Rechercher
Rechercher

Société - Réfugiés syriens

Des aides en espèces et en dollars d’ici à fin mai, annonce le HCR

« Les aides en espèces fournies aux personnes vulnérables au Liban, qu’elles soient libanaises ou réfugiées, devraient refléter la détérioration croissante de la situation (...) » déclare un porte-parole de l’organisation onusienne à « L’Orient Today ».

Des aides en espèces et en dollars d’ici à fin mai, annonce le HCR

Un réfugié syrien avec ses enfants devant les décombres de leur camp de Bhanin, incendié en décembre 2021. Photo João Sousa

Les réfugiés syriens vont pouvoir retirer leurs aides en espèces en dollars d’ici à la fin du mois de mai, a annoncé mardi le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU (HCR) à L’Orient Today. Les paiements étaient jusqu’à présent effectués en livres libanaises depuis le début de la crise économique au Liban, il y a près de quatre ans.

« Les aides en espèces fournies aux personnes vulnérables au Liban, qu’elles soient libanaises ou réfugiées, devraient refléter la détérioration croissante de la situation afin d’assurer que les normes minimales de survie soient respectées », a déclaré Paula Barrachina, porte-parole du HCR, à L’OT. « Compte tenu des difficultés opérationnelles actuelles– notamment avec la dépréciation de la monnaie locale et la pression exercée sur le prestataire de services financiers pour fournir d’importants volumes d’argent en billets de banque en livres –, les Nations unies ont consulté les parties concernées afin de trouver une solution durable permettant de garantir l’efficacité de l’assistance fournie aux réfugiés. Au cours de ces réunions, il est devenu évident que la solution la plus appropriée dans les circonstances actuelles était de permettre aux réfugiés de choisir d’encaisser leurs aides en espèces, soit en dollars, soit en livres libanaises », a ajouté Mme Barrachina.Avant l’effondrement financier, les réfugiés qui recevaient une aide en espèces de l’ONU pour acheter de la nourriture et des produits de première nécessité recevaient 27 dollars par personne et par mois, qu’ils ne pouvaient retirer qu’en livres libanaises, contrairement à l’idée répandue selon laquelle les réfugiés au Liban reçoivent l’aide internationale en dollars. Les versements en livres étant effectués à des taux de change variables, ce qui impliquait une baisse drastique de la valeur des fonds obtenus par les bénéficiaires. Lorsque les aides pourront commencer à être retirées en dollars à la fin du mois, une famille recevant une aide alimentaire et non alimentaire en espèces recevra – selon le programme auquel elle est inscrite – 25 dollars par famille pour les besoins non alimentaires et/ou 20 dollars par membre de la famille pour les besoins alimentaires, avec un plafond de cinq membres. Ainsi, une famille de cinq membres ou plus recevra au maximum 125 dollars par mois.

Dans le cadre de ce nouveau système, les familles peuvent également choisir de retirer leurs aides en espèces en LL à un taux de change proche du taux du marché parallèle. Le HCR a souligné que le calcul de ces aides se fait « en fonction des besoins ». « Compte tenu des contraintes financières et de la nécessité d’établir des priorités concernant les versements, l’aide n’est pas distribuée à tous les réfugiés. » L’organisation a ajouté que la plupart des familles ne recevaient qu’une aide partielle.

Avant ce changement, et depuis avril 2022, les bénéficiaires recevaient un million de LL – environ 35 dollars au taux du marché parallèle à cette date – par mois, tandis que d’autres recevaient 500 000 LL – environ 18 dollars. Avant avril 2022, les montants s’élevaient à 800 000 LL par ménage ou 300 000LL par personne – soit 28 dollars par ménage ou 11 dollars par personne. Les ressortissants libanais et les réfugiés palestiniens au Liban bénéficiant d’aides financières en espèces du HCR peuvent, eux, depuis la fin de l’année 2022 encaisser les montants versés en dollars ou en livres, selon l’organisation onusienne.

Les réfugiés syriens vont pouvoir retirer leurs aides en espèces en dollars d’ici à la fin du mois de mai, a annoncé mardi le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU (HCR) à L’Orient Today. Les paiements étaient jusqu’à présent effectués en livres libanaises depuis le début de la crise économique au Liban, il y a près de quatre ans. « Les aides en espèces...
commentaires (1)

Et les libanais alors? Ils servent d’otages aux vendus qui les terrorisent tous les jours après les avoir dépouillé et ne peuvent prétendre à aucune aide puisque tout passe par la bande d’Ali baba avant d’être distribué aux méritants qui les appuient pour acheter leur silence. Le HCR devrait commencer par aider les libanais qui sont privés de tout à cause des voleurs en guise de gouvernants et dont tout le monde s’en fout parce qu’ils sont dignes et ne la ramènent pas, préférant crever en silence. Tous les pays accueillant les réfugiés syriens ont déclaré que la Syrie est devenu un pays capable de rapatrier ses citoyens sauf le Liban. Pourquoi?

Sissi zayyat

11 h 11, le 25 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Et les libanais alors? Ils servent d’otages aux vendus qui les terrorisent tous les jours après les avoir dépouillé et ne peuvent prétendre à aucune aide puisque tout passe par la bande d’Ali baba avant d’être distribué aux méritants qui les appuient pour acheter leur silence. Le HCR devrait commencer par aider les libanais qui sont privés de tout à cause des voleurs en guise de gouvernants et dont tout le monde s’en fout parce qu’ils sont dignes et ne la ramènent pas, préférant crever en silence. Tous les pays accueillant les réfugiés syriens ont déclaré que la Syrie est devenu un pays capable de rapatrier ses citoyens sauf le Liban. Pourquoi?

    Sissi zayyat

    11 h 11, le 25 mai 2023

Retour en haut