Rechercher
Rechercher

Sport - France-Tunisie

La FFF dépose une réclamation auprès de la FIFA

Après l’annulation du but inscrit par Antoine Griezmann dans le temps additionnel, l’équipe de France a entamé des démarches pour revenir sur cette décision arbitrale non conforme au règlement.

La FFF dépose une réclamation auprès de la FIFA

Antoine Griezmann discutant avec le corps arbitral à la suite de l’annulation de son but à la fin du match remporté par la Tunisie (0-1) sur la pelouse de l’Education City Stadium à al-Rayyan, au nord de Doha. Adrian Dennis/AFP

La Fédération française de football (FFF) a officiellement déposé jeudi une réclamation auprès de la FIFA pour faire changer le score de Tunisie-France (1-0) au Mondial après l’annulation, après le coup de sifflet final, d’un but d’Antoine Griezmann.

Dans la foulée de la rencontre, le staff de l’équipe de France avait déjà émis des doutes quant à l’utilisation de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) pour annuler un but de Griezmann à la 98e minute.

« La fin du match avait été sifflée »

Dans sa réclamation auprès de l’instance footballistique, la France relève que la VAR a été doublement utilisée à tort : « Après la reprise du jeu et après la fin du match », ce qui est contraire au protocole d’utilisation de cette technologie, selon l’explication d’une source fédérale. Après cette situation rocambolesque, la FIFA n’a toujours pas souhaité réagir.

Au-delà de la délicatesse de l’affaire, cette lenteur s’explique en partie par le fait qu’une hypothétique modification du résultat final ne changerait rien au classement du groupe D : la Tunisie est éliminée dans les deux cas de figure et la France reste première du groupe D, et affrontera bel et bien la Pologne dimanche (17h) en huitièmes de finale.

Cela étant dit, l’équipe de France peut s’estimer lésée sous plusieurs aspects. Tout d’abord, concernant le classement mondial de la FIFA : la défaite contre la Tunisie fera perdre environ 38 points à la France, ce qui la placera sous la menace de l’Angleterre, cinquième du classement avant le Mondial. Un match nul serait donc moins problématique pour ce classement utilisé pour désigner les têtes de série de plusieurs compétitions internationales.

Hors-jeu inexistant

Enfin, outre la satisfaction et l’importance statistique et symbolique qu’apporte un but en Coupe du Monde pour un joueur comme Antoine Griezmann, il faut remettre les choses à leur place : le but était valable. Inactif à la réception du centre d’Aurélien Tchouaméni, Griezmann est, selon les règles, remis en jeu par la tête du défenseur tunisien précédant l’exécution de sa frappe du pied droit. L’attaquant de l’Atletico Madrid n’était donc pas en position de hors-jeu au moment de faire trembler les filets tunisiens à la 98e minute de jeu. En ce qui concerne les dotations financières, l’impact d’une défaite est nul pour la fédération. La qualification en huitièmes de finale rapporte 13 millions de dollars, peu importe le classement et le nombre de victoires, selon les barèmes de la FIFA.

Mercredi soir, le sélectionneur Didier Deschamps s’était déjà interrogé sur la situation. « L’arbitre a sifflé le coup d’envoi et la fin du match. A-t-il le droit de revenir (sur le but) ? Je ne suis pas sûr », a-t-il expliqué en conférence de presse. « J’ai été le voir. Je suis en attente de la réponse. »

Pourtant le protocole de l’assistance vidéo est clair : « Si le jeu a repris après avoir été arrêté, l’arbitre ne peut effectuer une analyse sauf en cas d’identité erronée ou en cas d’infraction passible d’exclusion telle qu’un comportement violent, crachat, morsure, et/ou propos ou actes blessants, grossiers ou injurieux. » Rien de tout cela n’ayant motivé l’intervention de l’assistance vidéo, celle-ci n’aurait donc pas eu lieu d’être. Et plus ça va, plus on se dit qu’il aurait également été préférable que la VAR n’ait jamais vu le jour.

G.B. avec AFP


La Fédération française de football (FFF) a officiellement déposé jeudi une réclamation auprès de la FIFA pour faire changer le score de Tunisie-France (1-0) au Mondial après l’annulation, après le coup de sifflet final, d’un but d’Antoine Griezmann.Dans la foulée de la rencontre, le staff de l’équipe de France avait déjà émis des doutes quant à l’utilisation de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut