Rechercher
Rechercher

Économie - Télécoms

Les responsables font état d’une amélioration de la téléphonie mobile

Les responsables font état d’une amélioration de la téléphonie mobile

Le ministre sortant des Télécoms Johnny Corm au cours de sa conférence de presse, hier. Photo Mohammad Yassine

Lors d’une conférence de presse hier en présence de représentants des opérateurs de téléphonie mobile au Liban, Alfa et Touch, le ministre sortant des Télécoms Johnny Corm a fait le point sur les améliorations constatées dans le secteur depuis l’augmentation des tarifs de la téléphonie début juillet.

Cette hausse avait eu lieu alors que les tarifs n’avaient pas été modifiés depuis le déclenchement de la crise économique au Liban en 2019 et étaient toujours calculés au taux officiel de 1 507,5 livres libanaises pour un dollar, bien que la monnaie locale ait perdu près de 95 % de sa valeur durant cette période. Par conséquent, la valeur des revenus perçus par les sociétés du secteur avait considérablement baissé, entraînant des pertes considérables pour ces entreprises et dégradant la qualité de leurs services.

À fin août, deux mois plus tard, « le Liban a gagné 27 places au classement réalisé par la société Ookla qui mesure la vitesse des connexions internet, et il est placé à la 76e place sur 140 pays », a indiqué hier le ministre. Concrètement, la vitesse moyenne de téléchargement est passée de 17,16 mégabits par seconde (Mbps) en juin à 25,35 Mbps en août, alors que l’objectif du ministère est d’atteindre une vitesse de téléchargement de « 28 Mbps » a-t-il poursuivi.

En revanche, la société Ookla note une détérioration au niveau de la connexion internet fixe à haut débit sur cette même période : la vitesse moyenne de téléchargement est passée 7,67 Mbps à 6,72 Mbps en deux mois, faisant perdre 5 places au Liban, désormais 167e mondial sur 182 pays, alors qu’il était 162e à fin juin.

De leur côté, les représentants des opérateurs mobiles Alfa et Touch ont indiqué que leur plus grand défi opérationnel se trouve aujourd’hui au niveau de l’alimentation de leurs centrales en électricité, ce qui affecte directement la couverture et la qualité des services. Salem Itani et Jad Nassif, respectivement PDG des opérateurs Touch et Alfa, ont fait savoir que leurs sociétés arrivent à assurer en ce moment une couverture téléphonique sur 86 à 88 % du territoire, alors que leurs équipes faisaient le nécessaire pour porter ce ratio à 95 %.


Lors d’une conférence de presse hier en présence de représentants des opérateurs de téléphonie mobile au Liban, Alfa et Touch, le ministre sortant des Télécoms Johnny Corm a fait le point sur les améliorations constatées dans le secteur depuis l’augmentation des tarifs de la téléphonie début juillet.Cette hausse avait eu lieu alors que les tarifs n’avaient pas été modifiés...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut