Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle

Washington met Berry dos au mur

Au lendemain des menaces de sanctions, le président du Parlement a publié un communiqué dans lequel il se dédouane de la responsabilité du blocage.

Washington met Berry dos au mur

Le président du Parlement Nabih Berry recevant la sous-secrétaire d’État américaine chargée du Proche-Orient Barbara Leaf, en mars, à Aïn el-Tiné. Photo tirée du compte Flickr du Parlement

« Notre administration pourrait imposer des sanctions aux responsables libanais qui bloquent l’élection d’un président de la République. » Si ce n’est pas la première fois que les États-Unis évoquent l’arme des sanctions pour pousser les...

« Notre administration pourrait imposer des sanctions aux responsables libanais qui bloquent l’élection d’un président de la République. » Si ce n’est pas la première fois que les États-Unis évoquent l’arme des sanctions pour pousser les...

commentaires (12)

CEUX QUI ONT CENSURE MA NOTE CRITIQUE DE L,OLJ AUJOURD,HUI ONT PUBLIE HIER CELLE-LA. LE VENT SOUFFLE DANS LES BOITES VIDES ====== UN RARE ECLAIRAGE ET PLAINTE : JE VOIS QU,ON OSE AUJOURD,HUI DANS UN EDITORIAL AVANCER LA VERITE SUR LE RETRAIT POLITIQUE ORDONNE PAR EHUD BARAK... ET POINT RETRAIT SOUS CHARGE MILITAIRE HEZBOLLAHI ET VICTOIRE... LOL... DIVINE.,, ! EHUD BARAK EX CHEF DE L,ARMEE ISRAELIENNE ET PREMIER MINISTRE DU GOUVERNEMENT ISRAELIEN SE PREPARAIT A PARTIR POUR CAMP DAVID ET RENCONTRER ARAFAT, AVEC QUI DES ACCORDS AVAIENT ETE CONCLUS VIA NEGOCIATEURS AMERICAINS DE L,OMBRE, SOUS L,EGIDE DU PRESIDENT AMERICAIN D,ALORS BILL CLINTON. EHUD BARAK DECIDA LE RETRAIT IMMEDIAT DU LIBAN COMME EXEMPLE DE SA BONNE INTENTION POUR SIGNER LES ACCORDS. DES OPPOSANTS PALESTINIENS SUIVIRENT ARAFAT JUSQU,AUX PORTES DE CAMP DAVID PROTESTANTS SUR LA SIGNATURE CAR UNE DES CLAUSES ETAIT LE NON RETOUR DES REFUGIES PALESTINIENS SUR LEURS TERRES ANCESTRALES DANS LA PALESTINE, AUJOURD,HUI ISRAEL. **** J,EN AI PARLE DANS UN DE MES COMMENTAIRES A DEUX REPRISES, IL Y A 2 OU 3 ANS MAIS ILS FURENT CENSURES PAR LES DEMOCRATES DEFENSEURS DE LA LIBRE EXPRESSION, SES FOSSOYEURS DE L,OLJ. *** JE SUIS SUR QUE CETTE NOTE Y TROUVERA PROBABLEMENT LE MEME SORT CAR UN PEU TROP DETAILLEE.

PARTISAN(E) EN PLACE. LA CENSURE BAT SON PLEIN

14 h 53, le 02 juin 2023

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • CEUX QUI ONT CENSURE MA NOTE CRITIQUE DE L,OLJ AUJOURD,HUI ONT PUBLIE HIER CELLE-LA. LE VENT SOUFFLE DANS LES BOITES VIDES ====== UN RARE ECLAIRAGE ET PLAINTE : JE VOIS QU,ON OSE AUJOURD,HUI DANS UN EDITORIAL AVANCER LA VERITE SUR LE RETRAIT POLITIQUE ORDONNE PAR EHUD BARAK... ET POINT RETRAIT SOUS CHARGE MILITAIRE HEZBOLLAHI ET VICTOIRE... LOL... DIVINE.,, ! EHUD BARAK EX CHEF DE L,ARMEE ISRAELIENNE ET PREMIER MINISTRE DU GOUVERNEMENT ISRAELIEN SE PREPARAIT A PARTIR POUR CAMP DAVID ET RENCONTRER ARAFAT, AVEC QUI DES ACCORDS AVAIENT ETE CONCLUS VIA NEGOCIATEURS AMERICAINS DE L,OMBRE, SOUS L,EGIDE DU PRESIDENT AMERICAIN D,ALORS BILL CLINTON. EHUD BARAK DECIDA LE RETRAIT IMMEDIAT DU LIBAN COMME EXEMPLE DE SA BONNE INTENTION POUR SIGNER LES ACCORDS. DES OPPOSANTS PALESTINIENS SUIVIRENT ARAFAT JUSQU,AUX PORTES DE CAMP DAVID PROTESTANTS SUR LA SIGNATURE CAR UNE DES CLAUSES ETAIT LE NON RETOUR DES REFUGIES PALESTINIENS SUR LEURS TERRES ANCESTRALES DANS LA PALESTINE, AUJOURD,HUI ISRAEL. **** J,EN AI PARLE DANS UN DE MES COMMENTAIRES A DEUX REPRISES, IL Y A 2 OU 3 ANS MAIS ILS FURENT CENSURES PAR LES DEMOCRATES DEFENSEURS DE LA LIBRE EXPRESSION, SES FOSSOYEURS DE L,OLJ. *** JE SUIS SUR QUE CETTE NOTE Y TROUVERA PROBABLEMENT LE MEME SORT CAR UN PEU TROP DETAILLEE.

