Rechercher
Rechercher

Société - Sécurité

Entrée en vigueur d’un plan de sécurité à Tripoli

Entrée en vigueur d’un plan de sécurité à Tripoli

Des policiers déployés dans une rue de Tripoli, au Liban-Nord, hier. Photo fournie par notre correspondant Michel Hallak

Les Forces de sécurité intérieure (FSI) ont commencé hier la mise en exécution d’un plan de sécurité à Tripoli, après que la ville a connu une série d’incidents qui ont été stigmatisés par plusieurs forces actives.

Selon notre correspondant dans le Nord, Michel Hallak, des patrouilles de la police ont été déployées dans les rues à des fins de surveillance et de contrôle, dans le cadre de ce plan qui entre en vigueur à deux semaines des fêtes de fin d’année. Les policiers ont pour mission de mettre un terme à tous les types d’infraction, saisir des drogues ou armes en circulation, arrêter des suspects et empêcher tout vandalisme et dégradation des biens publics.

La situation sécuritaire s’est dernièrement dégradée au Liban, en proie à un effondrement financier sans précédent qui a plongé plus des trois quarts de la population dans la pauvreté. En septembre dernier, le ministre sortant de l’Intérieur, Bassam Maoulaoui, avait déjà annoncé qu’un plan de sécurité « durable » avait été élaboré pour le Liban-Nord, après deux fusillades meurtrières à Tripoli, agglomération la plus pauvre du pays, qui ont fait craindre une recrudescence de la violence.

Les Forces de sécurité intérieure (FSI) ont commencé hier la mise en exécution d’un plan de sécurité à Tripoli, après que la ville a connu une série d’incidents qui ont été stigmatisés par plusieurs forces actives.Selon notre correspondant dans le Nord, Michel Hallak, des patrouilles de la police ont été déployées dans les rues à des fins de surveillance et de contrôle,...
commentaires (2)

"En septembre dernier, le ministre sortant de l’Intérieur, Bassam Maoulaoui, avait déjà annoncé qu’un plan de sécurité « durable » avait été élaboré pour le Liban-Nord, après deux fusillades meurtrières à Tripoli, agglomération la plus pauvre du pays, qui ont fait craindre une recrudescence de la violence." Ah! celui-là, avec ses "plans de sécurité durables"! Ils durent en général ...un ou deux jours. Il faudrait les appeler plans de sécurité "durex", à utiliser pour un seul coup...

Georges MELKI

11 h 45, le 14 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • "En septembre dernier, le ministre sortant de l’Intérieur, Bassam Maoulaoui, avait déjà annoncé qu’un plan de sécurité « durable » avait été élaboré pour le Liban-Nord, après deux fusillades meurtrières à Tripoli, agglomération la plus pauvre du pays, qui ont fait craindre une recrudescence de la violence." Ah! celui-là, avec ses "plans de sécurité durables"! Ils durent en général ...un ou deux jours. Il faudrait les appeler plans de sécurité "durex", à utiliser pour un seul coup...

    Georges MELKI

    11 h 45, le 14 décembre 2022

  • Un homme grièvement blessé dans un incident de priorité routière OLJ / le 13 décembre 2022 à 00h00

    aliosha

    11 h 05, le 14 décembre 2022

Retour en haut