Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Insolite

Déguster les plats de 18 enseignes Michelin en 24 heures et décrocher un record Guinness

L’esprit compétitif mène à tout, et celui d’Eric Finkelstein, un trentenaire américain, tacle les records Guinness. Le dernier en date remporté est une dégustation marathon de multiples spécialités estampillées Michelin.

Déguster les plats de 18 enseignes Michelin en 24 heures et décrocher un record Guinness

Pause nocturne pour Eric Finkelstein. Photo tirée du compte guinnessworldrecords

Entre gourmet et glouton, il y a aussi le plaisir de remporter une victoire en se titillant les papilles et, cerise sur le gâteau, entrer dans le Guinness

World Records (Livre Guinness des Records). C’est ce qu’a choisi de faire Eric Finkelstein qui a tenu le pari de déguster, en 24 heures, les spécialités de 18 restaurants new-yorkais libellés Michelin. Comme rapporté par le site de cette encyclopédie des prouesses inédites, le jeune homme, consultant en soins médicaux, avait vécu à New York pendant des années, ne mangeant presque jamais dans des restaurants mais sur le pouce et, bien sûr, loin des enseignes étoilées Michelin. Lorsqu’il quitte New York pendant la pandémie, il commence à apprécier la bonne chère dont il s’était passé pendant toutes ces années. En déménageant en 2021, il dresse une liste d’endroits où bien manger, comme pour se rattraper. « Et cela m’a apporté beaucoup de joie », a-t-il déclaré au Guinness World Record (GWR). De même, il a rejoint un groupe gastronomique à travers lequel il a été informé de ce concours proposé par GWR, précisant : « J’ai adoré l’idée. Cela combinait mon amour de déguster des plats intéressants et le plaisir de plancher sur une bonne sélection d’adresses. »

Entrée chez les uns et plat de résistance chez les autres. Photo tirée du compte guinnessworldrecords

Douve crue, mortadelle de canard et brioches

Eric Finkelstein, qui avait prévu environ 14 mois pour mettre sur pied ce projet, a néanmoins achevé les préparatifs beaucoup plus rapidement, même si avec quelques légers problèmes. Faire les réservations était l’une des parties les plus difficiles. Ainsi, il a d’abord reçu la confirmation de dix des plus de 80 restaurants qu’il avait contactés, mais 20 jours avant d’avoir finalisé son programme, quatre de ces dix adresses avaient perdu leurs étoiles. Il lui a donc fallu trouver des remplaçants pour boucler sa boucle. Bien organisé, il a pu comme il l’avait prévu consommer 18 repas en 24 heures. Et lorsqu’on lui a demandé quels ont été ses préférés, il a répondu n’en avoir retenus que trois « à égalité » : le Fluke Crudo (douve crue), frais avec des vagues de saveurs surprenantes, servi au restaurant espagnol Casa Mono ; la mortadelle de canard chez Francie, « le pain au beurre a pratiquement fondu dans ma bouche » ; et toutes les brioches chez Red Paper Clip, ses saveurs sucrées et salées agréablement douces et combinées. De cette expérience globale, il conserve en bouche le goût du restaurant Noda, un grand des sushis. C’est là qu’il a achevé son périple débuté au restaurant Le Pavillon. Pour gagner du temps, Eric a surtout commandé des entrées, tels une salade d’avocats, un blini au caviar, des huîtres, des pétoncles ou encore un steak tartare. Il a démarré sa routine, si l’on peut dire, un peu avant midi et y mettait fin onze heures plus tard. Entre une dégustation et l’autre, il s’est retrouvé face à un rival qui s’adonnait à cette même épreuve alimentaire mais l’a rapidement semé en route. L’addition – salée – de cette tournée insolite des grands ducs s’est élevée à 494 dollars sans taxes et pourboires.

Eric (au centre) devant la table de ping-pong de 25m2. Photo tirée du compte guinnessworldrecords

Deux autres records de ping-pong géant

Eric Finkelstein est un grand amateur de championnats, aimant se mesurer à tout genre de défis. Le Guinness World Records ne lui est pas étranger, il s’y trouvait déjà avant son aventure culinaire, et plus précisément dans la section sport. Il détient ainsi deux autres records Guinness, l’un pour avoir réussi à jouer au ping-pong géant sur une table d’une longueur de plus de 15 mètres et l’autre pour avoir pratiqué ce même jeu sur une table d’une superficie de 29 mètres carrés. Des mesures ayant toujours échappé au coup de main des joueurs. Comme beaucoup d’enfants, Finkelstein a grandi avec une grande fascination pour les livres Guinness. À l’aube de ses trente ans, il décide de rechercher des défis plus adultes, mais en même temps, « conserver ma passion d’enfant », a-t-il confié à la chaîne de télévision CNN.


Entre gourmet et glouton, il y a aussi le plaisir de remporter une victoire en se titillant les papilles et, cerise sur le gâteau, entrer dans le Guinness World Records (Livre Guinness des Records). C’est ce qu’a choisi de faire Eric Finkelstein qui a tenu le pari de déguster, en 24 heures, les spécialités de 18 restaurants new-yorkais libellés Michelin. Comme rapporté par le site de...

commentaires (1)

Est ce vraiment du journalisme? Traduire un article sans vérification, sur un sujet sans intérêt pour les lecteurs de l’unique quotidien libanais en langue française

kindarji joseph

09 h 18, le 24 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Est ce vraiment du journalisme? Traduire un article sans vérification, sur un sujet sans intérêt pour les lecteurs de l’unique quotidien libanais en langue française

    kindarji joseph

    09 h 18, le 24 janvier 2023

Retour en haut