    PARTISAN(E) EN PLACE. LA CENSURE BAT SON PLEIN

    14 h 53, le 02 juin 2023

  • COMMENT OSEZ-VOUS CENSURER MA NOTE GENERALE QUI PARLE DES LIBRES EXPRESSIONS ET DE VOTRE CENSURE ? VOUS NE SOUFFREZ MEME PAS LA FRANCHE CRITIQUE ? OLJ, DOMMAGE ! NON POUR NOUS, MAIS POUR VOUS !

    PARTISAN(E) EN PLACE. LA CENSURE BAT SON PLEIN

    12 h 21, le 02 juin 2023

  • JE SUIS *LA LIBRE EXPRESSION*. OLJ, ABOLISSEZ VOTRE HUMILIANTE CENSURE !

    PARTISAN(E) EN PLACE. LA CENSURE BAT SON PLEIN

    11 h 52, le 02 juin 2023

  • Il faut sanctionner les politiciens et leurs familles, surtout ceux qui résident a l'étranger....

    Jack Gardner

    11 h 01, le 02 juin 2023

  • Et v'la qq'un qui risque non seulement de voir geler et de se voir perdre ses milliards et ses investissements chez l'oncle Sam, mais aussi pour couronner le tout a la sauce Buffalo Extra Super Hot, la decheance de sa nationalite yankee ...

    Remy Martin

    10 h 57, le 02 juin 2023

  • Sois cool Nabih. En juillet, pas plus de président qu'en 40... tes sanctions sur mesure arrivent, mijotées aux petits oignons, et quand elles tomberont, ca va faire mal au portefeuille. No Chopard pour Madame !

    Gloups

    10 h 06, le 02 juin 2023

  • Les Américains devraient trembler face à la toute puissance du chef du parlement Libanais, qui décide des lois comme il l'entend, on ne dicte pas une conduite ou même un conseil à berry.... si les américains persistent ils ils risquent de subir ses foudres ou même au pire un envahissement du territoire américain... sans oublier les sanctions qu'ils (les américains) encourent..

    C…

    10 h 02, le 02 juin 2023

  • Suffit les menaces et les appels au loup. On attend des actes concrets de la part des états amis qui n’arrêtent pas de jouer avec nos nerfs alors que le pays rend son dernier souffle. Berry a était un des premiers à écarter la candidature de Joseph Aoun en parfaite accord avec le gendron qui n’arrête pas de dire qu’il est son premier ennemi alors que tous ses actes prouvent le contraire. La preuve sa réélection grâce aux voix de ses membres dépêchés pour le sauver in extremis lors des dernières élections. Vous avez dit bizarre? Voilà pourquoi il ne faut pas prendre pour argent comptant les déclarations de cet agent double qui n’a pas fini de trahir et qui se prépare à jouer sa dernière cartouche pour sauver les fossoyeurs lors de la prochaine séance électorale des présidentielles tout en assurant ses partisans de son patriotisme pour le moins fallacieux tout comme ses discours et ses prises de positions.

    Sissi zayyat

    09 h 07, le 02 juin 2023

  • Berry doit comprendre que le monde entier sait lire et interpréter la constitution de notre pays. Apparemment ils n'on pas la même lecture. Les élucubrations du tandem en matière de loi et de constitutionnalité, ont permise a tout un chacun de dire et d’interpréter ce qu'il veut comme il veut mettant le doute quand a la vraie version. Maintenant les choses se corse et Berry devra, en raison de ses investissement au USA, se remettre dans les rangs. La neige a fondue et la mouise se fait sentir intensément. Nous avons atteint la croisée du chemin et le tandem devra faire ses choix. Cette menace accompagnées des actions Israéliennes ces derniers temps n'augure rien de bon. Espérons que le Hezbollah fera le bon choix et nous ne conduira pas a plus de catastrophe.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    08 h 49, le 02 juin 2023

  • Le président du Parlement qui pose des conditions pour convoquer à une séance électorale, alors que, constitutionnellement, le collège électoral se réunit de plein droit; celui qui impose des quotas non prévus par cette même Constitution; celui qui remet les compteurs à zéro après chaque tour de scrutin; celui qui a décidé, motu proprio, que la majorité requise pour l'élection du président était celle des députés alors que le texte officiel prévoit celle des SUFFRAGES; cet homme-là n'est-il pas le premier responsable du blocage?

    Yves Prevost

    07 h 27, le 02 juin 2023

  • Ne pas désarmer le Hezbollah doit être inscrit dans les textes du parlement libanais sans pourtant donner au Hezbollah de se considérer comme le moteur des décisions à prendre au niveau de la magistrature ou du parlement.

    Mohamed Melhem

    05 h 13, le 02 juin 2023

  • PAUVRE MACRON IL A LOUPÉ SON COUP.

    Gebran Eid

    01 h 46, le 02 juin 2023

Retour en haut