Rechercher
Rechercher

Environnement - Explosions au port

L’opération de refroidissement des silos a débuté hier

L’opération de refroidissement des silos a débuté hier

Le commandant des pompiers de Beyrouth et un conseiller du ministre de l’Environnement au cours d’une réunion pour décider de la procédure de refroidissement. Photo DR

Les pompiers de la caserne de la Quarantaine ont lancé, jeudi en début d’après-midi, les opérations de refroidissement des silos du port de Beyrouth, en proie à un incendie dans leur partie sud et dont la partie nord a fini de totalement s’effondrer mardi.

Cette opération de refroidissement est la première étape d’un plan développé par le ministère de l’Environnement pour, d’une part, venir à bout des incendies à répétition dans et autour de la structure lourdement endommagée lors de la double explosion du 4 août 2020 et, d’autre part, assurer la préservation de la partie sud, réclamée par les proches de victimes et des associations.

Le ministre sortant de l’Environnement Nasser Yassine a inspecté cet après-midi le processus de refroidissement effectué par les pompiers de Beyrouth sur le site des silos du port de Beyrouth. « Les pompiers de Beyrouth, en coordination avec les administrations responsables du port, ont entamé le processus de refroidissement de la partie nord des silos », a écrit sur son compte Twitter le ministre, expliquant qu’il s’agit d’une « première étape d’une série de mesures que les administrations concernées prendront pour traiter les décombres ».

D’après un conseiller du ministre, Mohammad Abiad, contacté par L’Orient Today, les grains se trouvant dans les silos en feu ont atteint une température de 450 degrés Celsius et leur refroidissement devrait prendre plus d’une semaine. Avant de passer aux étapes suivantes, le ministère devra évaluer la quantité de grains encore présents dans la structure afin d’avoir une idée précise des délais nécessaires pour les dégager. Le ministère devra également mener une étude sur les techniques d’évacuation des débris des silos de la section nord, une opération qui sera menée en coopération avec notamment l’agence pour l’habitat de l’ONU.

Sit-in des familles de victimes

Plus tôt dans la journée, des proches de victimes de la double explosion s’étaient rassemblés devant une des entrées du port de Beyrouth afin de réclamer l’extinction de l’incendie qui fait rage depuis des semaines dans les silos ainsi que la protection des cylindres restants. Rima Zahed, qui s’exprimait au nom des familles, avait menacé d’un recours à une escalade si aucune mesure n’était prise rapidement pour venir à bout des flammes. L’intervention des pompiers a permis de calmer la situation après une première mobilisation mardi, au cours de laquelle les proches des victimes avaient fermé la route à la sortie nord de Beyrouth.

Mardi matin, le reste de la partie nord des silos avait fini par s’effondrer après deux premiers écroulements le 31 juillet et le 4 août, date anniversaire de la double explosion qui avait fait plus de 220 morts. Le Premier ministre sortant Nagib Mikati avait alors décidé de préserver le bloc sud des silos, encore debout, et de le classer monument historique, modifiant ainsi une précédente décision de son gouvernement qui prônait la destruction de l’ensemble de la structure.

Les pompiers de la caserne de la Quarantaine ont lancé, jeudi en début d’après-midi, les opérations de refroidissement des silos du port de Beyrouth, en proie à un incendie dans leur partie sud et dont la partie nord a fini de totalement s’effondrer mardi.Cette opération de refroidissement est la première étape d’un plan développé par le ministère de l’Environnement pour,...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut