Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Derrière l’attachement affiché du Hezbollah à Taëf

Le parti chiite n’a aucun intérêt à se lancer dans la refonte du système politique à l’heure où les chrétiens ne cessent d’agiter le spectre du fédéralisme.

Derrière l’attachement affiché du Hezbollah à Taëf

Le roi Fahd d’Arabie saoudite entouré de Hussein Husseini et Adel Osseirane, lors de la réunion à Taëf, le 22 octobre 1989. À gauche : l’émir Abdallah, prince héritier du royaume. Photo d’archives L’OLJ

« Beaucoup ont accusé le tandem chiite de vouloir modifier la Constitution pour aboutir à une répartition par tiers. Cela n’est pas vrai. » Dans un discours prononcé mi-juillet, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, se voulait...
« Beaucoup ont accusé le tandem chiite de vouloir modifier la Constitution pour aboutir à une répartition par tiers. Cela n’est pas vrai. » Dans un discours prononcé mi-juillet, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, se voulait...
commentaires (14)

LE CHACUN CHEZ SOI ET TOUS ENSEMBLE COLLERA SUR LE TOUT ENSEMBLE ET NE MARCHERA PAS A CAUSE DES ARMES DU HEZBOLLAH ET DE L,ORIENTATION PRINCIPALEMENT POLITIQUE ET SECURITAIRE DU PAYS. LE CHACUN CHEZ SOI TOUT COURT SEMBLE ETRE LA SEULE SOLUTION OBJECTIVE. LE HEZBOLAND ET PUIS LE LIBAN. OU FEKHAR I KASSER BA3DOU MEN HONIK...

LA LIBRE EXPRESSION

07 h 42, le 30 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • LE CHACUN CHEZ SOI ET TOUS ENSEMBLE COLLERA SUR LE TOUT ENSEMBLE ET NE MARCHERA PAS A CAUSE DES ARMES DU HEZBOLLAH ET DE L,ORIENTATION PRINCIPALEMENT POLITIQUE ET SECURITAIRE DU PAYS. LE CHACUN CHEZ SOI TOUT COURT SEMBLE ETRE LA SEULE SOLUTION OBJECTIVE. LE HEZBOLAND ET PUIS LE LIBAN. OU FEKHAR I KASSER BA3DOU MEN HONIK...

    LA LIBRE EXPRESSION

    07 h 42, le 30 juillet 2023

  • Il n’y a que le fédéralisme ou une décentralisation géographique poussée qui peut sauver le pays en mettant chaque région devant ses responsabilités sans pouvoir noyer le poisson dans “ensemble”…et que les régions qui veulent être gérées par des voleurs et des traîtres le fassent à leur dépend sans trop affecter les autres citoyens qui s’acquittent de leur devoirs en tant que tels.

    Bardawil dany

    20 h 30, le 29 juillet 2023

  • CHACUN CHEZ SOI ET TOUS ENSEMBLE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 59, le 29 juillet 2023

  • Le problème du Liban n’a jamais été une guerre confessionnelle et ça n’est un secret pour personne. Notre problème réside dans le fait que quelques personnalités politiques ont été acheté par des pays qui ne voulaient pas notre bien pour attiser la haine entre les libanais en propageant des slogans mensongers pour haranguer les foules afin de pouvoir les dominer et se présenter comme étant leurs sauveurs, allez savoir de qui et de quoi. Notre malheur est que l’état libanais n’a jamais été présent pour éduquer et subvenir aux besoins de ces libanais laissés pour compte pour éviter qu’ils ne tombent dans les mauvais bras et de les empêcher à adhérer à leurs fausses idéologies qui ne les servaient aucunement mais servaient uniquement les pays ennemis qui ont mandaté ses mercenaires pour semer le trouble et diviser le peuple. Après la guerre des années 70, les libanais se croyaient vaccinés contre ces vendus qui ne pouvaient plus les contaminer de leur haine jusqu’à ce qu’ils se soient trouvés dépourvus et anéantis et à la quête d’un sauveur, même si ce dernier était la cause de leurs misères, pour leur venir en aide contre leur bulletin de vote ou leur sécurité alimentaire et autre. L’état a toujours failli et a délaissé son peuple et nous voilà devant le fait accompli. Ce peuple a perdu toute confiance en leurs politiciens et va où ses exigences au quotidien sont assurés même si c’est de leur propre argent que ces vendus leur font l’aumône.

    Sissi zayyat

    10 h 11, le 29 juillet 2023

  • J’habite en dehors du pays et quand je parle du Liban ici on me dit “ce n’est meme pas un pays” ou “c’est un pays qui a echoue”. Je deteste le dire Mai’s c’est vrai.

    hrychsted

    08 h 22, le 29 juillet 2023

  • Le Hezbollah est attaché à Taëf ... sauf, évidemment à l'article 2,1 qui exige " La dissolution de toutes les milices, libanaises ou non, et la remise de leurs armes à l'Etat libanais"!

    Yves Prevost

    07 h 21, le 29 juillet 2023

  • Taef est mort et enterré si tant est qu'il ait existé, ce qu'il conviendrait au Liban , ce serait une décentralisation élargie mais que les postes régalien, la justice, la diplomatie,les affaires étrangères, la défense et les finances restent du domaine d'un état central , ainsi l'on verrait bien la différence entre le maintien du fameux triptyque, peuple , armée, résistance qu'ils veulent nous imposer et le diptyque , travail et paix , que la majorité propose...

    C…

    06 h 24, le 29 juillet 2023

  • L'Iran veut tout le Liban et non pas une partie fédérale chiite du pays qui sera mise immédiatement au banc des sociétés comme la CDN ou Cuba. D'ou le refus catégorique du Hezbollah pour le fédéralisme. Utiliser les chrétiens pour couverture internationale et les sunnites pour couverture arable. C est très simple a comprendre.

    Aboumatta

    00 h 28, le 29 juillet 2023

  • "... Derrière l’attachement affiché du Hezbollah à Taëf ..." - Le hezbollah n'est attaché qu'à UNE SEULE chose: garder ses armes et maintenir ainsi sa mainmise sur le pays. Point barre.

    Gros Gnon

    20 h 59, le 28 juillet 2023

  • Mais c nous qui ne voulons plus de Taef ni du vivre ensemble avec le Hezbollah. Cessons cette hypocrisie, le Liban est en crise depuis sa création. Chaque fois qu’il y a un bouleversement régional, il se répercute sur le Liban qui sert de caisse de résonance. Sans parler des aventuriers qui veulent tout le temps faire la guerre sans l’accord des autres libanais. Et surtout l’autre hurluberlu qui se prend pour le guide suprême de la république et qui fait des apparitions sporadiques sur les médias menaçant à droite et à gauche avec l’index mais demeurant bien entendu planqué dans son bunker a 40 mètres sous terre, en terme de courage, on a vu mieux. Khalass une fois pour toutes, les chiites libanais sincères sont une composante de la société libanaise mais le Hezbollah est un satellite de l’Iran à qui il fait allégeance selon ses propres dires.

    Lecteur excédé par la censure

    16 h 06, le 28 juillet 2023

  • Il y a encore le Liban ?

    Eleni Caridopoulou

    13 h 52, le 28 juillet 2023

  • Suite de mon message : En tout cas quelque soit la solution : Il faut que le Liban soit unifié et uni. Le partage PERSONNE N'en veut. Mais un pays largement décentralisé ou chacun établit des règles et lois selon son mode de vie et conviction ( maillot de bain, burkini ou même naturisme allez on va à fond ( joke ) :) :) bref.. Pour dire que le liban devra faire 10 452 KM2 et la solution fédérale ou non devra avoir pour but l'UNIFICATION du pays. Sans les musulmans, sans les chrétiens, sans les composantes actuelles, le liban ne pourra pas survivre. Le libanais chrétien est plus proche du Libanais musulman qu'avec l'africain chrétien. Le libanais musulman est plus proche du libanais chrétien que de l'indonésien musulman. C'est le message que nous devons savoir et admettre.

    LE FRANCOPHONE

    13 h 00, le 28 juillet 2023

  • Un sujet sur lequel je n'aime pas trop parler étant donné que ca parle de "communautés". Mais étant donné l'article et l'actualité, il le faut : Selon la communauté islamo druze : Eux mêmes l'ont dit à plusieurs reprises : Le succès international du Liban est dû à la communauté chrétienne. La diffusion de l'alphabet et imprimerie arabe ce sont les chrétiens. Le monde de la pub à une époque, le basket etc.. Le liban sans "les chrétiens" n'est pas liban. A l'époque du "maronitisme politique", malgré le déséquilibre injuste de ce système, le pays a rayonné. Depuis la fin du maronitisme politique, cad depuis TAEF le pays a sombré dans le gouffre. Malheureusement. Raison (entre autres) pour laquelle les "non chrétiens" n'en veulent pas. Mais l'opposé est vrai aussi : Le libanais chrétien ne peut pas vivre sans son compatriote musulman. L'état fédéral ou décentralisation élargie ( juste pour ne pas dire fédéral, ca passe mieux pour certains ) c'est sans doute la solution ? . C'est un liban UNIFIé où même si le gouvernement fédéral prend 1 ou 2 ans à être formé ( c'est la moyenne), au moins, les affaires sociales internes dans chacun des états seront gérées et ne seront pas bloquées. Que ce soit les ordures ménagères, l'entretien des ponts , des routes... Ces activités/dépenses dépendront exclusivement de l'état ou du canton et non du gouvernement fédéral. Bref... Ceci est une piste parce que le système actuel est mort et même qu'il est pourri. Faut s'y résoudre. Bonne journée.

    LE FRANCOPHONE

    12 h 52, le 28 juillet 2023

  • Bien que Taef (à mon avis) est caduque, cette entente de 1989 appelle à la suppression du confessionalisme politique. La solution de progrès serait d'appliquer cette recommandation, et de libérer toutes les fonctions publiques du confessionnel. Ainsi, le système se baserait sur les compétences, et éviter les délais inacceptables pour désigner la succession aux postes clé de l'état. Pour l'amour de dieu, cessont d'avoir la phobie d'aller dans cette direction. Il s'avère de plus en plus que la compétence ne reconnaît pas la confession, partout dans les pays séculaires. Qu'attend t'on de réaliser ce progrès immense et faire avancer le Liban dans tous les domaines (??)

    Raed Habib

    12 h 31, le 28 juillet 2023

Retour en haut