Rechercher
Rechercher

Société - Entretien

Albert Dichy : « Quand je dis que je suis juif, les Libanais ouvrent de grands yeux... »

L’écrivain partage ses souvenirs d’une jeunesse interrompue trop tôt, la rupture de l’exil et la vie d’après. Cet entretien est le deuxième épisode de notre série spéciale « Histoires juives libanaises ».

Albert Dichy : « Quand je dis que je suis juif, les Libanais ouvrent de grands yeux... »

Albert Dichy, le 21 octobre 1965, lors de sa bar mitzvah à la synagogue Maghen Abraham, rue Wadi Abou Jmil, accompagné de son père, Victor, qui se tient derrière lui. Photo familiale Albert Dichy

Albert Dichy voit le jour le 9 juillet 1952 à Beyrouth dans une vieille famille juive venue d’Espagne et d’Égypte. À 23 ans, il prend le chemin de l’exil. La guerre civile (1975-1990) en est encore à ses balbutiements, mais elle a déjà eu le temps...

Albert Dichy voit le jour le 9 juillet 1952 à Beyrouth dans une vieille famille juive venue d’Espagne et d’Égypte. À 23 ans, il prend le chemin de l’exil. La guerre civile (1975-1990) en est encore à ses balbutiements, mais elle a déjà eu le temps...

commentaires (21)

Profondement emue....Hommage a tous mes amis juifs du Liban...a ceux du College Protestant Francais..a cette epoque quand l'harmonie regnait avant que tout ne s'effrite !...

Monique Haddad

08 h 01, le 15 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (21)

  • Profondement emue....Hommage a tous mes amis juifs du Liban...a ceux du College Protestant Francais..a cette epoque quand l'harmonie regnait avant que tout ne s'effrite !...

    Monique Haddad

    08 h 01, le 15 juin 2022

  • Article super interessant!retourde plusieurs libanais de toutes les cofessions a notre tres cher pays le Liban mettre la main dans la main et recommencer a zero ! C'est l'ideal pour ramener le Liban aux annees d'or d'antant!

    charles elmann

    05 h 05, le 15 juin 2022

  • Merci infiniment à l’OLJ (et à l’auteure de cet article). Un récit à la fois bien écrit, émouvant et très instructif. Un pays est fait de mosaïques de diverses couleurs et croyances, cela fait sa richesse et sa force. Une seule couleur, c’est tellement triste et cela mène à une impasse, tôt ou tard…

    DC

    18 h 59, le 14 juin 2022

  • Merci à OLJ , pour cette serie d'article. J'ai mal à mon Liban. Celui du vivre ensemble, multiconfessionel, multiculturel. Celui qui accepte ces différences qui nous enrichissent. Malheureusement ce Liban est celui d'un passé révolu. J'habite le Liban,mais le Liban ne m'habite plus...

    Sfeir walid

    17 h 34, le 14 juin 2022

  • Je me souviens très bien qu’au Collège de La Salle à Ras Beyrouth (qui a été malheureusement démoli au profit d’une construction qui n’a jamais eu lieu), on ne faisait aucune différence entre chrétiens, musulmans et juifs nombreux au début des années 1960. Juste qu’ils n’assistaient pas à la Messe journalière ni aux cours de catéchisme. Sinon, on vivait en parfaite harmonie. Sauf que 1967 a changé beaucoup de chose et pire, l’émergence des Fédayine opérant à partir du Liban a entraîné notre beau pays dans une spirale infernale que nous continuons à subir.

    Liberté de penser et d’écrire

    16 h 50, le 14 juin 2022

  • Bel article. Le Liban s'est appauvri de la perte d'une des communautés qui le composent. Il était un des derniers pays (avec l'Iran) à résister au projet sioniste de faire des juifs des ennemis des arabes et des musulmans.

    Jean abou Fayez

    16 h 39, le 14 juin 2022

  • Article touchant; tous les Libanais de toutes confessions, origines et croyances font partie de notre mosaique culturelle riche. Ce sont des histoires importantes a preserver des familles Libanaises diverses.....

    Sabri

    16 h 38, le 14 juin 2022

  • Albert Dichy est tellement humble qu'il n'a meme pas mentionne qu'il a activement aide l'ambassadeur du Liban en France de faire LA PREMIERE INVITATION OFFICIELLE D'UNE AMBASSADE LIBANAISE AUX JUIFS LIBANAIS ET CECI AVEC LA PRESENCE DE NOMBREUSES PERSONALITES Y INCLUS DES HOMMES DE RELIGION CHRETIENNE ET MUSULMANE ET QUI A EU UN GRAND SUCCES ET A FAIT L'ADMIRATION DU LIBAN DANS TOUS LES MEDIAS ECRITS ET TELEVISES LA VERITE: LE LIBAN A PERDU BEAUCOUP DE SES MEILLEURS ELEMENTS DE TOUTES RELIGIONS AVEC CETTE GUERRE IMPOSEE EN 1975 ET SURTOUT SON UNIQUE VIE EN COMMUN DE TOUTES LES CONFESSIONS ET CELA MALHEUREUSEMENT N'A JAMAIS PU ETRE A NOUVEAU RECUPERE ET C'EST VRAIMENT DOMMAGE CAR C'EST CETTE PARTICULARITE QUI A FAIT LE BEAU LIBAN QUE NOUS AIMONS TANT TOUS MERCI OLJ POUR CES ARTICLES EMOUVANTS

    LA VERITE

    15 h 18, le 14 juin 2022

  • Article très instructif … et fait mal au cœur !!

    Bery tus

    14 h 30, le 14 juin 2022

  • Bravo à l'Orient de donner la parole à des libanais aux profils, aux religions et aux parcours différents mais qui ont tellement plus de points communs que de différences...

    alia atieh

    13 h 03, le 14 juin 2022

  • "je n'y habite plus, mais le Liban m'habite"." Ce que j'aime dans ce pays, c'est la pluralité ".

    Esber

    12 h 12, le 14 juin 2022

  • Nous sommes tous apatrides et dans la même corbeille donc il est temps de crever l’abcès et former une patrie où nous tous pouvons vivre paisiblement ensemble. Et de parler de paix au lieu de menaces de guerre !

    Wow

    12 h 10, le 14 juin 2022

  • Très intéressant ! Je trouve des similitudes avec la vie de ma mère et de mes grands parents qui se sont exilés en 69 en Israël et dans le monde entier!

    Carla Maroun Collet

    11 h 58, le 14 juin 2022

  • Parcours interessant

    Le Liban d'abord

    10 h 50, le 14 juin 2022

  • MERCI ! La nostalgie m'étreint à la lecture de ce texte . Demain au LIBAN ... adel.

    Hamed Adel

    09 h 31, le 14 juin 2022

  • Vous nous manquez. Chers amis et concitoyens

    Robert Moumdjian

    05 h 17, le 14 juin 2022

  • C'est très bien dit, Monsieur. Paradoxalement c'est cette pluralité qui fonde au singulier notre identité commune de Libanais. Nous nous identifions les uns aux autres, chrétiens, juifs ou musulmans, de par cette vie commune vécue ensemble avec les uns et les autres, en prenant soin de laisser à la maison notre identité religieuse.

    Naayem Francoise

    02 h 24, le 14 juin 2022

  • Merci pour cet article très triste, pour nous tous, qui avons quitté le Liban. L'exil de la communaute juive du Liban a appauvri le Liban, et a enrichi les pays où ces gens que le Liban habite encore se sont réfugiés.

    Haddad Robert

    01 h 16, le 14 juin 2022

  • Bouleversant de sincérité.

    Marionet

    00 h 57, le 14 juin 2022

  • Merci au Liban de la Diversité. En espérant qu’on ne parlera pas d un pays entier que dans le passé et on pourra à nouveau rebâtir cette diversité.

    Chour Hassan

    00 h 51, le 14 juin 2022

  • Tres interessant cet article.

    Michel Trad

    00 h 37, le 14 juin 2022

Retour en haut