Rechercher
Rechercher

Santé - chirurgie

Deux jumelles siamoises séparées : une première au Liban

L'opération a duré dix heures et nécessité quatre mois de préparation, explique le ministre sortant de la Santé au cours d'une conférence de presse.

Deux jumelles siamoises séparées : une première au Liban

Le ministre sortant de la Santé Firas Abiad (au centre sur la photo), pendant sa visite à l'AUBMC auprès d'un enfant séparé de sa jumelle siamoise. Photo ANI

Le ministre sortant de la Santé Firas Abiad a annoncé mardi la réussite d'une opération chirurgicale pour séparer des jumelles siamoises au centre médical de l'Université américaine de Beyrouth (AUBMC), une "première opération chirurgicale de ce type" à être réalisée au Liban.

M. Abiad a expliqué, selon des propos rapportés par l'Agence nationale d'Information (ANI, officielle), que les parents des jumelles l'avaient contacté il y a six mois afin de lui demander de l'aide, après qu'une radiographie effectuée par la future mère a montré que les deux bébés dont elle était enceinte étaient siamois. Le ministre n'a pas expliqué au niveau de quel organe les deux nourrissons étaient fusionnés. Il a indiqué avoir, à la demande des parents, contacté l'AUBMC, qui a accepté de réaliser l'opération de séparation malgré la crise actuelle, et "a réussi à prouver la capacité de l'Université américaine et du système médical au Liban à réaliser l'opération". 

Lire aussi

Une nouvelle crise évitée de justesse hier dans les hôpitaux privés

Dans un Liban en plein effondrement économique, les hôpitaux et les institutions médicales souffrent d'une pénurie de matériel et de médicaments, et le personnel médical et infirmier a émigré par centaines au cours des trois dernières années.

Dix heures d'opération
La préparation de l'opération chirurgicale a duré quatre mois, a encore précisé le ministre Abiad, qui souligne que l'équipe chargée de la chirurgie et de son suivi reste mobilisée jusqu'à la sortie des jumelles, Riham et Reem, de l'hôpital. "La coordination totale entre les membres de l'équipe et la planification de tous les détails ont joué un rôle-clé dans la réussite de l'opération, qui a nécessité 10 heures", a poursuivi Firas Abiad. Il a salué la "grande précision" des chirurgiens qui a permis d'éviter des complications au niveau de l'organe séparé. 

"Nos institutions hospitalières sont encore capables d'être en première ligne pour fournir des soins de santé avancés aux citoyens et personnes résidant au Liban. Lorsque les conditions de travail s'amélioreront, ces institutions pourront fournir un soin de qualité encore plus avancé", a déclaré le ministre dans sa conférence de presse. Il a ajouté que "le système de santé au Liban, même s'il est confronté à de grandes difficultés, est un système flexible et a la capacité d'effectuer de grandes réalisations".

Le ministre sortant de la Santé Firas Abiad a annoncé mardi la réussite d'une opération chirurgicale pour séparer des jumelles siamoises au centre médical de l'Université américaine de Beyrouth (AUBMC), une "première opération chirurgicale de ce type" à être réalisée au Liban.M. Abiad a expliqué, selon des propos rapportés par l'Agence nationale d'Information (ANI, officielle),...
commentaires (2)

Merci d'accepter les critiques infondées ou alors cette personne vit dans un "désert médical". Autant revenir vivre dans sa mère patrie et profiter de tous ses bienfaits...

Lilou BOISSÉ

01 h 28, le 26 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Merci d'accepter les critiques infondées ou alors cette personne vit dans un "désert médical". Autant revenir vivre dans sa mère patrie et profiter de tous ses bienfaits...

    Lilou BOISSÉ

    01 h 28, le 26 janvier 2023

  • Un énorme bravo à l'AUBMC et aux équipes médicales pour cette réalisation. Vous rendez honneur aux traditions Libanaises d'Excellence. Vous perpétuez notre histoire. Merci ! A titre personnel je préfère confier ma santé à des médecins au Liban plutôt qu'au système de santé en France car ce dernier s'est depuis longtemps écroulé : plus de 10 heures d'attente aux urgences, plusieurs mois d'attente pour un RDV chez un bon médecin, des hôpitaux où l'on est souvent pris en charge par de jeunes internes en formation,...

    K1000

    00 h 37, le 25 janvier 2023

Retour en haut