Rechercher
Rechercher

Culture - Brève

Le prix des libraires à Marie Vingtras

Le prix des libraires a été décerné au premier roman de Marie Vingtras, Blizzard (éditions de l’Olivier), a indiqué le jury hier jeudi.

Ce roman de la rentrée littéraire d’août 2021 est le récit bref et saisissant de la disparition d’un garçon perdu de vue par sa mère, un jour de tempête dans le nord de l’Alaska.

Marie Vingtras, avocate qui écrit sous pseudonyme – elle emprunte son nom de plume à Arthur Vingtras (1855-1929), de son vrai nom Caroline Rémy, une journaliste et écrivaine française connue comme la première femme à diriger un quotidien de renom, le journal intitulé Le Cri du peuple–, fait parler les protagonistes du drame. « Rares sont les romans aussi bien structurés, tant dans la construction que dans le travail sur les personnages et les lieux », a commenté la présidente du jury, la libraire Nathalie Iris, citée dans un communiqué.

L’éditeur s’est félicité, dans un communiqué à l’AFP, du « parcours assez exceptionnel » d’un livre très apprécié par la critique, qui a obtenu deux autres prix : le prix « Summer », décerné à Bron près de Lyon, et le prix « Libr’à nous » du roman français, où les jurés sont également des libraires.

Décerné par un réseau de près de 2 000 libraires indépendants, le prix des libraires a été créé en 1955.

Certains de ses lauréats (Laurent Gaudé, Didier Decoin, Patrick Modiano et Georges Conchon) ont ensuite obtenu le prix Goncourt.


Le prix des libraires a été décerné au premier roman de Marie Vingtras, Blizzard (éditions de l’Olivier), a indiqué le jury hier jeudi.Ce roman de la rentrée littéraire d’août 2021 est le récit bref et saisissant de la disparition d’un garçon perdu de vue par sa mère, un jour de tempête dans le nord de l’Alaska.Marie Vingtras, avocate qui écrit sous pseudonyme – elle...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut