Rechercher
Rechercher

Société - Incident

Des bustes artistiques pour sensibiliser au cancer du sein vandalisés à Achrafieh

Des bustes artistiques pour sensibiliser au cancer du sein vandalisés à Achrafieh

Un des bustes restitués après avoir été endommagés : on remarque bien le ruban rose, qui accompagne la sculpture et la croix sur le sein, qui renvoie au cancer. Photo DR

L’exposition « Blessées », formée de bustes de mannequins de l’artiste Mirna Maalouf, porte désormais bien son nom. Mardi 18 octobre, les 19 sculptures disposées place Sassine pour sensibiliser sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein ont été confisquées par des inconnus, puis rendues endommagées. L’artiste les avait installées place Sassine, à l’angle de la rue Mar Mitr, en vue d’une vente au profit de la « Lebanese Breast Cancer Association », liée à l’AUB.

« L’idée initiale était de faire une exposition de 19 bustes pour la Journée mondiale du dépistage du cancer du sein. Chaque buste avait un message précis en arabe, en français, en anglais, ou sous la forme de symboles », explique Mirna Maalouf, contactée par L’Orient-Le Jour. Cette œuvre très colorée a apparemment été mal interprétée par certains, qui ont cru y déceler de la dépravation.

Lire aussi

La monumentale « Notre-Dame d’Achrafieh » divise les habitants

« Hier une amie qui passait par là m’a envoyé une photo de la place… vide. Lorsque je me suis renseignée, on m’a dit que les bustes avaient été confisqués », ajoute-t-elle. Juriste de profession, Mirna Maalouf prend alors contact avec le mohafez de Beyrouth Marwan Abboud et lui explique l’affaire. Ce dernier lui redonne l’autorisation d’exposer son œuvre. Entre-temps, les bustes sont restitués, endommagés, sans que l’artiste ne soit informée de l’identité des personnes qui ont agi de la sorte. Blessées même dans leur représentation artistique, se dit Mirna, pensant aux femmes à qui s’adresse cette exposition. Elle se résout finalement à remettre les mannequins tels quels, avec leurs (nouvelles) blessures.

Depuis, l’artiste campe sur place, pour surveiller ses œuvres. Mais elle n’est pas au bout de ses peines. « Aujourd’hui, un homme est venu me dire qu’il fallait absolument retirer trois bustes portant, selon lui, “les couleurs de l’arc en ciel’’ (associées aux LGBT+). Il m’a prévenue que si je ne le faisais pas, un groupe des Soldats de Dieu (Jnoud el-Rabb) viendrait les casser. » Ce groupe est connu pour ses positions chrétiennes radicales. Il avait, depuis quelques mois, détruit le symbole de l’arc-en-ciel sur un panneau d’affichage, à Achrafieh également. Il n’a pas toutefois revendiqué cette action en particulier sur ses comptes en ligne.

Lire aussi

Qui sont les « Soldats de Dieu » d’Achrafieh ?

Mirna Maalouf s’efforce de convaincre l’homme que ses bustes véhiculent un message clair sur le cancer du sein, et ne peuvent donc être retirés du lot. Ornés d’un ruban rose, symbole de la campagne de ce mois d’octobre 2022 consacré au dépistage, ils sont en vente à tous ceux qui souhaitent les acheter, pro ou anti-LGBT+, martèle-t-elle. « Nous allons réfléchir », répond l’homme en partant...

L’exposition « Blessées », formée de bustes de mannequins de l’artiste Mirna Maalouf, porte désormais bien son nom. Mardi 18 octobre, les 19 sculptures disposées place Sassine pour sensibiliser sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein ont été confisquées par des inconnus, puis rendues endommagées. L’artiste les avait installées place Sassine, à...
commentaires (9)

Religious extremism, whether Christian or Muslim, is heinous and totally rejected.

Mireille Kang

22 h 29, le 21 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Religious extremism, whether Christian or Muslim, is heinous and totally rejected.

    Mireille Kang

    22 h 29, le 21 octobre 2022

  • Le vrai cancer,ce sont les intégristes ;quel que soit leur religion ! C’est pire pour les achrafiotes -soldats qui se croient plus évolués que les autres …

    Citoyen Lambda

    21 h 14, le 21 octobre 2022

  • A force de voir des intégristes chiites, sunnites, a force d’entendre des crétins parler NON STOP, de La Défense des chrétiens ( surtout pour une place député par ci ou ministre par là… A force de vivre dans un milieu où on donne plus de place aux clips et danseuses du ventre ( Les TV) au lieu d’enrichir les programmes par des docs scientifiques… c’est l’aboutissement naturel que des crétins, cette fois-ci dits chrétiens apparaissent. Il suffit de voir les pages facebook de certains où ne sont affichés que des images religieuses… La religion étant PERSONNELLE et ne doit pas s’afficher en public normalement. Or certains portent autour de leur cou des croix plus larges que ma bagnole. L’intégrisme latent depuis des années commence à apparaître apparemment

    LE FRANCOPHONE

    15 h 01, le 21 octobre 2022

  • L,IDIOTIE VOIT MAIS NE COMPREND PAS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 29, le 21 octobre 2022

  • Finalement il n'y a aucune différence entre les barbus d'un bord et les barbus de l'autre bord. Tous les deux veulent imposer aux autres leur vision du monde et leur mode de pensée. Comment peut-on ériger une statue de la vierge le matin et s'attaquer l'après midi à ce qu'il y a de plus sacré : le corps meurtri d'une femme ? Ils ont sali les statues, ils ont sali les corps meurtris de nos femmes, ils ont sali ce qui fait notre différence dans un Orient en régression : le respect le plus absolu que nous portons à nos femmes.

    K1000

    13 h 47, le 21 octobre 2022

  • Mais que se passe t-il à Achrafieh et d’où sortent ces illuminés qui trouvent toujours à redire sur les symboles qui les choquent? On dirait une contamination des barbus en tee shirts noirs qui se propage dans nos régions. Il faut mettre fin à leur existence avant que la contagion ne devienne une loi qui régit nos quartiers. Il ne manquerait plus que ça. Une minorité qui impose sa loi se cachant derrière des slogans on ne peut plus ridicules et fanatiques. On arrive à regretter les années de guerre où ces fachos n’osaient pas montrer le bout du nez sous peine d’être châtiés pour troubles à l’ordre public et à la quiétude des citoyens, malgré le vide du pouvoir des autorités publics. Bachir reviens…

    Sissi zayyat

    12 h 01, le 21 octobre 2022

  • Finissons en avec les hérésies. Dieu n'a ni soldats, ni parti. Ces inventions sont l'œuvre de gens qui veulent se distinguer du commun des mortels, voulant se privilégier vis à vis de tous les autres. Rien de plus clair.

    Esber

    08 h 57, le 21 octobre 2022

  • La marque soldat de dieu n’est pas un copyright on dirait.

    PPZZ58

    08 h 41, le 21 octobre 2022

  • Peut-être écrire « contre » le cancer du sein et pas « pour »?

    Marionet

    08 h 16, le 21 octobre 2022

Retour en haut