Rechercher
Rechercher

Sport - Golf

Le PGA Tour fusionne avec le circuit saoudien LIV

Le circuit dissident LIV, financé par la monarchie du golfe, va fusionner avec le reste du circuit international, dont le PGA Tour nord-américain. Le Saoudien Yasir al-Rumayyan sera placé à la tête de cette nouvelle entité.

L'Anglais Sam Horsfield lors d'un tournoi à St Albans, en Grande-Bretagne, soutenu par le circuit LIV. Paul Childs/Reuters

On a souvent tendance à l'oublier, mais le football est loin d'être le seul terrain sportif sur lequel l'Arabie saoudite avance ses pions. Après deux ans de conflit ouvert avec le circuit nord-américain du PGA Tour, vent debout contre la création d'un circuit dissident financé par le fonds d'investissement souverain saoudien, le Public Investment Found (PIF), et lancé au début de la saison 2022, la hache de guerre semble définitivement enterrée entre les deux parties.

Comme annoncé mardi dans un communiqué, le circuit nord-américain PGA et le circuit européen DP World Tour vont bientôt fusionner avec le LIV Golf.

Le PGA Tour a indiqué avoir « signé un accord qui combine les activités commerciales et les droits » du PIF dans le golf, incluant le LIV, « avec les activités commerciales et les droits du PGA Tour et du DP World Tour dans une nouvelle entité à but lucratif détenue collectivement », sans que les détails financiers n'en soient dévoilés.

Autre élément surprenant dans cette annonce : l'identité du futur patron de cette nouvelle entité mondiale. Bien connu des supporters de Newcastle United, puisqu'il occupe la fonction de président exécutif du club anglais depuis son passage à l'automne 2021 sous pavillon saoudien, Yasir al-Rumayyan, gouverneur du PIF et président du géant pétrolier Aramco, sera bientôt muni d'une nouvelle casquette. 

L'homme d'affaires de 53 ans a été nommé président du conseil d'administration de la nouvelle entité, dont le directeur général sera Jay Monahan, qui dirige le circuit PGA.


Une réconciliation inattendue

« Après deux années de perturbations et de distractions, c'est un jour historique pour le jeu que nous connaissons et aimons tous », a déclaré Jay Monahan, qui avait pourtant été en pointe de la lutte contre le LIV depuis son lancement officiel en juin 2022.

La création de ce circuit dissident qui a fait trembler le golf mondial fait partie de la vaste offensive globale menée par l'Arabie saoudite dans le sport, sous l'égide du prince héritier Mohammad ben Salmane.

Et cette fusion constitue une énorme surprise alors que le PGA et le LIV étaient engagés dans un bras de fer à la fois sur le plan judiciaire et sur les sommes offertes pour attirer les stars les plus prestigieuses du jeu.

« Ce nouveau partenariat reconnaît la force incommensurable de l'histoire, de l'héritage et du modèle procompétitif du PGA Tour et y associe le DP World Tour et le LIV – y compris le concept de golf en équipe – pour créer une organisation qui profitera aux joueurs de golf, aux partenaires commerciaux et caritatifs et aux fans », a assuré Jay Monahan.

« Nous sommes heureux d'aller de l'avant, en phase avec le LIV et l'expérience d'investissement de classe mondiale du PIF, et j'applaudis le gouverneur du PIF, Yasir al-Rumayyan, pour sa vision et son approche collaborative et avant-gardiste qui n'est pas seulement une solution à la discorde dans notre jeu, mais aussi un engagement à l'emmener vers de nouveaux sommets », a ajouté l'Américain.

« Cela engendrera une nouvelle ère dans le golf mondial, pour le meilleur », a promis le dirigeant de 53 ans.

« Aujourd'hui est un jour très excitant pour ce jeu spécial et les personnes qu'il touche dans le monde entier », a indiqué pour sa part Yasir al-Rumayyan, cité dans le communiqué. "Nous nous engageons à unifier, promouvoir et développer le jeu de golf dans le monde entier et à offrir un produit de la plus haute qualité aux millions de fans de longue date dans le monde entier, tout en cultivant de nouveaux fans", a affirmé le Saoudien.

Source : AFP

On a souvent tendance à l'oublier, mais le football est loin d'être le seul terrain sportif sur lequel l'Arabie saoudite avance ses pions. Après deux ans de conflit ouvert avec le circuit nord-américain du PGA Tour, vent debout contre la création d'un circuit dissident financé par le fonds d'investissement souverain saoudien, le Public Investment Found (PIF), et lancé au début de la...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut