Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Dessert

Le gâteau mimosa, à savourer tout au long du Mois de la femme

On connaît les traditionnels gâteaux : célébrations, bûches de Noël, mont-blanc an neuf, galette des rois et d’autres... Aujourd’hui, l’heure est à la confection et à la dégustation du gâteau mimosa honorant le Mois de la femme.

Le gâteau mimosa, à savourer tout au long du Mois de la femme

La torta mimosa avec ses petits morceaux de pâte génoise éparpillés sur la surface qui la faisaient ressembler à des fleurs de mimosa. Photo Bigstock

Rond, constitué de plusieurs couches séparées par de la crème diplomate et complètement recouvert d’un semblant de fleurs de mimosa dont il porte le nom, ce gâteau, justement baptisé mimosa, honore les femmes à l’instar de ce mois de mars. C’est l’Italie qui, la première, a lancé cette célébration étendue aujourd’hui partout dans le monde. Plusieurs ouvrages culinaires et sites en ligne sont consacrés à son histoire. Dans un sens, cette spécialité est venue couronner la volonté des femmes de s’imposer coûte que coûte comme citoyennes à part entière. Comme on le sait, le 8 mars 1857, un groupe d’entre elles avait défilé à New York pour protester contre les conditions de travail injustes, les longues journées de labeur et l’inégalité de leurs droits. Plus tard, en 1908, les femmes défilent à nouveau pour demander de meilleures conditions de travail ainsi que l’obtention du droit de vote. Deux ans après, la journée du 8 mars est officiellement reconnue comme telle aux États-Unis, et une décennie plus tard, le suffrage des femmes est ratifié. En Italie, cette fête a été célébrée pour la première fois en 1946, lorsque les militantes Rita Montagnana et Teresa Mattei ont offert des fleurs de mimosa à leurs compatriotes dans un geste de fraternité et de soutien. La fleur de mimosa devient ainsi un symbole de la Journée Internationale des femmes. Elle est traditionnellement présentée aux mères, épouses, filles et amies en hommage aux réalisations de la sororité à travers l’histoire.

Comme le mimosa, la femme prospère en terrain difficile

La fleur aurait été choisie car, tout comme les femmes et bien que d’apparence délicate, elle a la capacité de grandir et de prospérer dans des terrains et des conditions difficiles. À cette même époque, un dessert italien connaissait un grand succès. Provenant de la ville de Rieti, il avait été baptisé torta mimosa car de petits morceaux de pâte génoise éparpillés sur la surface le faisaient ressembler à des fleurs de mimosa. Grâce au lien de cette fleur avec la Journée des femmes, il a été choisi pour célébrer cette occasion. Quant à sa recette, elle avait été inventée dans les années 1950 par le chef Adelmo Renzi, propriétaire d’un restaurant dans le centre de Rieti. Néanmoins, le gâteau a connu la célébrité en 1962, lorsque Renzi participe à un concours de pâtisserie à Sanremo au cours duquel il présente le gâteau mimosa en hommage à cette ville surnommée la Cité des fleurs. Et il en était sorti vainqueur. Son dessert a donc remporté un second palmarès lorsqu’il a été associé aux victoires remportées par les femmes dans leur lutte pour leurs droits... Il est aujourd’hui une spécialité exquise. Bien que sa réalisation exige plus que deux temps, trois mouvements, beaucoup ont mis la main à la pâte et ont livré leur manière de faire dans des ouvrages culinaires et sur la Toile. Le site mapatisserie.net le présente ainsi : « Un gâteau classique italien préparé à l’occasion de la Journée de la femme, à base d’une génoise et d’une crème diplomate réalisée avec de la crème fouettée et de la crème pâtissière. »

Rond, constitué de plusieurs couches séparées par de la crème diplomate et complètement recouvert d’un semblant de fleurs de mimosa dont il porte le nom, ce gâteau, justement baptisé mimosa, honore les femmes à l’instar de ce mois de mars. C’est l’Italie qui, la première, a lancé cette célébration étendue aujourd’hui partout dans le monde. Plusieurs ouvrages culinaires et...
commentaires (1)

Anecdote très amusante et si en plus c’est vrai, il ne nous reste plus qu’à le goûter. ?

Bignier Zeina

19 h 44, le 11 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Anecdote très amusante et si en plus c’est vrai, il ne nous reste plus qu’à le goûter. ?

    Bignier Zeina

    19 h 44, le 11 mars 2023

Retour en haut