Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis - Roland-Garros

Sinner chute à son tour

Battu au terme d’un match marathon par Daniel Altmaier, l’Italien s’ajoute à la liste des prétendants au titre quittant prématurément l’étape parisienne du Grand Chelem, dans laquelle plus aucun Français n’est désormais en lice.

Jannik Sinner quittant le court Suzanne-Lenglen après sa défaite épique face à l'Allemand Daniel Altmaier, jeudi au 2e tour de Roland-Garros. Anne-Christine Poujoulat / AFP

Après Daniil Medvedev, un autre sérieux outsider quitte Roland-Garros prématurément. Jannik Sinner, n° 9 mondial, a été éliminé au bout d’un match marathon de près de 5 heures 30 minutes par l’Allemand Daniel Altmaier (79e) jeudi, quand les trois derniers Français en lice se sont inclinés.

Dernière chance tricolore, après les défaites sèches de Diane Parry et Océane Dodin plus tôt dans la journée, Arthur Rinderknech (78e) a plié face au n° 8 mondial Taylor Fritz 2-6, 6-4, 6-3, 6-4. « Après l’avoir entendu au moins 200 fois dans les tribunes (qu’il était le dernier Français en lice, NDLR), j’en étais conscient... J’ai fait le maximum », a commenté Rinderknech. C’est la seconde fois en trois éditions, comme depuis le début de l’ère Open en 1968, que le contingent français est réduit à néant dès le troisième tour.

C’est sur le court Suzanne-Lenglen que la surprise de cette cinquième journée s’est produite. Huitième-de-finaliste des deux dernières éditions de Roland-Garros, Sinner a été renversé par Altmaier 6-7 (0/7), 7-6 (9/7), 1-6, 7-6 (7/4), 7-5 malgré deux balles de match dans la quatrième manche.

« J’ai eu des opportunités, mais je n’ai pas réussi à conclure les points, a soufflé l’Italien de 21 ans. J’avais peut-être trop d’attentes envers moi-même, de pression. Mon attitude sur le court n’était pas la même que d’habitude. »

Les défaites de Sinner et Medvedev, dès le premier tour pour le Russe, dégagent le bas du tableau masculin dans une édition déjà rendue très ouverte par l’absence du maître des lieux, Rafael Nadal, victime d’une blessure musculaire tenace.

Zverev de retour sur le Central

Sinner, qui incarne avec le n° 1 mondial Carlos Alcaraz et le n° 6 Holger Rune, 20 ans tous les deux, la relève du tennis mondial, quitte ainsi le tournoi par la petite porte. Altmaier (24 ans), lui, va désormais s’attaquer au Bulgare Grigor Dimitrov (29e) au troisième tour.

Alexander Zverev, ex-n° 2 mondial aujourd’hui 27e, qui a hérité de la session de soirée après le forfait de Gaël Monfils à la veille de son match du deuxième tour, blessé au poignet gauche, a remis avec succès les pieds sur le court Central, un an après s’y être gravement blessé : l’Allemand a dominé 6-4, 6-2, 6-1 le Slovaque Alex Molcan (86e) en à peine deux heures.

Il y a un an, Zverev (26 ans) avait quitté le même court appuyé sur des béquilles après s’être sérieusement tordu la cheville droite en pleine demi-finale face à Rafael Nadal. Cette blessure l’avait tenu hors circuit le reste de la saison 2022.

Au premier tour de cette édition 2023, son match avait été programmé sur le court Simonne-Mathieu. « J’étais tellement nerveux avant de jouer aujourd’hui (jeudi), a avoué l’Allemand. Malgré ce qui s’est passé l’année dernière, j’aime toujours ce lieu, j’aime toujours ce court. Je suis incroyablement heureux d’y être de retour et d’y gagner de nouveau. »

Pour une place en huitièmes de finale, Zverev affrontera le n° 12 mondial Frances Tiafoe, samedi.

Swiatek en maîtrise

Plus tôt, Casper Ruud, n° 4 mondial et finaliste sortant, n’a pas failli à sa tâche, bien que bousculé par l’Italien issu des qualifications Giulio Zeppieri (6-3, 6-2, 4-6, 6-4). Son prochain adversaire sera le Chinois Zhizhen Zhang (71e).

Dans le tableau féminin, la n° 1 mondiale Iga Swiatek a passé sans encombre le deuxième tour en ne laissant que quatre jeux à son adversaire, l’Américaine Claire Liu (102e), s’imposant 6-4, 6-0 comme au premier tour.

Tenante du titre et victorieuse une première fois à Paris en 2020, la Polonaise, 22 ans depuis mercredi, sera opposée à la Chinoise Xinyu Wang (80e) au troisième tour.

La n° 4 mondiale Elena Rybakina a, elle, écarté la Tchèque Linda Noskova (50e) 6-3, 6-3. L’attend désormais l’Espagnole Sara Sorribes (132e).

Dans le camp français, élimination de Parry, 20 ans et 79e mondiale, débordée 6-1, 6-2 par la pépite russe Mirra Andreeva (143e), encore plus jeune qu’elle (16 ans), et de Dodin, muselée 6-2, 6-3 par la n° 7 mondiale Ons Jabeur, double finaliste en Grand Chelem en 2022 (Wimbledon et US Open).

Pour une place en huitièmes de finale, Andreeva, qui vit son tout premier Grand Chelem, va défier Coco Gauff, n° 6 mondiale et finaliste sortante. En attendant, l’adolescente russe se prend à rêver. « Djokovic a 22 ou 23 Grands Chelems (22 depuis l’Open d’Australie 2023, NDLR), donc je veux aller jusqu’à 25, si c’est possible », ose-t-elle, pleine d’insouciance.

Source : AFP
Après Daniil Medvedev, un autre sérieux outsider quitte Roland-Garros prématurément. Jannik Sinner, n° 9 mondial, a été éliminé au bout d’un match marathon de près de 5 heures 30 minutes par l’Allemand Daniel Altmaier (79e) jeudi, quand les trois derniers Français en lice se sont inclinés.

Dernière chance tricolore, après les défaites...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut