Rechercher
Rechercher

Monde - Épidémie

Mort en Inde d’un homme contaminé par la variole du singe

Les autorités indiennes ont annoncé la mort d’un homme contaminé par la variole du singe, récemment rentré des Émirats arabes unis, ce qui pourrait constituer le premier cas mortel de la maladie en Asie. Le ministère de la Santé de l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde, a précisé que des tests sur la victime de 22 ans décédée le 30 juillet après avoir été testée positive « montrent que l’homme avait la variole du singe ». L’OMS a déclenché le 24 juillet le plus haut niveau d’alerte, l’Urgence de santé publique de portée internationale (Usppi) pour renforcer la lutte contre la variole du singe, aussi appelée orthopoxvirose simienne. La victime indienne est décédée une semaine après avoir été hospitalisée à son retour des Émirats arabes unis. Il n’était pas encore établi clairement si la cause du décès était la variole du singe. « Le jeune homme n’avait pas de symptômes de variole du singe. Il a été admis à l’hôpital avec des symptômes d’encéphalite et de fatigue », a indiqué dimanche la ministre de la Santé du Kerala, Veena George, citée par le quotidien Indian Express. Vingt personnes identifiées comme étant à haut risque ont été placées en observation, a-t-elle précisé, y compris des parents, des amis et du personnel médical, susceptibles d’avoir été en contact avec la victime. L’Inde a enregistré au moins quatre cas de la maladie, dont le premier le 15 juillet chez un autre homme de retour au Kerala après un voyage aux Émirats arabes unis. L’Espagne a annoncé la semaine dernière deux cas de décès liés à la variole du singe, les premiers en Europe, et le Brésil un. La plupart des contaminations sont concentrées en Europe, où se trouvent 70 % des 18 000 cas détectés depuis début mai et 25 % dans les Amériques, selon le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus.


Les autorités indiennes ont annoncé la mort d’un homme contaminé par la variole du singe, récemment rentré des Émirats arabes unis, ce qui pourrait constituer le premier cas mortel de la maladie en Asie. Le ministère de la Santé de l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde, a précisé que des tests sur la victime de 22 ans décédée le 30 juillet après avoir été testée...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut