Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Entretien/Dans nos archives

Dans les négociations avec Israël, « les Saoudiens n'offrent rien aux Palestiniens »

Prérequis posé par Riyad à tout accord de normalisation avec l’Etat hébreu, la question palestinienne patine. Omar Rahman, analyste au sein de l’institut de recherche Middle East Council on Global Affairs basé à Doha, répond aux questions de « L’Orient-Le Jour ».

Dans les négociations avec Israël, « les Saoudiens n'offrent rien aux Palestiniens »

Nayef bin Bandar al-Sudaïri (D), ambassadeur d'Arabie saoudite en Palestine, s'adresse aux journalistes en compagnie du ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki (G) au siège du ministère palestinien à Ramallah, en Cisjordanie occupée, le 26 septembre 2023. Photo AHMAD GHARABLI/AFP

Les Palestiniens peuvent-ils encore espérer peser dans la balance des négociations qui prennent corps entre l’Arabie saoudite et Israël ? A en croire Nayef al-Sudaïri, récemment nommé ambassadeur saoudien pour les Territoires palestiniens, ils...
Les Palestiniens peuvent-ils encore espérer peser dans la balance des négociations qui prennent corps entre l’Arabie saoudite et Israël ? A en croire Nayef al-Sudaïri, récemment nommé ambassadeur saoudien pour les Territoires palestiniens, ils...
commentaires (4)

- QUE PEUT-ON AUX AUTRES OFFRIR, - QUAND NOTRE OCCUPATION PREMIERE, - N,EST AUTRE QUE DE GARANTIR, - NOTRE INDIVIDUEL DERRIERE ?

LA LIBRE EXPRESSION

13 h 12, le 07 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • - QUE PEUT-ON AUX AUTRES OFFRIR, - QUAND NOTRE OCCUPATION PREMIERE, - N,EST AUTRE QUE DE GARANTIR, - NOTRE INDIVIDUEL DERRIERE ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 12, le 07 octobre 2023

  • Ni l’Arabie, ni les arabes, ni le liban ne doit quelque chose aux palestiniens. Ils ont eu plus de 70 ans pour aider leur peuple avec les centaines de millards de dollars que l’Arabie a donné aux organisations palestiniennes. L’argent ayant atterri dans diverses poches de leurs leaders. Pendant que les combats de coqs entre leaders battait ( et bat encore) son plein. Aujourd’hui, chaque pays doit nettoyer devant sa porte . « Les causes » de l’époque n’existent plus. Le liban a assez de problème par exemple pour ne plus s’occuper des autres pays. Idem pour l’Arabie qui pense au futur de son pays post pétrole. Ce produit n’est pas éternel. Pour résumer : Désormais, les palestiniens doivent s’assumer tout seul

    LE FRANCOPHONE

    09 h 12, le 28 septembre 2023

  • Ce n’est pas Mahmoud Abbas qui a besoin d’une aide saoudienne, mais tous les palestiniens désirants vivre côte à côte auprès d’Israël dans des frontières de 1967. Pour cela, il faudrait que l’Union européenne et les États Unis parlent d’une seule voix pour exiger d’Israël de se retirer sans exception de tous les territoires occupés et surtout de reconnaître l’état de Palestine. Assez de considérer Israël comme un état menacé par des terroristes.

    Mohamed Melhem

    20 h 41, le 27 septembre 2023

  • Avec MBS ,il faut s'attendre à tout. Avec l'Iran,avec Israël,tout à la fois,ce qui rend cette approche difficilement productive, à moins qu'il ne soit l'intermédiaire de la paix régionale.

    Esber

    19 h 05, le 27 septembre 2023

Retour en haut