Rechercher
Rechercher

Technologies - INNOVATION

Des casques et écouteurs rechargeables à l’énergie solaire

Une nouvelle tendance est en train de voir le jour : les casques et écouteurs rechargeables à l’énergie solaire ! Adidas et Urbanista lancent leurs produits avec la promesse d’une autonomie quasi illimitée et d’un impact environnemental moindre.

Des casques et écouteurs rechargeables à l’énergie solaire

Destiné aux sportifs, ce casque Bluetooth bénéficie d’une alimentation « quasi illimitée ». Photo tirée du site d'Adidas

Ce n’est une nouvelle pour personne, l’industrie de la grande consommation pollue énormément chaque année, et les objets connectés, de plus en plus omniprésents dans notre quotidien, n’y font pas exception. Pour limiter l’impact environnemental et proposer toujours plus d’autonomie de batterie à leurs utilisateurs, des constructeurs se sont penchés sur le concept d’appareils Bluetooth à énergie solaire. Une idée ingénieuse mais assez difficile à mettre en place. Déjà, il faudrait parvenir à terme à se passer complètement de recharge filaire, mais aussi parvenir à produire assez d’énergie pour proposer des fonctions dignes de ce nom, qui consomment toutefois énormément. Jusqu’ici, le rendement n’était pas forcément bon, et au final, la technologie avait tendance à n’être qu’un amusant gadget plus qu’un véritable argument de vente. Il y a eu en effet plusieurs tentatives. En 2015, la marque française Exod a sorti le premier casque à énergie solaire au monde, baptisé Helios. Une exposition du produit durant une heure assure une autonomie d’environ 30 minutes d’écoute à pleine puissance. Par contre, en cas d’absence de luminosité, il faut obligatoirement passer par la bonne vieille recharge filaire. De plus, face à des concurrents qui poussent la technologie toujours plus loin pour proposer des options toujours plus confortables, le casque part avec un handicap puisqu’il ne dispose pas de l’indispensable réduction de bruit active, trop énergivore. En 2019, JBL a tenté de lancer une campagne participative afin d’expérimenter un casque Reflect Eternal rechargeable à l’énergie solaire, mais sans succès. C’est aujourd’hui au tour d’Adidas et d’Urbanista de tenter leur chance avec ce défi technologique. Un boîtier équipé de panneaux solaires Urbanista n’est pas un novice en matière d’énergie solaire. En 2021, l’entreprise avait commercialisé le casque Los Angeles, dont la surface de l’arceau est équipée d’un panneau photovoltaïque de nouvelle génération Powerfoyle, imaginé par l’entreprise Exeger Powerfoyle. Spécificité intéressante, ce panneau est capable d’exploiter toutes les formes de lumière, et pas seulement celle du Soleil. Niklas Jonsson, PDG d’Exeger, expliquait que, « en marchant à Londres par temps couvert, vous consommez environ 8 mA (optimisation de la consommation donc), alors que la recharge avec le panneau apporte 16 mA ». Là encore, toutes les fonctions ne doivent pas être activées pour que la technologie soit rentable. Urbanista récidive cette année avec ses écouteurs sans fil Phoenix, qui ne vont pas manquer d’autonomie grâce à l’énergie solaire.

Les écouteurs possèdent une autonomie de 8 heures qui augmente jusqu’à environ 32 heures avec le boîtier. Photo tirée du site d’Urbanista

La firme utilise de nouveau des panneaux Powerfoyle qui, bien évidemment, ne sont pas intégrés sur les écouteurs mais sur le boîtier de recharge, qui va alors absorber la lumière pour la transformer en énergie. « Le boîtier unique de Phoenix se recharge en permanence dès qu’il est exposé à la lumière, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur », explique Urbanista. Les écouteurs possèdent une autonomie de 8 heures, autonomie qui augmente jusqu’à environ 32 heures avec le boîtier. Avec l’énergie solaire, elle devrait augmenter d’à peu près une heure pour chaque heure passée en plein soleil. Le boîtier de recharge dispose d’une prise USB-C, encore indispensable. Les écouteurs Phoenix devraient être disponibles durant le dernier trimestre 2022 aux alentours de 149 euros. Un casque à recharge verte pour les sportifs Adidas tente lui aussi le défi avec son casque Bluetooth RPT-02-SOL, à l’autonomie « quasi illimitée ». En partenariat avec Zound Industries, le constructeur va lui aussi utiliser des panneaux Powerfoyle pour alimenter la batterie, bien qu’il y ait là aussi la prise en charge d’un câble USB-C. La lumière va alimenter la batterie pour une autonomie totale de 80 heures, voire, selon Adidas, une autonomie « quasi illimitée lorsque le casque est exposé à la lumière ». Destiné aux sportifs, il peut supporter un peu de sueur et d’humidité, et dispose de transducteurs dynamiques de 45 mm pour une réponse en fréquence de 20 Hz et 20 kHz. Il est commercialisé depuis le 23 août au prix de 229 euros. Cette technologie s’annonce prometteuse mais doit être encore améliorée pour devenir vraiment performante. Et, qui sait, elle pourrait à terme équiper tous nos objets connectés, comme les smartphones, les montres ou encore les liseuses.

Sources : rédaction et web


Ce n’est une nouvelle pour personne, l’industrie de la grande consommation pollue énormément chaque année, et les objets connectés, de plus en plus omniprésents dans notre quotidien, n’y font pas exception. Pour limiter l’impact environnemental et proposer toujours plus d’autonomie de batterie à leurs utilisateurs, des constructeurs se sont penchés sur le concept d’appareils...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut