Rechercher
Rechercher

Économie - Monnaie

La livre se rapproche de la barre des 41 000 LL face au dollar

La livre libanaise a atteint hier un nouveau record de dépréciation sur le marché parallèle, se rapprochant de la barre des 41 000 livres libanaises face au dollar, alors que les autorités n’ont toujours pas adopté de réformes pour freiner l’effondrement économique et financier qui paralyse le pays depuis plus de trois ans.

Selon l’application Addeh Dollar, le dollar valait hier 40 850 LL à l’achat et 40 750 LL à la vente en début de soirée. L’écart entre ce taux et celui de la plateforme Sayrafa (30 300 LL hier soir), conçue par la Banque du Liban pour tenter de stabiliser le taux de change, continue de se creuser, s›élevant désormais à plus de 10 000 LL.

La dépréciation de la monnaie nationale, qui a perdu plus de 96 % de sa valeur en trois ans, a plongé plus des trois quarts des Libanais sous le seuil de pauvreté. Elle intervient en dépit d’un accord préliminaire conclu entre Beyrouth et le Fonds monétaire international, qui préconisait l’introduction d’un taux de change flottant. L’accord prévoyait également des réformes supplémentaires que le gouvernement libanais devait entreprendre afin de débloquer une aide financière massive de la part du Fonds monétaire international.


La livre libanaise a atteint hier un nouveau record de dépréciation sur le marché parallèle, se rapprochant de la barre des 41 000 livres libanaises face au dollar, alors que les autorités n’ont toujours pas adopté de réformes pour freiner l’effondrement économique et financier qui paralyse le pays depuis plus de trois ans. Selon l’application Addeh Dollar, le dollar valait...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut