Rechercher
Rechercher

Économie - Classement Forbes 2023

Les Mikati, un peu moins milliardaires que l’an dernier, mais toujours premiers au Liban

L’homme et la femme les plus riches du monde sont français : Bernard Arnault, PDG de l’entreprise de luxe LVMH, et Françoise Bettencourt Meyers, héritière de L’Oréal, réalisent ainsi un doublé historique, selon le magazine.

Les Mikati, un peu moins milliardaires que l’an dernier, mais toujours premiers au Liban

De g. à d. : Nagib et Taha Mikati, Baha’ Hariri, Robert Mouawad, Ayman et Fahd Hariri. Photomontage : Le Commerce du Levant

Dans son classement annuel pour 2023, publié mardi, le magazine Forbes a listé pas moins de 2 640 fortunes mondiales dépassant le milliard de dollars, comparé à 2 668 l’an dernier. Quelques-unes sont ainsi passées à la trappe, emportant avec elles quelque 500 milliards de dollars en tout : de 12,7 mille milliards en mars 2022, le panier total de ces milliardaires compte pour 12,2 mille milliards de dollars cette année, soit une baisse de 4 % en glissement annuel. Pour faire ses comptes, Forbes précise avoir « calculé les fortunes nettes en utilisant les cours des actions et les taux de change du vendredi 10 mars 2023 ».

« Près de la moitié de la liste est plus pauvre qu’il y a un an », titrent ainsi les auteurs du classement en donnant pour exemple l’excentrique Elon Musk, qui passe de la première à la seconde place avec une fortune de 180 milliards de dollars, contre 219 milliards l’an dernier. Le patron de Tesla et SpaceX a signé de fait un chèque d’une trentaine de milliards de dollars à l’automne dernier pour racheter le réseau social Twitter, ce qui a notamment fait chuter les actions en bourse de Tesla.

Fait historique pour le classement de cette année : « L’homme et la femme les plus riches de France sont également les plus riches du monde », a déclaré Forbes France. La fortune du PDG de l’entreprise de luxe LVMH, Bernard Arnault, a ainsi dépassé cette année celles d’Elon Musk et du PDG d’Amazon Jeff Bezos (à la 3e place avec 114 milliards de dollars, contre 171 milliards de dollars en mars 2022). Le Français compte à son actif 211 milliards de dollars cette année, soit 53 milliards de dollars de plus que l’an dernier. Françoise Bettencourt Meyers, héritière de L’Oréal, se positionne elle à la 11e place du classement, avec sa famille, pour la somme de 80,5 milliards de dollars, contre 74,8 milliards de dollars l’an dernier.

Fort de ce doublé historique, Forbes France a justifié cet état de fait par « la vigueur de l’économie française malgré les crises successives que notre pays traverse, directement ou indirectement ». Une petite phrase que le Liban n’a pas le luxe de pouvoir plagier, la crise qui y sévit depuis plus de trois ans n’ayant en aucun point revigoré son économie mais, tout au contraire, laissé plus de 80 % de la population sous le seuil de pauvreté. Néanmoins, très hauts perchés parmi les 20 % restants, l’on retrouve sans surprise et pour la cinquième année consécutive les habitués libanais de ce classement : les fratries Mikati et Hariri, ainsi que le bijoutier Robert Mouawad.

On prend les mêmes et on recommence

Dans le détail, et bien qu’ils aient perdu quelques plumes en un an, Nagib et Taha Mikati se partagent ainsi toujours la première place parmi les milliardaires libanais avec une fortune estimée par Forbes à 2,8 milliards de dollars, contre 3,2 milliards de dollars l’an dernier, soit une chute de 12,5 % en glissement annuel et de 116 places au classement mondial (passant de la 951e à la 1 067e). Pour la forme, et selon nos calculs, si l’actuel Premier ministre désigné Nagib Mikati, et son frère avaient laissé leur fortune au sein des banques libanaises lors de l’imposition des restrictions bancaires sur les comptes en devises des déposants à l’automne 2019, ces 2,8 milliards de dollars ne vaudraient aujourd’hui plus qu’environ 350 millions de dollars.

Derrière eux, à la 1 434e place, se trouve Baha’ Hariri, frère aîné de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, qui gagne 11 places par rapport à mars 2022. Selon Forbes, sa fortune n’a pas bougé depuis l’an dernier et reste estimée à 2,1 milliards de dollars. Grimpant de 24 places dans ce classement, passant de la 1 929e à la 1 905e, le quatrième milliardaire libanais est le joaillier Robert Mouawad qui conserve lui aussi la même fortune que l’an dernier (1,5 milliard de dollars). Quant à Ayman et Fahd Hariri, ils se positionnent respectivement aux 2 020e et 2 259e places avec chacun 1,4 et 1,2 milliard de dollars, soit également les mêmes montants qu’en 2022.

Côté diaspora libanaise, le mexicain Carlos Slim Helou et sa famille ont empoché pas moins de 11,8 milliards de dollars supplémentaires en un an, passant de 81,2 milliards de dollars en mars 2022 à 93 milliards de dollars le mois dernier. La famille Slim Helou se place ainsi à la 8e position mondiale. En France, la fratrie Saadé se positionne elle à la 184e place avec, pour Jacques Jr., Rodolphe et Tanya, quelque 9,8 milliards de dollars à leur actif chacun.

Quant à la dynastie Safra, la veuve du banquier libano-brésilien Joseph Safra, Vicky, se place à la 100e position avec 16,7 milliards de dollars, contre… 7,4 milliards de dollars en 2022. Une fortune qu’elle partage avec ses enfants, bien qu’une querelle concernant cet héritage soit depuis quelques mois entre les mains de la justice new-yorkaise.


Dans son classement annuel pour 2023, publié mardi, le magazine Forbes a listé pas moins de 2 640 fortunes mondiales dépassant le milliard de dollars, comparé à 2 668 l’an dernier. Quelques-unes sont ainsi passées à la trappe, emportant avec elles quelque 500 milliards de dollars en tout : de 12,7 mille milliards en mars 2022, le panier total de ces milliardaires compte pour 12,2 mille...
commentaires (11)

Je propose une petite cagnotte leetchi en ligne pour aider ceux qui ont perdu de l'argent :))

Pandora

18 h 47, le 05 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Je propose une petite cagnotte leetchi en ligne pour aider ceux qui ont perdu de l'argent :))

    Pandora

    18 h 47, le 05 avril 2023

  • Comment peut-on aider ?;)

    Gemayel GABRIEL

    15 h 14, le 05 avril 2023

  • C'est un recul de classement, mais cela ne veut pas impliquer une pauvreté. On peut dire (moins riche).

    Eddy

    14 h 21, le 05 avril 2023

  • Ah vous dites qu’ils sont « plus pauvre »? Cette année… les pauvres…allez une petite larme pour ces gens et à la limite, une quête et donation pour aider ces pauvres.. snif… snif

    LE FRANCOPHONE

    12 h 48, le 05 avril 2023

  • Une belle galerie de mécènes …qui aiment et aident leur pays.

    Citoyen Lambda

    12 h 29, le 05 avril 2023

  • DE CES TYPES SUR CETTE PHOTOS, ET DES AUTRES MULTIMILLIONNAIRES DU PAYS, L,OLJ PEUT-IL NOUS PUBLIER, POUR LES DERNIERS 20 ANS, LEURS DECLARATIONS POUR IMPOTS. NOUS VOUS SERIONS BIEN GRE OLJ ET SAVONS QUE VOUS POUVEZ LE FAIRE SI VOUS LE VOULEZ.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 09, le 05 avril 2023

  • Au moins les milliardaires, autres que libanais ont gagné leur argent à la sueur de leur front, ils paient leurs impôts et taxes, et créent des sociétés qui génèrent du travail au pauvres, contrairement à nos voleurs locaux qui ont volé les pauvres pour s’enrichir et ont planqué leurs fortunes dans des paradis fiscaux parce que l’état libanais ne fait la chasse qu’aux citoyens qui peinent à payer leurs factures, et sont sanctionné illico lorsqu’elles ne sont pas payées faute d’argent qui se trouvent sur les comptes bancaires de leurs collègues de pillages et de vols organisés pour se partager les recettes de notre pays et le fruit de labeur des libanais. Espérons qu’ils ne profiteront jamais de cet argent mal acquis de leur vivant, ce ne serait que justice.

    Sissi zayyat

    10 h 41, le 05 avril 2023

  • Alors Monsieur Mikati, on ne vous demande pas de justifier l’origine de votre fortune mais permettez nous de nous questionner comment une telle fortune n’est pas mise à contribution pour le développement économique du pays dont vous êtes Premier Ministre. On ne vous demande pas l’aumône, mais un minimum d’investissements productifs afin de créer des emplois et ainsi aider vos compatriotes de Tripoli réputée pour être la ville la plus pauvre du Liban. Mais vous êtes tous façonnés identiques, comme disait Louis de Funès : les riches c’est fait pour être plus riches et les pauvres pour être plus pauvres

    Lecteur excédé par la censure

    10 h 39, le 05 avril 2023

  • Ca me fait plaisir d'etre parfois confondu avec un homonyme connu, quoique je préfère etre à ma place qu'à la sienne. Siit el ghena... comme on dit chez nous. Et mon homonyme, lui, et les autres libanais de la diaspora ont fait honneur au génie, à la créativité, et au sens des affaires propres et qui nous est propre. Nul n'est prophète dans son pays? Faut croire que certains n'ont pas besoin de s'expatrier pour gagner (très beaucoup) d'argent.

    Roborm

    09 h 12, le 05 avril 2023

  • Je les plains ceux qui sont plus pauvres...Je constate que notre nounours de premier ministre n'a plus d'argent au Liban, étonnant non ?

    Zeidan

    22 h 12, le 04 avril 2023

  • Ça me donne la nausée

    Eleni Caridopoulou

    20 h 32, le 04 avril 2023

Retour en haut