LES BASSE-COURS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 27, le 31 octobre 2023

  • Mais tout le monde a disparu ! Il n’y a plus qu’une seule voix: celle de son maître ….fakihien !

    LeRougeEtLeNoir

    12 h 22, le 31 octobre 2023

  • Aux élections législatives l’opposition est partie en ordre dispersé grâce, entre autre éléments, à l’arrogance de Charbel Nahas; elle ne pouvait, de ce fait, pouvoir obtenir un poids quelconque dans la direction du pays ou dans son renouveau. La situation actuelle est encore pire du fait du peu de députés de l’opposition élus et de leur inaction depuis lors.

    TrucMuche

    12 h 16, le 31 octobre 2023

  • désolant vu de France !

    AJGG84

    12 h 09, le 31 octobre 2023

Retour en haut