Rechercher
Rechercher

Sport - Football - Serie A

Le Napoli déjà au bord de l’éruption

Les champions en titre ont enchaîné un troisième match sans succès dimanche à Bologne (0-0) et sont désormais relégués à 7 points de l’Inter, solide leader après son succès à Empoli (1-0).

Victor Osimhen s’agaçant lors de la défaite du Napoli contre la Lazio Rome sur la pelouse du stade Diego Maradona, à Naples, le 2 septembre 2023. Carlo Hermann/AFP

Une allure de champion pour l’Inter, un champion sans allure du côté de Naples, la 5e journée du championnat d’Italie a vu dimanche l’Inter poursuivre son sans-faute à Empoli (1-0) et Naples inquiéter encore plus ses supporters avec un nul à Bologne (0-0).

Cinq victoires en autant de matches, 14 buts marqués pour un seul encaissé, difficile de faire mieux pour l’Inter qui survole le début de la saison. Les joueurs de Simone Inzaghi, tenus mercredi en échec en Ligue des champions par la Real Sociedad (1-1), ont pourtant été bousculés par la lanterne rouge en première période.

Mais ils ont passé la vitesse supérieure au retour des vestiaires face à une équipe qui a limogé son entraîneur en début de semaine. Federico Dimarco a concrétisé la domination intériste d’une superbe demi-volée dans la lucarne gauche (51e). Marcus Thuram a manqué de peu de doubler la mise à la 77e minute, sa reprise flirtant avec la transversale adverse.

« C’est une victoire importante, cela n’a pas été facile, mais cela nous permet d’envoyer un message aux autres équipes », a insisté Dimarco sur la plateforme DAZN. « Il a fallu attendre la seconde période pour qu’on prenne le dessus, mais on a bien géré ce match, avec la bonne approche », a renchéri Inzaghi.


Naples relégué à sept points

« On n’en est qu’à la 5e journée, on sait que tout peut changer rapidement en football, mais je suis satisfait de mes joueurs, de leur état d’esprit », a-t-il ajouté. L’Inter, seule équipe de Serie A à ne pas avoir abandonné le moindre point, totalise 15 points, soit trois de plus que son grand rival, l’AC Milan (2e), qui a battu Vérone (1-0) samedi.

La Juventus, 4e après sa lourde défaite à Sassuolo (4-2) samedi, accuse déjà cinq points de retard.  Naples est encore plus loin, 7e avec sept points de retard, après un troisième match sans victoire de suite. Symboles de l’impressionnante saison 2022/2023 à l’issue de laquelle ils ont offert à leurs tifosi un titre attendu depuis 33 ans, Victor Osimhen et Khvicha Kvaratskhelia sont en panne de confiance et de réussite.

Le premier, meilleur buteur de Serie A la saison dernière, a trouvé le poteau dès la 5e minute, puis a manqué un penalty à la 72e. Le second a beaucoup tenté, mais attend toujours son premier but depuis mars dernier.


Osimhen mécontent

Remplacé en fin de match, Osimhen, convoité par les plus grands clubs européens cet été, n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement à Rudi Garcia, lui reprochant ses choix tactiques en lui faisant le geste 2, pour deux joueurs en pointe, au lieu d’un seul. L’entraîneur français, qui a succédé à Luciano Spalletti, est sous pression depuis plusieurs semaines, les supporters le critiquant ouvertement.

« Le point négatif est le résultat, car notre prestation a été bonne (...) Si on ne marque pas, c’est difficile de gagner, c’est le football, on ne peut pas être contents, mais l’équipe a fait un match sérieux », a insisté Garcia.

À propos du comportement d’Osimhen après son remplacement, l’ancien coach de Lille a indiqué « lui avoir parlé après le match, mais cela reste entre nous, dans l’équipe ». Le bouillant président-propriétaire de Naples Aurelio de Laurentiis a semblé vouloir calmer le jeu en postant dès le coup de sifflet final un message sur X (ex-Twitter) où il a félicité « tout le monde ».

Naples, au beau milieu d’un marathon de sept matches en 23 jours, reçoit Udinese mercredi dans le cadre de la 6e journée du championnat d’Italie, disputée en milieu de semaine. « Il faut impérativement gagner ce match », a reconnu Garcia.

Autre club sur une mauvaise pente, l’AS Rome : l’équipe de Jose Mourinho a ouvert la marque par Romelu Lukaku, mais a été rejointe au score par le Torino dans le final (1-1), un nul synonyme de 13e place (5 pts).

Une allure de champion pour l’Inter, un champion sans allure du côté de Naples, la 5e journée du championnat d’Italie a vu dimanche l’Inter poursuivre son sans-faute à Empoli (1-0) et Naples inquiéter encore plus ses supporters avec un nul à Bologne (0-0).

Cinq victoires en autant de matches, 14 buts marqués pour un seul encaissé, difficile...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut