Rechercher
Rechercher

Monde - Témoignages

Mort de Nahel en France : de jeunes Libanais réagissent

"La police n’a pas le droit de tuer, mais la violence des manifestants n’est pas la bonne manière pour s’exprimer non plus", affirme une jeune Libanaise.

Mort de Nahel en France : de jeunes Libanais réagissent

Une femme prend en photo un graffiti "Justice pour Nahel", écrit sur une vitrine saccagée d'un commerce à Marseille, dans le sud de la France, le 1er juillet 2023. Photo CLEMENT MAHOUDEAU/AFP

Après une 4e nuit consécutive de violences, de pillages et de heurts, la France a enterré samedi le jeune Nahel, 17 ans, abattu mardi par un policier à Nanterre lors d'un contrôle routier. Les violences urbaines qui se poursuivent depuis ont conduit à plus de 1.300 interpellations vendredi soir, alors que 79 policiers et gendarmes ont été blessés, quelque 1.350 véhicules incendiés et 234 bâtiments incendiés ou dégradés, selon l'AFP.

La nouvelle de la mort de Nahel, issu d'une famille d'immigrés, ainsi que les images des émeutes, ont fait le tour du monde et secoué l'opinion publique, y compris parmi de jeunes Libanais installés en France ou résidant dans leur pays. Une violence qui n'est pas nécessairement justifiée, mais qui peut être "compréhensible" pour certains de ces jeunes interrogés samedi par L'Orient-Le Jour.

"C'est comme ça que la thaoura a commencé"

"La police n’a pas le droit de tuer, mais la violence des manifestants n’est pas la bonne manière pour s’exprimer non plus", réagit Nour Iskandarani, 24 ans, apprentie dans un centre social et culturel à Paris. "Ce qui se passe réveille nos traumas de Libanais. J'étais à Beyrouth en octobre 2019. C’est comme ça que la thaoura a commencé", lance la jeune femme, qui confie "prendre plus de précautions" quand elle sort, que ses amis français du même âge qui n’ont "jamais vécu ce genre de choses". Je me sens mal à l’aise, je suis venue en France pour la sécurité et la stabilité", soupire-t-elle.

Portrait

Nahel M., un jeune de cité à la vie brisée par un contrôle routier

Alexandre Aoun, journaliste franco-libanais qui habite à Nanterre, a assisté en direct aux violences qui ont éclaté mardi soir. "Je vois tout ce qui se passe de ma fenêtre. Dès l'annonce de la mort de Nahel, on savait que ça allait dégénérer. Les gens étaient tendus, ils n'arrêtaient pas d'en parler dans la rue",  témoigne-t-il.

'"Je peux comprendre ce sentiment de colère à Nanterre mais, dans les autres quartiers, les manifestants sont là pour piller les supermarchés et les magasins. Les policiers sont tendus, ils essaient de ne pas envenimer les choses", ajoute-t-il. 

"Habitués à la démocratie"

Élève en terminale à Beyrouth, Emilio Elliyé n'hésite pas à dénoncer l'absence de réactions au Liban face à des drames similaires à celui de la mort du jeune Nahel. "En France les gens sont plus habitués que nous à la démocratie, ce qui fait qu’ils réagissent s’il y a quelque chose qui ne va pas. Ils sont beaucoup plus conscients de leurs droits. Ici, on pense qu’on n’a pas de droits et que les responsables politiques peuvent tout se permettre", estime ce jeune qui juge la mort de Nahel "inacceptable". "La police est en train d’aggraver la situation avec ses comportements", ajoute Emilio, affirmant "comprendre" la réaction des manifestants.

Lire aussi

Mort de Nahel : les réseaux sociaux accusés d'amplifier les violences urbaines

"La violence policière en France ne cible que les Africains et les Arabes", dénonce pour sa part Anthony Broumana, 20 ans et étudiant en sciences politiques à Beyrouth. "Tout ce qui se passe en France est totalement justifié parce que la police a toujours été un instrument de la politique raciste de l’extrême droite", estime-t-il.

Pour cet étudiant, le meurtre de Nahel n'est pas sans rappeler la situation des réfugiés syriens au Liban, "victimes de violence militaire et policière". "Nous avons assisté à un grand nombre d'expulsions de réfugiés par l'armée libanaise. Il s'agit de la même violence à laquelle Nahel a été soumis".

