Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Variole du singe

La Santé dément des informations sur des cas suspects au Liban


La Santé dément des informations sur des cas suspects au Liban

Les bras et le torse d'un patient souffrant de la variole du singe, en République démocratique du Congo. Photo CDC/Brian W.J. Mahy/Handout via REUTERS

Le ministère de la Santé a démenti, lundi à L'Orient-Le Jour, la présence au Liban de cas suspects de la variole du singe, un virus endémique en Afrique de l'Ouest, dont plusieurs médias faisaient état depuis le week-end.

"Il n'y pas de cas suspects de la variole su singe au Liban", a indiqué la porte-parole du ministre de la Santé, Riwa Atrach. 

Dans un communiqué publié dans l'après-midi, le ministère a confirmé que "jusqu'à présent, il n'y a pas de cas confirmé ni de cas suspect de la variole du singe au Liban", assurant que, si la situation évolue, il annoncera officiellement l'apparition de la maladie dans le pays. Le ministère a également expliqué que "la période d'incubation du virus peut aller de 5 à 21 jours au cours de laquelle la personne contaminée n'est pas contagieuse".

Depuis le week-end, plusieurs médias locaux, ainsi que le député et médecin Abdel Rahman al-Bizri, avaient évoqué l'existence de cas suspects de ce virus au Liban. Un médecin avait même affirmé lundi à la chaîne al-Jadeed avoir examiné un patient suspecté d'avoir contracté la variole du singe et présentant des symptômes. 

Samedi, le ministre sortant de la Santé, Firas Abiad, avait assuré que "le Liban est jusqu'à présent à l'abri" de ce virus. Il avait également précisé avoir donné des directives à la direction de prévention du ministère pour prendre les mesures nécessaires sur les points d'entrée dans le pays, notamment à l'Aéroport international de Beyrouth, et en effectuant des examens cliniques auprès de médecins spécialistes.

Des cas de la variole du singe ont été enregistrés dans plusieurs pays occidentaux depuis début mai, notamment au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada, ou encore au Portugal, en France et en Suède. Ses symptômes recouvrent fièvre, mal de tête, douleurs musculaires, mal de dos, ganglions lymphatiques enflés, frissons et fatigue. Des éruptions cutanées peuvent survenir, souvent sur le visage, et se répandre à d'autres parties du corps dont les parties génitales, avant de passer par différentes phases, de former une croûte et de tomber. Il n'existe pas de traitement pour la variole du singe, qui se transmet par contact avec une personne atteinte ou ses liquides organiques, dont la salive. Cette infection virale se guérit d'elle-même.


Le ministère de la Santé a démenti, lundi à L'Orient-Le Jour, la présence au Liban de cas suspects de la variole du singe, un virus endémique en Afrique de l'Ouest, dont plusieurs médias faisaient état depuis le week-end."Il n'y pas de cas suspects de la variole su singe au Liban", a indiqué la porte-parole du ministre de la Santé, Riwa Atrach. Dans un communiqué publié dans...