Rechercher
Rechercher

Culture - Film

« Farha », cette vérité qui brûle tant les yeux d’Israël

La sortie sur Netflix le 1er décembre d’un film dépeignant crûment la violence de la Nakba à travers le regard d’une adolescente palestinienne déclenche un tollé au sein de la classe politique israélienne. 

« Farha », cette vérité qui brûle tant les yeux d’Israël

La réalisatrice jordanienne Darin J. Sallam (au centre) recevant un prix pour « Farha » au Festival du film de la mer Rouge à Djeddah, en Arabie saoudite, le 13 décembre 2021. Photo AFP

Assise au pied d’un arbre au milieu d’une verdure luxuriante, Farha (interprétée par Karam Taher) est plongée dans son livre. Elle ne prête attention à rien d’autre. Ni au clapotis apaisant des cascades, ni à la cueillette des figues, ni aux...

Assise au pied d’un arbre au milieu d’une verdure luxuriante, Farha (interprétée par Karam Taher) est plongée dans son livre. Elle ne prête attention à rien d’autre. Ni au clapotis apaisant des cascades, ni à la cueillette des figues, ni aux...

commentaires (16)

Les Palestiniens ont été victimes de l'inconséquence arabe .Les terres des premiers colons juifs au temps des Turcs furent vendues par des propriétaires arabes .Les attaques antijuives de l'entre-deux- guerres et la Shoah ont provoqué la création d'un état mais qu'ont fait les Arabes à part pousser à la guerre des gens qu'ils n'ont pas aidés le moment venus.Le Liban a été le seul et ça lui coûté presque son existence .La différence c'est que les Israéliens rendent coup pour coup ...

Yves Gautron

20 h 25, le 09 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • Les Palestiniens ont été victimes de l'inconséquence arabe .Les terres des premiers colons juifs au temps des Turcs furent vendues par des propriétaires arabes .Les attaques antijuives de l'entre-deux- guerres et la Shoah ont provoqué la création d'un état mais qu'ont fait les Arabes à part pousser à la guerre des gens qu'ils n'ont pas aidés le moment venus.Le Liban a été le seul et ça lui coûté presque son existence .La différence c'est que les Israéliens rendent coup pour coup ...

    Yves Gautron

    20 h 25, le 09 décembre 2022

  • Comment pardonner à ceux-là qui ont détruit le Liban ,une terre d’accueil généreuse, pour soi-disant récupérer leur terre au lieu de négocier et résister sur place ?? Les palestiniens et leur diaspora sont dans un déni spectaculaire. Il serait largement temps de démystifier cette période et reporter la responsabilité sur les vrais auteurs de cette tragédie. Les palestiniens auraient dû négocier intelligemment lorsque les occasions se sont présentés à plusieurs reprises au lieu de saccager leurs pays d’accueil sauvagement .

    Wow

    15 h 24, le 09 décembre 2022

  • Dans ces colonnes, comme dans celles de tous les autres medias et réseaux sociaux - dans lesquelles il est rare que s'attardent d'impartiaux experts - nous ne sommes que d'illégitimes commentateurs. Nos empathies sélectives nous emportent là où nos approximatifs savoirs nous incitent d'aller. L'intention nest pas ici d'amoindrir nos respectives opinions mais de nous interroger sur des vérités non documentées. La mienne, d'empathie sélective, a émergée il y a quelques années, interpellée par des discours systématiques, convenus, universels, en pleine recrudescence aujourd'hui, ces discours qui alimentent un étrange archaïsme qu'est celui de l'antisémitisme universel. Pour revenir à cette "vérité" ici celle qui "brûle les yeux d'Israël", il a fallu plus de quarante années après la seconde guerre mondiale pour que le film de Claude Lanzmann "SHOAH" (anéantissement) - dûment documenté, plus de 9H30 - mette enfin en lumière l'innommable, l'incomparable, c'est à dire "L'Extermination Industrielle" de plus de six millions de Juifs et quelques autres milliers de groupes humains. J'attends donc de pouvoir visionner en complément de "Farha" un récit à hauteur de "Shoah", dûment documenté sur le processus du chaos du Monde Arabe pour l'instant majoritairement attribué aux seuls Occidentaux. Une autre propagande mensongère à l'instar de celle de La Question Palestinienne.

    Lillie Beth

    17 h 28, le 08 décembre 2022

  • Sauf qu'on cherche a oublier que ce sont eux qui ont refusé le plan de l'ONU et préféré la guerre dans le but de déraciner les Juifs pensant que leur légion arabe était invincible. Mal leur en a pris car depuis c'est le contraire qui s'est passé. Ils ont choisit la guerre et l'ont perdue. Comme ils n'ont rien compris de cette première expérience ils ont récidivé en Jordanie et s'en sont fait chassés comme des malpropres pour atterrir chez nous. Et la, "télté sébté" Ils ont certifié la véracité du dicton Arabe: "l’âne ne joue pas au piano". Rebelote, ils recommencent leurs conneries. Franchement, des gens comme cela mérite-t-il un pays? Ceci dit, la guerre est toujours sale, nous savons toujours quand elle commence mais jamais quand ça finit. Il ne faut pas la commencer lorsque nous sommes pas sure de ses résultats. Le dialogue est la meilleure solution lorsqu'il est possible. Les Arabes se sont tellement entêtés qu’aujourd’hui les palestiniens ont perdu leurs droits alors que ceux-ci signent la paix. Triste fin.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    16 h 59, le 08 décembre 2022

  • Il est temps que le monde ouvre les yeux!

    Politiquement incorrect(e)

    14 h 58, le 08 décembre 2022

  • Ne tombons dans l’évangélisme et l’aveuglement. Si on comprend bien, après avoir subi la Naqba comme vous dites, les palestiniens avaient l’intention de répéter le même scénario qu’ils ont dénoncé et dénoncent encore et toujours sur le peuple d’un pays qui les accueilli à bras ouverts alors qu’aucun autre pays arabe n’en voulait pour remplacer leur pays usurpé. Ça n’est pas parce qu’ils n’ont pas réussi que les libanais peuvent leur pardonner leur ingratitude et leur trahison de leur pays hôte qu’ils n’ont jamais remercier. Bien au contraire. Cessons de s’apitoyer sur le sort des autres peuples surtout lorsque parmi eux il y en a qui ont provoqué la perte du nôtre pour avoir été généreux et naïfs.

    Sissi zayyat

    13 h 03, le 08 décembre 2022

  • Bravo Soulayma très bien analyse et contextualise le film Farha qui est remarquable de sobriété et de finesse . Leila S

    Chahid Leila

    08 h 49, le 08 décembre 2022

  • Bon ben, on va regarder ça…

    Gros Gnon

    08 h 00, le 08 décembre 2022

  • Preuve de l'importance de l'audiovisuel en politique. Que de films sur le holocauste, et presque rien sur les autres causes. Monstrueux. Très bel article. On verra le film, qu'on voit en réalité tous les jours à travers la brutalité de l'occupation Israélienne, et surtout les sentences de sa justice ignoble vis-à-vis des Palestiniens. Grand merci !

    Raed Habib

    06 h 30, le 08 décembre 2022

  • C’est déjà un grand pas en avant que Netflix passe « Farha » bravo, merci pour cet excellent article.

    CW

    03 h 39, le 08 décembre 2022

  • Impressionnant. Merci Mle Mardam Bey.

    Michel Trad

    23 h 44, le 07 décembre 2022

  • Excellente analyse, très professionnelle… Réalités d’histoire Je visionnerai Farha sur Netflix Salah Mansour

    Salah Mansour

    21 h 48, le 07 décembre 2022

  • Excellente analyse, très professionnelle Je visionnerai le film sur Netflix Merci

    Salah Mansour

    21 h 46, le 07 décembre 2022

  • Terrible, pour autant cela n'en réconciliera pas beaucoup, avec les palestiniens et leur barbarie au Liban.

    Christine KHALIL

    21 h 30, le 07 décembre 2022

  • J'espere qu'il y aura toujours de nouvelles voies porteuses de notre histoire de pays colonises afin que nous puissions batir notre futur de pays libres.

    Baddoura Rafic

    20 h 51, le 07 décembre 2022

  • Merci Soulayma pour cet article remarquable.

    Makhlouf-Cheval

    20 h 27, le 07 décembre 2022

Retour en haut