Après une 4e nuit consécutive de violences, de pillages et de heurts, la France a enterré samedi le jeune Nahel, 17 ans, abattu mardi par un policier à Nanterre lors d'un contrôle routier. Les violences urbaines qui se poursuivent depuis ont conduit à plus de 1.300 interpellations vendredi soir, alors que 79 policiers et gendarmes ont été blessés, quelque 1.350 véhicules incendiés et...
commentaires (23)

Toute personne est différente, toute situation est unique, ne faisons pas des généralités. Le Monde tourne, l'axe de la terre a changé de degré et quelques têtes aussi.

Eddy

09 h 14, le 04 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (23)

  • Toute personne est différente, toute situation est unique, ne faisons pas des généralités. Le Monde tourne, l'axe de la terre a changé de degré et quelques têtes aussi.

    Eddy

    09 h 14, le 04 juillet 2023

  • La police n'a pas droit de mort. Point. Que tu sois riche, pauvre, blanc, noir, musulman, athée, sans papier, libanais, français, argentin, tunisien, que tu aies des parents ou pas, que tu aies reçu une éducation ou pas, que ce soit ton 1er ou ton 10 ème délit. Puisque vous respectez tant la France, rendez-vous prochainement pour le résultat de l'enquête qui sera impartiale bien sur. La France est toujours impartiale. Please finissons-en avec l'angélisme. Aucun système politique et judiciaire n'est exempt de défaillance. Vous ne le savez que trop. Quant aux libanais en France, bien sûr que vous ne vivez pas le racisme que vivent d'autres, vous êtes libanais ! Vous le savez bien ! Vous les éduqués, vous ce lien avec la France, vous les nés commerçants, fins négociateurs (les clichés ont la vie dure, ça ne doit pas être simple pour un libanais qui ne saurait pas vendre un truc !!) Bien sûr que vous ne vivez pas cela, être libanais en France signifie une connexion spéciale, tout comme un Français au Liban n'est pas un belge ou un espagnol ! cela n'a rien à voir avec ce qui est véhiculé quand il s'agit d'être algérien ou marocain en France, ou d'être Français d'origine maghrébine. La différence, c'est l'histoire. Juste l'Histoire. Les casseurs sont encore un autre sujet. Et oui nos casseurs sont français, il serait temps de l'assumer.

    Amélie Tig

    21 h 20, le 03 juillet 2023

  • Que celui qui ne se sent pas bien dans un pays d'accueil le quitte. La France n'a jamais obligé quelqu’un à rester là où il ne sent pas bien. Ça commence à me gonfler tout le tapage autour de ce fait divers

    Vero M

    07 h 15, le 03 juillet 2023

  • Le dernier interviewé ne fait rien d'autre de ses journées autre que que de défendre la présence de millions de réfugiés au Liban et de traiter ses compatriotes de racistes. L'OLJ vous faites vos séléctions comment? "Refugees" out.

    Yasmine

    05 h 44, le 03 juillet 2023

  • J'approuve 100% les commentaires de l'abonné "moi" . Je rajoute ( mais l'OLJ me censure à chaque fois) que derrière ces "jeunes mineurs' ( qui sont plus voyous que jeunes) existe des dealers qui poussent ces voyous à casser et accuser la police de racisme pour mettre la police à genoux et que les zones de "non droit" dans les banlieues, la police ne mette plus les pieds du tout. La police HARCELE oui..Les dealers. Mais malheureusement la majorité des DEALERS sont d'origine maghrebine et africaine ( OLJ ne censurez pas svp ) Donc oui, la police apparait comme ayant pour cible ces voyous qui sont français mais ayant des origines étrangères. En fance depuis 33 ans, je n'ai jamais ressenti de racisme en france. La France nous accueille, nous donne des opportunités de travail, d'éducation , de droits, de retraites, de santé que mon pays n'a jamais donné. Donc le racisme?? C'est pour ceux qui ne veulent pas accepter les règles de la république. Il existe de très nombreux maghtébins dans la haute hiérarchie de la police. Pq ont ils réussi EUX ?? A rajouter que les islamistes, cachées au sein de diverses associations de banlieues utilisent aussi ces mêmes jeunes ( dealers) pour casser et brûler pour que la jeunesse maghrébine HONNETE perde espoir , qu'elle subisse un lavage de cerveau "de ce dit racisme" et bascule plus facilement vers l'intégrisme anti france ou carrément islamiste. C'est une GUERRE camouflée menée par des terroristes qui se sert de la misère des gens évidemment.

    LE FRANCOPHONE

    22 h 28, le 02 juillet 2023

  • Et concernant les réfugiés syriens au Liban (un des jeunes s'est exprimé sur le sujet). Les réfugiés syriens sont différents socialement d'une très grande partie des libanais, le Liban n'a pas les resources, ni une économie suffisamment importante pour les intégrer (leurs assurer du travail, qui leur permettra de payer pour la scolarité de leurs enfants, se loger dignement etc.). En gros on ne peut pas etre pour les Syriens ce que sont les EAU pour les immigrés Egalement, le Liban a connu une guerre civile née de la présence des palestiniens dans le pays qui a rompu les equilibres économiques, sociaux et démographiques de l'époque. Les palestiniens arrivés ne sont jamais repartis. A notre jeune ami, je dis et c'est malheureux que je sois obligé de me substituer aux livres d'Histoire: La majorité des libanais a peur que l'histoire se reproduise avec les syriens. Si un jour il y a une décentralisation, il est concevable que dans le nouveau système politique certaines regions libanaise acceptent de garder sur leur territoire des réfugiés syriens

    Moi

    19 h 28, le 02 juillet 2023

  • A nos jeunes libanais: Ceux qui manifestent et qui cassent en France n'auraient jamais osé le faire dans leurs pays d'origines, et leurs parents ne les auraient pas laissé sortir et encore moins casser. Les dictatures dans ces pays sont redoutables et la honte sociale d'avoir cassé le bien d'autrui encore plus redoutable que la dictature. Quant á Nahel, c'est un multirecidiviste de la chose. Il ne respecte pas les lois en France malgré tout ce que la France lui a donné avec l'argent de vos impôts gagnés á la sueur de vos fronts ou de de la sueur de vos parents. Sa mort doit être un exemple de ce qu'il ne faut pas faire. Que nos jeunes libanais qui s'expriment se regardent dans la glace, qu'ils voient l'éducation que leurs parents leur ont donné, qu'ils se demandent comment se fait il que les libanais ne cassent pas comme les autres nationalités et ils trouveront eux mêmes les réponses Quant á l'olj. Il faut diversifier un peu : Avez vous interviewé des jeunes libanais de Dauphine, HEC, Stan, Janson, l'X, les Mines ou uniquement des jeunes de facs de gauche ?

    Moi

    19 h 04, le 02 juillet 2023

  • Tous les jeunes qui s’expriment ne comprennent pas le véritable enjeu. Nahel est un délinquant qui a refusé d’obtempérer à un représentant de l’état qui a toute l’autorité légale pour l’arrêter. En redémarrant en trombe il a provoqué l’acte fatal lequel, pour regrettable qu’il soit, n’excuse pas le comportement de ce jeune de 17 ans multirécidiviste. Si le policier a commis une faute, il faut laisser aux autorités compétentes le temps d’établir les faits et de prendre les mesures qui s’imposent. Rien ne justifie le pillage et le saccage des biens privés et publiques tel que nous les voyons. Des bandes de casseurs n’attendent que cela. Voilà 39 ans que je vis en Europe. J’ai deux enfants. Je suis libanais. Jamais je n’ai senti la haine et le racisme dont parlent les communautés arabes et africaines en France et ailleurs. Il faut que les parents de ces jeunes se posent la bonne question : avez-vous bien élevé et éduqué vos enfants ? Leur avez-vous inculqué les valeurs de respect de la démocratie et du pays dans lequel vous vivez ? Comment ose-t-on comparer la situation en France avec ce qui se passe dans le monde arabe ou africain : corruption, népotisme, pillage des ressources des états, clientélisme, absence de sécurité sociale, mépris à l’égard de tout ce qui n’est pas argent…cela suffit ! Si un européen venait vivre au liban et ne respectait les lois en vigueur dans le pays je lui dirais : retourne là où tu te sens le mieux respecté et le plus considéré.

    Yarak Toni

    12 h 14, le 02 juillet 2023

  • Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre comme conneries. Alors le coup de la comparaison avec les réfugiés syriens, fallait oser la faire...

    Bou Abdou Steeve

    11 h 57, le 02 juillet 2023

  • Si l’on s’interrogeait sur l’orientation politique du lectorat de l’OLJ, il suffit de lire les commentaires ci-dessous pour en avoir la réponse!

    Karim Salem

    11 h 57, le 02 juillet 2023

  • Extrêmement surprenant la réaction des casseur et émeutier cela devient de la casse et du vol C’est injustifiable Tuer le garcon n’est pas justifié bien sure malgré qu’il est lier au trafiquant de drogues

    Sarkis MAWAD

    11 h 51, le 02 juillet 2023

  • Lorsqu’on n’aime pas un pays on le quitte on ne le détruit pas pour le faire ressembler au bled qu’on a fuit au risque de sa vie pour venir ensuite le transformer en territoire acquis parce que démocratique. Tous ces jeunes issus d’immigration ne sont pas intégrés à cause de la différence de culture entre le pays d’origine et celui d’adoption. Ils ne cessent de réclamer des droits sans jamais donner le moindre signe d’accomplir leur devoir envers le pays qui les a adopté. Est ce qu’ils se permettraient de faire le moindre bruit dans leur pays d’origine sans y être autorisés par leurs gouvernants qui ne leur offre rien mais qui les somment de se tenir à carreaux ou de pourrir en prison pour bien moins que ça? Conclusion, ils prennent la démocratie pour de la faiblesse et veulent instaurer leur propres lois où qu’ils aillent. Quand aux libanais qui justifient l’injustifiable, ils n’ont qu’à descendre dans la rue dans leur propre pays pour récupérer leur intégrité au lieu de donner des conseils et de faire l’apologie de la violence gratuite. Ce sont les mêmes qui lèchent les bottes de leurs zaims pour obtenir deux centimes de leur argent volé contre leur lâcheté et leur silence.

    Sissi zayyat

    11 h 03, le 02 juillet 2023

  • Exagérations ou pas, qui a raison? Les libanais du Liban se sentent très moutons étant donné toutes les couleuvres qui leur sont données à avaler. Birk

    Sam

    09 h 42, le 02 juillet 2023

  • Que les libanais qui ne sont pas contents de résider en France à cause du comportement de la police nationale dont la principale mission est de protéger la population et non pas d’encaisser des pots de vin pour couvrir les infractions, rentrent au Liban où ils seront plus en sécurité que ce soit sur les routes ou chez eux

    Lecteur excédé par la censure

    08 h 52, le 02 juillet 2023

  • J’avais assisté à un contrôle de la police à Nice ou un jeune français était arrêté et je filmait avec mon téléphone la scène. Pas de maltraitance mais un contrôle routinier et le jeune de fournir des éléments réclamés pour être relâché aussitôt. Ce pouvait être le cas de Nahël, mais la police a décidé autrement et a fait de lui le bouc émissaire des émeutes et l’on tué, comme ce fut le cas de Georges Floyd, arrêté et étranglé.

    Mohamed Melhem

    05 h 14, le 02 juillet 2023

  • C’est quoi ces aberrations… votre sélection a été été faite au siege du parti extrême gauche ou les verts? Ce n’est PAS une révolte ni révolution .. c’est un prétexte pour casser , brûler et piller. Je serais au gouvernement, je couperais les allocations, aides et tout ce que les parents de ces jeunes voyous pratiquent toutes les nuits. Ca obligera les parents de forcer leurs marmailles de 12 à 16 ans à rentrer chez eux. Des gamins de cet âge n’ont rien à faire dans les rues la nuit et de surcroît pour brûler, casser et voler baskets, IPhones et autres articles. C’est tout simplement des actes de terreur et de vandalismes. Merci pour la publication.

    LE FRANCOPHONE

    22 h 25, le 01 juillet 2023

  • Et « by the way » 2 jeunes innocents de Bécharré ont été froidement assassinés aujourd’hui alors qu’ils se promenaient en montagne SUR LEUR TERRE. Je ne pense pas pour autant que cette nuit il y aura des feux d’artifice à Bécharré. Or ces deux jeunes eux sont des martyrs d’une vraie cause qui est la libération du Liban des armes étrangères illégales, cause qui mériterait que tout citoyen libanais honnête descende dans la rue jusqu’à la victoire.

    Citoyen libanais

    21 h 31, le 01 juillet 2023

  • Que des témoins biaisés. Et le meilleur est le dernier.. « Pour cet étudiant, le meurtre de Nahel n'est pas sans rappeler la situation des réfugiés syriens au Liban » Disons plutôt que le mépris des lois du pays d’accueil dont font preuve les « jeunes » issus de l’immigration massive incontrôlée et destructrice des civilisations non seulement en France mais dans la plupart des pays d’Europe occidentale ne sont pas sans rappeler le mépris de nos lois de la part des « réfugiés » syriens, et palestiniens avant eux. Faut-il rappeler que Nahel d’abord conduisait sans permis, ensuite avait l’habitude de ne pas obtempérer aux contrôles de police, et enfin avant son énième refus d’obtempérer qui a provoqué sa fin tragique, avait commis une infraction routière qui a poussé les policiers à l’interpeller ? En général quand les policiers se donnent la peine d’arrêter un conducteur c’est que l’infraction qu’il a commise est grave. Et une infraction routière grave peut facilement entraîner la mort d’innocents.. Donc réaction sans doute excessive du policier et manquant de professionnalisme (il n’avait qu’à tirer sur les pneus) mais pas complètement injustifiée.. Quand aux casseurs et autres pyromanes ils sont tout simplement complètement incapables de dire pourquoi ils font ce qu’ils font. Sachant que la police macronienne est bien plus impitoyable envers « l’extrême droite » qu’envers eux.. Ils vont donc vite se lasser de faire des feux d’artifice à longueur de nuit..

    Citoyen libanais

    21 h 18, le 01 juillet 2023

  • Au Royaume Uni le premier ministre est indien d'origine et en Ecosse le premier ministre est Pakistanais. Le premier est un conservateur, l'ecossais est un nationaliste ecossais!.En Angleterre ils savent qui faire rentrer . Les Canadiens aussi: ils font rentrer les immigrés dont le pays a besoin Ce n'est qu'en France que c'est open buffet pour tous. Macron a promis de faire des quotas d'immigration par origine et qualifications professionnelles : il ne l'a pas fait.

    Moi

    20 h 01, le 01 juillet 2023

  • Le jeune étudiant en sciences politique est totalement hors sol, il se lance dans un plaidoyer pro domo quand il déclare « Tout ce qui se passe en France est totalement justifié parce que la police a toujours été un instrument de la politique raciste » En outre quand il déclare que la situation  n'est pas sans rappeler les réfugiés syriens au Liban, "victimes de violence militaire et policière" Le problème en France étant sociétal, phénomène du au laxisme des autorités Françaises contrairement au Liban qui a été contraint d’accepter cette population devenue indésirable… L’on observe que du coté du Parti communiste Libanais ou du trotskisme la relève est assurée.

    C…

    19 h 19, le 01 juillet 2023

  • Le libanais en France n’a pas à avoir des opinions. Le libanais en France a à obéir aux lois. Ceci inclut d’obtempérer quand la police lui demande de mettre son véhicule à l’arrêt. A bon entendeur.

    Mago1

    19 h 09, le 01 juillet 2023

  • Je regrette pour le jeune mais c’est exagéré, voilà ce que veut dire l’immigration mais le pire arrivera quand il y aura le racisme plus fort que maintenant, le pillage etc. Je me demande comment ça se passe en Angleterre…

    Eleni Caridopoulou

    18 h 35, le 01 juillet 2023

  • Vous les avez sélectionné où tous ces libanais d'extrême gauche? La mort de ce jeune n'est qu'un prétexte a ces hordes haineuse et sauvage tout les moyens sont bons pour montrer leur détestation de la France

    Najem Alexandre

    18 h 23, le 01 juillet 2023

Retour en haut