Rechercher
Rechercher

Économie - Grand angle

Qui veut la peau du plan de Saadé Chami ?

L’accord de principe signé par le Liban en mai avec le FMI reste tributaire de l’adoption d’un plan gouvernemental et de plusieurs réformes qui, plus de trois ans après le déclenchement de la crise, font de nouveau face à de multiples oppositions, frontales ou larvées, risquant de faire à nouveau dérailler le train des négociations. Tour d’horizon des multiples facettes d’un règlement de comptes annoncé.

Qui veut la peau du plan de Saadé Chami ?

Le vice-Premier ministre Saadé Chami lors d’un échange avec le chef de l’État, Michel Aoun, en mars 2022. Photo Dalati et Nohra

Interviews accordées à la presse nationale et étrangère, plateaux d’émissions télévisées à succès, conférences et webinaires... Après quelques semaines de retrait lié à la parenthèse des législatives libanaises, le vice-Premier ministre sortant...

Interviews accordées à la presse nationale et étrangère, plateaux d’émissions télévisées à succès, conférences et webinaires... Après quelques semaines de retrait lié à la parenthèse des législatives libanaises, le vice-Premier ministre sortant...

commentaires (9)

a lire cet article on croirait que m. saadé chami a découvert l'amérique... refuser d'utiliser tos les avoirs de l'Etat qui a dilapidé les dépôts de tou un peuple, via la banque centrale, est d'une arrogance à tout casser... il n' m^me pas évoqué le remboursement des interêts faramineux encaissés par les banques et les politiciens, qui les ont votés à l'étranger... c'est simple on s'attaque aux plus faibles, le peuple taillable et corvéable à merci. celui qui st incapable de rembourser sa dette doit puiser dans ses avoirs, fonciers ou en or, et non paupériser tout un peuple en le spoliant des ses économies et ses fonds de retraite.... le plus étonnant c'est qu'aucune banque n'a fait faillite sous l'ère salamé y compris celles visées par les USA cause hezbollah.. la cerise sur le gâteau de l'utopique saadé (héritée du zaïm homonyme), c'est d'évoquer un référendum dans un pays régi par les armes du hezb ??? il se croit vraiment en suisse où on fait des votations chaque mois.... le ridicule ne tue plus...

Elias Austa

15 h 10, le 20 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • a lire cet article on croirait que m. saadé chami a découvert l'amérique... refuser d'utiliser tos les avoirs de l'Etat qui a dilapidé les dépôts de tou un peuple, via la banque centrale, est d'une arrogance à tout casser... il n' m^me pas évoqué le remboursement des interêts faramineux encaissés par les banques et les politiciens, qui les ont votés à l'étranger... c'est simple on s'attaque aux plus faibles, le peuple taillable et corvéable à merci. celui qui st incapable de rembourser sa dette doit puiser dans ses avoirs, fonciers ou en or, et non paupériser tout un peuple en le spoliant des ses économies et ses fonds de retraite.... le plus étonnant c'est qu'aucune banque n'a fait faillite sous l'ère salamé y compris celles visées par les USA cause hezbollah.. la cerise sur le gâteau de l'utopique saadé (héritée du zaïm homonyme), c'est d'évoquer un référendum dans un pays régi par les armes du hezb ??? il se croit vraiment en suisse où on fait des votations chaque mois.... le ridicule ne tue plus...

    Elias Austa

    15 h 10, le 20 juin 2022

  • Le seule solution est de rétrocéder les milliards qu’ils ont piqués dans les caisses de cet état bananier ou les contrôleurs des fraudes et de la bonne santé des finances du pays font partie des voleurs moyennant des commissions et des postes avec des salaires mirobolants pour acheter leur silence.

    Sissi zayyat

    12 h 55, le 20 juin 2022

  • Excellent article sur un sujet très sensible. Quant au $24m que la BdL aurait donné aux banques depuis 2017, c’est encore un mensonge, ou plutôt une demi-vérité, puisque les banques ont donné bien plus à la BdL sur la même période. Nous n’avons plus beaucoup de temps à perdre, et chaque plan est encore plus restrictif et difficile à faire avaler que le précédent. Le plan Chami est le plus logique et le plus équitable, ce qui explique le tollé général contre ce plan, chaque partie souhaitant que ce soit une autre partie qui couvre leur perte. Hélas, tout le monde doit y mettre du sien, le trou (“gap”) est trop grand et insoutenable.

    Akote De Laplak

    12 h 17, le 20 juin 2022

  • TOUS LES DEPOSANTS. ET NON SEULEMENT SA PEAU. CELLE DU TRIUMVIRAT DES CHEFS DIABOLIQUES ET DE TOUTES LES CLIQUES MAFIEUSES DE POLITICHIENS DE ALIBABAS BANQUIERS ET DE TOUTES SORTES DOGUES CASES ET DOGUES ERRANTS ELUS PAR LES CHEPTELS DE BETAILS DIVERS.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    11 h 15, le 20 juin 2022

  • apres tout ce battage on n'a qu'une question/reponse a exposer aux mafieux du Pouvoir, de ceux des banques &-desole si j'insiste-aux mafieux du secteur prive qui ont mis LES mains dans nos poches a force d'avoir devalise l'etat - : par quelle logique simple les 2 1eres parties citees se debineraient de leur culpabilite criminelle pour la mettre sur le dos des deposants ? LA SOLUTION est de Vendre oui de vendre et/ou LOUER pour un certain temps des avoirs etatiques, pour la 1ere partie, mettre les directeurs & autres PDG /actionnaires de la 2e partie a Roumieh jusqu'a ce qu'ils remettent dans les coffres de leurs banques les $ des deposants. simplement, la 1ere operation se feraient par une instance INT'L nommee par l'ONU pr ex, qui saurait evaluer la valeur des avoirs etatiques- non pas leur valeur du jour MAIS de celle projetee sur 5 ou 10 ans apres, lorsque l'economie du pays aura commence la courbe ascendante positive. AINSI SOIT IL diriez vous ? Hallelujah je dirais.

    Gaby SIOUFI

    10 h 05, le 20 juin 2022

  • Monsieur Chami, j’ai travaillé 45 ans de 6h du matin jusqu’à 21h. Je me consacrais entièrement à mon travail au détriment de ma vie familiale et ma vie sociale et malheureusement au détriment aussi de ma santé. Pourquoi? Parce que au Liban il n’y a pas de système de retraite, il faut donc constituer une épargne pour ces vieux jours. Et vous voulez venir le voler cette épargne! Monsieur Chami je vous attaquerai personnellement devant une juridiquement internationale pour escroquerie en bande organisée si vous touchez à un centime de mon épargne. Ce n.est pas une menace, c’est un simple avertissement. Je suis prêt à perdre toute mon épargne si la canaille que vous représentez se retrouve à sa vraie place à savoir, derrière les barreaux. OLJ courage, publiez SVP

    Liberté de penser et d’écrire

    09 h 54, le 20 juin 2022

  • Qui en veut à Saade Chami? Quelle question: tous les déposants qu’il veut voler et leur faire assumer les pertes de son État voyou. Son plan ne cite même pas l’origine des pertes et encore moins les responsables, bien connus, de ces pertes. Alors son plan qui consiste à nous sauvegarder 100.000$ sur 10 ans, il peut le faire bouillir et le boire. Qu’il garde ces 100.000$ et QUE TOUT SAUTE : ÉTAT AVEC TOUTES SES INSTITUTIONS. AINSI LES POLITICIENS NE POURRONT PLUS VOLER ET NOUS CASSER LES OREILLES SUR LES MÉDIAS .

    Liberté de penser et d’écrire

    09 h 39, le 20 juin 2022

  • The banks have pocketed $24 billion between 2017 and 2022. Where did the money go, and why can't small depositors withdraw even $100. The "banks Party" that include ABL and some political elite have sacrificed the interests of the 99% to protect the interests of the 1%. It is clear that the majority of politicians are not on the common people's side.

    Mireille Kang

    06 h 30, le 20 juin 2022

  • Le "droit des deposants" est invoque par tous les autres acteurs de la crise, mais tous s'en soucient comme d'une guigne. Etat, BDL et ABL se disputent sur le partage d'une portion congrue de la facture mais sont tous d'accord pour que les epargnants soient les plus gros perdants puisqu'ils devront en suporter les 90 %. Evidement, la canaille du FMI en approuve le principe. Canaille politichienne, fripouilles de la BDL et crapules bancaires sont solidaires dans le pillage par la corruption. Kellon ya3neh kellon.

    Michel Trad

    00 h 52, le 20 juin 2022

Retour en haut