Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Je suis Beyrouth – Je suis Liban

Poème dédié au peuple libanais


1- Je suis Beyrouth

Déflagration cosmique Souffle coupé

Ravages

Je suis Notre-Dame du Liban Désastre de maternité

Père désorienté

Enfant hagard

Mes prières sont mortes

Je suis mendiant égaré Chat désintégré

Chien enseveli

Oiseau déchiqueté Poisson broyé

Terre éventrée

Je suis apocalypse

Minotaure, je me repais de mes meurtres innommables Dans le béton, je coule les cœurs meurtris

Et je jette à la mer les âmes mortes


2- Je suis trahison d’amour, meurtrier de mes frères et prédateur de mes sœurs Derrière les façades de mes lâchetés, je fomente nos désastres

Sous les décombres de mes renoncements, j’enterre la vie

Au nom de ma haine, je sème le chaos dans l’univers

Insatiable cannibale, je suis milliardaire d’hécatombes, prince du néant, banquier de poussière

Star des nuits artificielles, je mutile mes rêves d’enfant sur l’autel de mes perversions Je jette au fond du puits mon frère et je viole les promesses

Du haut des falaises de mon avidité, je précipite les innocents dans l’abîme

Adepte de la mort, je répands la terreur et me délecte de l’horreur Cruauté ultime, je jouis de tout ce que je tue


3- Enlevée par Zeus, je suis Europe la Phénicienne

Je suis Liban, berceau d’Europe, Europe d’avant l’Europe Je suis votre mère, je suis votre corps, je suis votre sang Pétrie de douleur, j’appelle à l’aide mes enfants

Et je pleure toutes les larmes de la Méditerranée

4- Serviteur de la vie, je suis tendresse universelle

Jardinier d’espérance, je sème la fraternité à chacun de mes pas Artiste du désir, je suis amour du vivant

Guerrière de lumière, je soutiens l’air dans son poids vital

Force tellurique, je grave nos silences assassins sur la tôle de nos abjections Étoiles, j’enfonce mon clou dans les esprits enténébrés

Armée de ma parole, j’extermine les non-dits et je décapite les faux-semblants À la pointe du présent, je suis grâce du coup libérateur


5- Je suis père de l’alphabet

Paroles ancestrales issues de la poussière des corps

J’éclaire l’humanité au-delà des frontières, au-delà des mers, au-delà des temps Dans les sillons des cahiers d’écoliers, j’égrène mes alphabets

Éternelle jeunesse des rivières éclatantes, je suis trésor de la vie

Nomade de la démocratie, je voyage sur la terre comme au ciel Je suis pays rêvé, diamant serti au fond des cœurs

Gardien d’un très ancien secret, je réveille les liens bibliques entre les peuples Habitant des oasis, je traverse les déserts de ma vie

À la croisée des chemins, je partage le lait et le miel


6- Sous la voûte étoilée, je suis Ishtar

Je guide mon peuple dans la nuit de son âme

Étoile du berger, je rassemble mon troupeau dans la tendresse de mes bras Avant Dieu, je suis déesse

Ma lumière est mon mystère


7- Dans le verre en fusion, je souffle la vie créatrice Peuple Phénix, je reviens d’entre les morts

Cèdre millénaire, je porte mon cœur à bout de bras

Sur la scène du monde, je suis indomptable prophète

Par ma colère, je fais voler en éclats les vitres des indifférences Cri de révolte, j’en appelle à la tendresse des hommes

Dans la détresse, je suis le toujours de la main tendue Ma bienveillance est sans concession

Je redresse la vie dans les cœurs meurtris

Au nom de l’amour, je suis révolution des consciences

Je vise la résurrection de la dignité et le triomphe de la fraternité Aux génies de l’impossible, je lance mon colossal défi

Éternelle question, je suis le pourquoi de la mort et le comment de la vie

En mon royaume intérieur, je suis capitaine de ma destinée

Sous les auspices de mes ancêtres, j’embrasse le présent

Avec la force du commencement, j’avance sur les champs de l’avenir Et je moissonne l’or de nos perpétuelles aurores

Je suis Liban

Anne-France BADOUI

Poète franco-libanaise vivant en France

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique Courrier n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, L’Orient-Le Jour offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires ni injurieux ni racistes.


Poème dédié au peuple libanais1- Je suis Beyrouth Déflagration cosmique Souffle coupéRavages Je suis Notre-Dame du Liban Désastre de maternitéPère désorientéEnfant hagard Mes prières sont mortes Je suis mendiant égaré Chat désintégréChien enseveliOiseau déchiqueté Poisson broyé Terre éventréeJe suis apocalypse Minotaure, je me repais de mes meurtres innommables Dans le...

commentaires (1)

Vive le Liban ??

Eleni Caridopoulou

13 h 16, le 11 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Vive le Liban ??

    Eleni Caridopoulou

    13 h 16, le 11 août 2022

Retour en haut