Rechercher
Rechercher

Économie - Marchés publics

LibanPost va finalement rester en place jusqu’à fin juin

LibanPost va finalement rester en place jusqu’à fin juin

Logo repris de la page Facebook de LibanPost.

La société LibanPost SAL, qui gère les services postaux depuis 1998, va rester en place jusqu’à fin juin, soit un mois de plus que la précédente date butoir qui avait été fixée par le gouvernement, le temps que le nouvel appel d’offres devant remettre ce marché en jeu rende son verdict.

C’est ce qu’a confirmé à L’Orient-Le Jour le ministre sortant des Télécoms Johnny Corm. Selon lui, « le nouveau cahier des charges a été envoyé mardi matin au président de l’Autorité de régulation des marchés publics, Jean Ellieh », et ce dernier a prévu d’en conclure l’examen d’ici au début de la semaine prochaine. « Nous lancerons la procédure le jour même », a assuré le ministre. Il affirme de plus que le délai prévu avant l’ouverture des plis sera de six semaines, ce qui implique que LibanPost SAL devra continuer d’assurer ce service jusqu’à fin juin. « En cas de nouveau contretemps, il est possible que le ministère reprenne lui-même la gestion du courrier jusqu’à ce que l’État parvienne à confier ce marché à une société qualifiée pour le faire », a encore exposé le ministre.

Situation compliquée

Contactée, une source à LibanPost a jugé que la situation devenait de plus en plus compliquée pour la société, dont les tarifs n’ont toujours pas été ajustés au taux de change réel entre la livre libanaise, qui s’est dépréciée de plus de 98 % depuis le début de la crise, et le dollar. « Les salaires n’ont donc pas pu être ajustés et il y a des démissions tous les jours », a-t-elle ajouté, notant qu’une partie des employés sont débauchés par d’autres spécialistes de la logistique et de la livraison qui opèrent au Liban. Au début de la crise, LibanPost employait plus de 800 personnes.

Pour mémoire

Services postaux : l’appel d’offres remporté par CMA CGM sera relancé

Le dernier contrat de LibanPost, société détenue par le groupe Saradar ainsi que par le groupe M1 de la famille Mikati, a officiellement échu fin 2019. Il a ensuite été renouvelé à vue pendant plus de trois ans, le temps que les autorités s’entendent sur les modalités d’un nouvel appel d’offres. Un premier a été lancé en octobre dernier, mais n’a pas abouti faute d’offrants. Une seconde procédure a été lancée au courant de l’hiver pour déboucher fin mars sur la victoire du seul offrant, à savoir le géant français du transport et de la logistique CMA CGM associé avec la société Colis privé France.

Mais ce résultat a finalement été annulé deux semaines plus tard par le ministre des Télécoms, qui a décidé de suivre l’avis défavorable rendu par l’Autorité des marchés publics sur l’offre présentée. Le ministre espérait lancer et conclure la troisième procédure au plus vite, mais a dû finalement se résoudre à patienter jusqu’à hier pour envoyer le cahier des charges.

La société LibanPost SAL, qui gère les services postaux depuis 1998, va rester en place jusqu’à fin juin, soit un mois de plus que la précédente date butoir qui avait été fixée par le gouvernement, le temps que le nouvel appel d’offres devant remettre ce marché en jeu rende son verdict. C’est ce qu’a confirmé à L’Orient-Le Jour le ministre sortant des Télécoms Johnny Corm....
commentaires (1)

Avons-nous des informations concernant l'avis défavorable rendu par l'Autorité des marchés publics? Un appel d'offres se prépare avant le terme, ce qui n'avait pas été fait par nos brillants fonctionnaires travaillant au ministère. Pour ce qui est de LibanPost, c'est très symptomatique de ce qui se passe au Liban : très grosses difficultés pour un secteur public qui a été privilégié depuis la fin de la guerre car il est bien plus facile de magouiller lorsque l'argent est géré "chez soi". La crise économique actuelle va inéluctablement renforcer une privatisation de plusieurs secteurs. Il faudra vérifier si la mercantilisation va engendrer une hausse des tarifs ou au contraire si la concurrence saine va permettre pour chacun de trouver son compte

Georges Olivier

12 h 26, le 10 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Avons-nous des informations concernant l'avis défavorable rendu par l'Autorité des marchés publics? Un appel d'offres se prépare avant le terme, ce qui n'avait pas été fait par nos brillants fonctionnaires travaillant au ministère. Pour ce qui est de LibanPost, c'est très symptomatique de ce qui se passe au Liban : très grosses difficultés pour un secteur public qui a été privilégié depuis la fin de la guerre car il est bien plus facile de magouiller lorsque l'argent est géré "chez soi". La crise économique actuelle va inéluctablement renforcer une privatisation de plusieurs secteurs. Il faudra vérifier si la mercantilisation va engendrer une hausse des tarifs ou au contraire si la concurrence saine va permettre pour chacun de trouver son compte

    Georges Olivier

    12 h 26, le 10 mai 2023

Retour en haut