Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Après l’opération du Hezbollah, le CPL doit concilier l’inconciliable

Gebran Bassil a appelé au maintien du processus diplomatique avec Israël, tout en soulignant la force du Liban.

Après l’opération du Hezbollah, le CPL doit concilier l’inconciliable

Le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmad Aboul Gheit avec le président Michel Aoun et le ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib à Baabda le week-end dernier. Photo Dalati et Nohra

Rapide et succinct. Le chef de file du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, a clairement voulu esquiver hier, dans des déclarations à l'issue d'une réunion du bureau politique de son parti, le dossier brûlant de la démarcation de la...

Rapide et succinct. Le chef de file du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, a clairement voulu esquiver hier, dans des déclarations à l'issue d'une réunion du bureau politique de son parti, le dossier brûlant de la démarcation de la...

commentaires (13)

Le CPL et à leur tête Aoun/Bassil n’arrêtent pas de CON-CILLIERS. Un coup je te vois, un coup je ne te vois pas. A force ils se sont perdu dans le méandre de la CON-JONCTURE du Hezbollah qui les a EMBRINGUER dans des situations inextricables. Ils sont dans la m… jusqu’aux yeux puisqu’ils sont frappés par la cécité. BOUEEEEEEE hahaha

Le Point du Jour.

20 h 59, le 06 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Le CPL et à leur tête Aoun/Bassil n’arrêtent pas de CON-CILLIERS. Un coup je te vois, un coup je ne te vois pas. A force ils se sont perdu dans le méandre de la CON-JONCTURE du Hezbollah qui les a EMBRINGUER dans des situations inextricables. Ils sont dans la m… jusqu’aux yeux puisqu’ils sont frappés par la cécité. BOUEEEEEEE hahaha

    Le Point du Jour.

    20 h 59, le 06 juillet 2022

  • Le CPL et à leur tête Aoun/Bassil n’arrêtent pas de CON-CILLIERS. Un coup je te vois, un coup je ne te vois pas. A force ils se sont perdu dans le méandre de la CON-JONCTURE du Hezbollah qui les a EMBRINGUER dans des situations inextricables. Ils sont dans la m… jusqu’aux yeux puisqu’ils sont frappés par la cécité. BOUEEEEEEE hahaha

    Le Point du Jour.

    20 h 55, le 06 juillet 2022

  • La politique de Michel Aoun et de son gendre, telle qu'elle est pratiquée avec le Hezbollah ressemble à un film de Laurel et Hardy : tout s'écroule et les Libanais ne s'y retrouvent plus.

    Honneur et Patrie

    20 h 01, le 06 juillet 2022

  • Le plus amusant avec notre petiot national, c'est qu'il est le seul à se prendre au sérieux...soutenu, il est vrai et sans limites, par son beau-papa qui lui...à son âge...est arrivé à la limite de tout. Et notre petiot national en profite autant que possible et sans aucune retenue !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 21, le 06 juillet 2022

  • TANJERET JIHA OU GHATAHA...

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    15 h 06, le 06 juillet 2022

  • Les mains croisées sur sa bedaine, l'air éveillé et à 3 mètres des autres, ça me laisse songeur......

    Je partage mon avis

    12 h 32, le 06 juillet 2022

  • A chaque fois que le Liban est en danger, son président trouve le moyen de se mettre aux abonnés absents. Curieux comportement qui en dit long sur son courage et son implication dans le sauvetage du pays comme il le prétend. Il ne se manifeste et ne retrouve sa voix que lorsqu’il s’agit de défendre sa position de président fantoche pour réclamer plus de pouvoir qu’il ne saurait utiliser à bon escient, ou alors pour défendre son gendron lorsque ce dernier se trouve en position honteuse, ce qui est très fréquent depuis les sanctions américaines. Ils jouent tous les deux sur tous les tableaux prenant ainsi les intervenants de tout bord pour de enfants de cœur qui croiraient en baratin âge et observent avec médisance leurs acrobaties sans filet ni harnais qui vont leur coûter cher et c’est tout ce qu’on leur souhaite. Un jour ils sont pour les fossoyeurs qu’ils appellent résistants, un autre ils observent un silence de morts pour ne pas les froisser alors qu’au début ce même Aoun promettait de débarrasser le pays de tout usurpateur. Ne cherchez pas, même eux ont du mal à se retrouver dans leurs contradictions qui vont les remettre à leur vraie place de marchands de tapis et de malheur.

    Sissi zayyat

    11 h 29, le 06 juillet 2022

  • "En témoigne le silence du parti orange sur le sujet. Un silence qui devenait intenable après la déclaration du gouvernement, qui a condamné, via le Premier ministre Nagib Mikati et son ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib..." Comme on est loin de l'époque où le fondateur du parti orange criait à qui voulait l'entendre: "aujourd'hui, il y a des dangers au Liban...:Les Perses attaquent...je vous conjure, quand vous entendez le mot 'wilayat-al-faqih' de demander ce qu'il signifie..." halla halla ya dini....

    Georges MELKI

    10 h 02, le 06 juillet 2022

  • BEKHISH BEL MAY. KHALLIYON YEL3ABOU FI... LOL !

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    09 h 58, le 06 juillet 2022

  • yaani avec ces trois bizarreries nous restons nous pauvres hères sur notre faim: entre decreter publiquement que le Liban ne tient pas a la ligne 29 qui pas plus qu'une facon "subtile"?! de marchander, entre le hezb qui declare appuyer toute decision que prendrait "son" gouv, entre les drones que ce meme hezb envoie planer au dessus de karish, entre-finalement-le refus du Liban officiel de confirmer que la ligne 29 est sienne, voila que la nation est divisee encore une fois entre une sursaut d'independence exprime par le ministre des AE , la pitrerie repetee exprimee par le bo fils &le silence des 3 grands de cette nation. Du beau quoi, du tres beau. apres cela les chantres de la moumanaa crient au complot contre le pays, au fait que l'on ecrase notre "soif" a l'independence .

    Gaby SIOUFI

    09 h 16, le 06 juillet 2022

  • On ne peut pas a la fois pretendre diriger le pays et le laisser dirige par le Hezb. Le grand ecart....

    Michel Trad

    08 h 52, le 06 juillet 2022

  • Lorsque l’on pense que le sort de notre pays est lié à une milice sectaire armée illégale et à un parti présidentiel qui la défend au lieu de nous défendre, on réalise dans quelle situation dramatique et lamentable nous a mis ce mandat de malheur. Le CPL paie ainsi sa dette à ceux qui l’ont porté au Pouvoir par la force des baïonnettes !

    Goraieb Nada

    06 h 32, le 06 juillet 2022

  • Je me demande comment les journalistes de l’Orient ont toujours la volonté et la patience d’ecrire sur ces traitres si mediocres et credules. Vous meritez mieux que ça

    Abdallah Barakat

    05 h 01, le 06 juillet 2022

Retour en haut