Rechercher
Rechercher

Monde - DIPLOMATIE

La « stabilité régionale » au cœur d’une rencontre entre MBS et le Premier ministre irakien

La « stabilité régionale » au cœur d’une rencontre entre MBS et le Premier ministre irakien

Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammad ben Salmane, à droite, et le Premier ministre irakien Moustapha al-Kazimi, le 26 juin 2022, à l’aéroport de Djeddah en Arabie. Bandar al-Jaloud/Saudi Royal Court/via Reuters

La « stabilité régionale » a été au cœur d’une rencontre hier entre le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane et le Premier ministre irakien Moustapha el-Kazimi, arrivé en Arabie saoudite dans le cadre de ses efforts de médiation entre l’Iran et le royaume saoudien. M. Kazimi devait ensuite se rendre en Iran, avec lequel Riyad n’a plus de liens diplomatiques depuis 2016.

Le prince héritier saoudien, dirigeant de facto du royaume, et M. Kazimi ont abordé « les relations bilatérales et les possibilités de coopération conjointe », a rapporté l’agence officielle saoudienne SPA. « Ils ont échangé des points de vue sur un certain nombre de questions qui contribueraient à soutenir, et à renforcer la sécurité et la stabilité régionales », a-t-elle ajouté.

Le voyage du Premier ministre irakien en Arabie saoudite et en Iran « s’inscrit dans le cadre des discussions que Riyad et Téhéran ont récemment eues à Bagdad », a indiqué samedi une source au sein du cabinet de M. Kazimi.

Selon cette source, ces discussions ont dressé « une feuille de route pour réparer les liens et revenir sur la voie du renforcement des relations bilatérales » entre l’Arabie saoudite et l’Iran, deux pays qui soutiennent des parties rivales dans des zones de conflit. Au cours de l’année écoulée, l’Irak a accueilli cinq cycles de discussions entre les deux puissances rivales régionales, la dernière ayant eu lieu en avril.

M. Kazimi a déclaré à l’époque qu’il pensait que « la réconciliation (était) proche » entre Riyad et Téhéran.

L’Arabie saoudite à majorité sunnite et l’Iran à majorité chiite n’ont plus de relations diplomatiques depuis que des manifestants iraniens ont attaqué les missions diplomatiques saoudiennes en Iran il y a six ans, après l’exécution par le royaume du religieux chiite Nimr al-Nimr. Riyad avait réagi en rompant ses liens avec Téhéran. Début mars, le prince Mohammad ben Salmane avait déclaré que son pays et l’Iran étaient « voisins pour toujours » et qu’il était « préférable pour nous deux de trouver une solution et de chercher des moyens de coexister ».

Source : AFP


La « stabilité régionale » a été au cœur d’une rencontre hier entre le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane et le Premier ministre irakien Moustapha el-Kazimi, arrivé en Arabie saoudite dans le cadre de ses efforts de médiation entre l’Iran et le royaume saoudien. M. Kazimi devait ensuite se rendre en Iran, avec lequel Riyad n’a plus de liens diplomatiques...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut