Rechercher
Rechercher

Économie - Restauration

Aklé Eatery ouvre à Hazmiyé


Aklé Eatery ouvre à Hazmiyé

Depuis le 12 septembre, Aklé Eatery, située à Hazmiyé non loin du Backyard, a mué en snack libanais. Photo DR

Située à Hazmiyé non loin du Backyard, Aklé Eatary n’est plus une simple boucherie. Depuis le 12 septembre, l’enseigne a en effet mué en snack libanais accueillant chaque jour des dizaines de clients affamés. La boucherie, ouverte à la mi-juillet et proposant un service de livraison à domicile, n’a pas disparu, mais fait désormais partie intégrante d’un espace de 200 m² capable d’accueillir jusqu’à trente couverts, qui comprend également une section boulangerie.

Les clients intéressés par la boucherie peuvent toujours y commander de la viande de bœuf, de poulet, de mouton et d’agneau ou encore des produits laitiers tous fabriqués au Liban. Le menu du snack rassemble pour sa part l’essentiel des classiques que l’on pourrait attendre, avec un large choix de chawarmas, de grillades et autres viandes, poulets désossés ainsi que manakiche, sandwiches, pizzas et burgers. Pour les sandwiches, l’établissement utilise du pain franji, des baguettes de pain fabriquées selon une recette traditionnelle. Quant aux pâtes utilisées pour les pizzas et les manakiche, elles sont laissées au repos une journée et demie avant d’être cuites.

Dans la même rubrique

Lakkis Farm : de la Békaa à Beyrouth

Aklé Eatery a été fondée par Dany Khairallah, un entrepreneur qui a déjà pris ses marques dans le domaine de la restauration avec à son actif des postes de chef exécutif de l’enseigne italienne Tavolina à Mar Mikhaël ou encore Slate, spécialisé dans la cuisine internationale et située à quelques enjambées du précédent. Dany Khairallah assume d’avoir migré à Hazmiyé pour faire vivre son nouveau projet. « C’est une zone relativement aisée et très peuplée. Pour démarrer, c’est une chance pour notre établissement. Par ailleurs, Hazmiyé est un lieu de passage, nous ne sommes pas loin de Baabda et d’Achrafieh et à deux minutes de l’autoroute qui mène à la Békaa. Aklé Eatery est très facilement accessible, c’est un lieu idéal pour les clients qui souhaitent manger sur le pouce », explique le chef.

Constitué de tables basses et de chaises hautes, l’espace de restauration se veut convivial et les prix sont accessibles. Le ticket moyen pour un repas est compris entre 120 000 et 180 000 livres libanaises. Bien que bon marché, Aklé Eatery fait aussi le pari de la qualité. Le nom du snack n’a pas été choisi par hasard. « Aklé » est non seulement un plat libanais, mais aussi une expression qui signifie « c’est très bon » en arabe : « Tous les jours, je demande aux clients s’ils ont aimé leur sandwich, ils me répondent : Aklé ! » assure Dany Khairallah.

Lire aussi

Entre Barbara et Batroun, Almaza Bay voit le jour

Aklé Eatery n’est pas le premier projet de snack de l’entrepreneur. Il avait déjà ouvert ce type d’établissement par le passé à Beyrouth, puis revendu ses parts. L’idée d’un nouveau concept de snack-

boucherie de qualité lui est venue pendant le premier confinement, au début de la crise sanitaire. « Je me suis promis que quand le confinement cessera, je mènerai à bien un projet qui me tient à cœur : allier qualité et tradition en ouvrant un snack proposant des produits excellents et typiques de la cuisine populaire libanaise. Mon objectif avec ce concept était de proposer un vrai sandwich artisanal, de qualité, presque un produit de luxe, et en parallèle, de vendre une viande d’excellente qualité. Deux ans plus tard, je l’ai fait », raconte Dany Khairallah, avant d’ajouter, rieur : « J’aime la bonne viande. »

Au total, ce sont 600 000 dollars qui ont été investis dans l’ouverture d’Aklé Eatery, pensée en fonction des habitudes de consommation de la population : « Les Libanais sont accros au fast-food. Le snack à la libanaise, c’est très populaire. Alors c’est vrai, il y a déjà beaucoup de snacks à Beyrouth, mais la qualité est moindre que chez Aklé Eatery. Notre concept est aujourd’hui un véritable succès. Depuis l’ouverture le 12 septembre, on voit déjà des clients revenir tous les jours », conclut le chef.

Cet article réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Hodema Consulting Services n’a aucune vocation promotionnelle. Ce rendez-vous hebdomadaire sera consacré au secteur de la restauration et de l’hôtellerie qui continue, malgré tout, de se battre.



Située à Hazmiyé non loin du Backyard, Aklé Eatary n’est plus une simple boucherie. Depuis le 12 septembre, l’enseigne a en effet mué en snack libanais accueillant chaque jour des dizaines de clients affamés. La boucherie, ouverte à la mi-juillet et proposant un service de livraison à domicile, n’a pas disparu, mais fait désormais partie intégrante d’un espace de 200 m²...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut