Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Frangié ouvert à un dialogue avec le CPL après les législatives

Voter Forces libanaises, c’est voter Israël, selon Gebran Bassil.

Frangié ouvert à un dialogue avec le CPL après les législatives

Le chef du courant Marada Sleiman Frangié, s’exprimant au palais présidentiel de Baabda, le 11 janvier 2022. Photo d'archives Dalati et Nohra

Le chef des Marada, Sleiman Frangié, s’est déclaré jeudi soir « ouvert à un dialogue » avec le Courant patriotique libre de Gebran Bassil après les législatives, alors que les deux rivaux chrétiens sont des candidats potentiels à la présidentielle prévue fin octobre. M. Frangié a par ailleurs estimé que « rien ne prouve l’existence d’un lien entre les Forces libanaises de Samir Geagea et Israël », peu après que M. Bassil a estimé que « voter FL, c’est voter Israël ».

« Nous sommes ouverts à un dialogue avec le CPL après les législatives, à tourner la page et à ouvrir toutes les cartes avec de bonnes intentions et sans conditions. Nous pourrons nous entendre ou être en désaccord », a affirmé le leader chrétien lors d’une intervention sur la chaîne al-Mayadine, dans des propos montrant une certaine ouverture à l’égard de son principal rival dans la bataille pour la magistrature suprême. M. Frangié a également indiqué que « les FL avaient demandé, lors des discussions effectuées durant la période où la présidence avait été abordée, qu’un dialogue avec le Hezbollah soit parrainé ». Sleiman Frangié n’a pas précisé qui pourrait, selon les FL, parrainer un tel dialogue, ni à quelle période de discussions il fait allusion. Dans une réaction à ces propos, le bureau de presse des FL a démenti les affirmations de M. Frangié concernant un dialogue avec le Hezbollah. « Cette question n’a nullement été évoquée », a affirmé le parti de M. Geagea, expliquant qu’il s’y opposait « en raison de l’attachement du Hezbollah à ses armes ».

Lire aussi

Frangié : Si le chef du plus grand groupe parlementaire est d'office président, à quoi bon tenir des élections ?

Par ailleurs, le chef des Marada a d’abord soutenu qu’« il n’est pas candidat à la présidentielle », avant de tempérer ses propos, faisant un nouveau clin d’œil à Gebran Bassil, mais s’adressant surtout au chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah : « Je ne me porterai pas candidat à la présidentielle sans le soutien de mes alliés politiques, même si l’autre partie me soutient », dans une référence implicite à l’ancienne coalition du 14 Mars.

« Voter FL, c’est voter pour Israël »
« Entre le CPL et les FL, nous choisissons en fonction de notre ligne stratégique », a par ailleurs ajouté M. Frangié, laissant deviner qu’il choisirait le camp aouniste, bien que les deux partis n’entretiennent pas de bonnes relations depuis l’élection de Michel Aoun à la présidence de la République. Il a enfin noté que « rien ne prouve l’existence d’un lien entre les FL et Israël, mais rien ne garantit son absence ».Le parti de Samir Geagea est parfois accusé d’entretenir des liens avec Israël, notamment par Gebran Bassil. Ce dernier a en effet affirmé jeudi que « voter FL, c’est voter pour Israël et ses alliés régionaux ». « Samir Geagea a toujours fait partie du projet israélien au Liban », a-t-il fustigé. « Nous nous trouvons dans une étape décisive. (...) Pouvons-nous nous rendre à celui qui menace notre existence ? » a-t-il renchéri.

Malgré les signes d’ouverture à l’égard de M. Bassil, M. Frangié s’était opposé mardi à l’élection du chef du CPL à la tête de l’État. « Si le chef du plus grand groupe parlementaire devient d’office président de la République, à quoi bon tenir des élections ? » avait-il dit, alors que le CPL, fondé par le président Michel Aoun, estime souvent qu’il est logique que le chef du plus grand groupe parlementaire chrétien soit élu à la présidence de la République. Le lendemain, c’est le patriarche maronite Béchara Raï qui avait critiqué la logique du président fort brandie par le CPL. « Le (futur) président représente tous les Libanais, et non seulement les maronites ou les chrétiens », avait lancé le cardinal, soulignant que la pratique selon laquelle il faudrait que le chef politique le plus fort chez les chrétiens soit élu président est anticonstitutionnelle.

Lire aussi

Vote des expatriés : le CPL face au scrutin qu’il redoutait

La question d’une candidature de Gebran Bassil à la présidence revient régulièrement sur le devant de la scène. Cela a notamment été le cas début avril après un iftar qui avait réuni autour du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, le chef du CPL et celui des Marada. Les chances de ces deux alliés du Hezbollah d’accéder à Baabda semblent toutefois limitées pour différentes raisons : Gebran Bassil ne peut en effet compter sur aucun allié à part le parti chiite sur la scène locale, tout en étant sanctionné par les États-Unis depuis novembre 2020. En ce qui concerne Sleiman Frangié, sa candidature semble fragilisée par son faible poids politique et sa proximité avec Damas. Il semblerait en outre que les Occidentaux et les pays arabes favorisent la candidature de « personnalités compétentes, n’ayant pas de passif au pouvoir et pouvant bénéficier du soutien de la communauté internationale », selon un diplomate cité récemment par notre chroniqueur politique Mounir Rabih.


Le chef des Marada, Sleiman Frangié, s’est déclaré jeudi soir « ouvert à un dialogue » avec le Courant patriotique libre de Gebran Bassil après les législatives, alors que les deux rivaux chrétiens sont des candidats potentiels à la présidentielle prévue fin octobre. M. Frangié a par ailleurs estimé que « rien ne prouve l’existence d’un lien entre les Forces libanaises de...

commentaires (13)

pour reprendre la sortie super intelligente du chef zghortiote : les 2 maronites allies malgre eux seront attristes si l'un des deux parvenait a etre elu a baabda et pas l'autre MAIS MAIS MAIS , le deconfit sera quand meme heureux d'avoir eu khamenai le libanais toujours le guide supreme.... de baabda.

Gaby SIOUFI

10 h 17, le 14 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • pour reprendre la sortie super intelligente du chef zghortiote : les 2 maronites allies malgre eux seront attristes si l'un des deux parvenait a etre elu a baabda et pas l'autre MAIS MAIS MAIS , le deconfit sera quand meme heureux d'avoir eu khamenai le libanais toujours le guide supreme.... de baabda.

    Gaby SIOUFI

    10 h 17, le 14 mai 2022

  • ""Gebran Bassil a affirmé jeudi que « voter FL, c’est voter pour Israël et ses alliés régionaux "" Curieux que l'auteur(e) de cet article ait cache une partie majeure qu'avait comporte la declaration de bo fils qui avait ajoute que voter geagea/FL c'est voter pour Daech aussi. curieux, taire ce point ! comme si le but etait de critiquer moins durement bo fils. bref, les declarations des 2 maronites moumanaistes-dont l'un excelle en une danse du ventre a ce propos- demontre clairement leur peur de ne pouvoir acceder a baabda de sitot. ET si le chef zghortiote espere voir bo fils se sacrifier pour lui avec promesse de lui passer la flamme la fois prochaine, il se goure surement.

    Gaby SIOUFI

    10 h 13, le 14 mai 2022

  • Pour que notre gendre de la Ripoublique ressorte le « sahyiouné sahyiouné Samir Geagea sahyiouné » de ses maîtres hezbollahis c’est qu’il compte plus sur les voix chiites que sur les voix chrétiennes. On sait tous que les chrétiens y compris les partisans du CPL dont beaucoup gardent de l’estime pour Cheikh Bachir sont encore lucides sur la question des relations entre les FL et Israël entre 1975 et 1982 et donc allergiques aux mensonges du Hezbollah. Que le chef du plus grand bloc parlementaire chrétien soit élu président de la République en octobre, le Liban ne demande que ça ! La seule quasi-certitude qu’on peut avoir pour le moment sur les résultats de demain, c’est que ce seront les FL et non plus le CPL qui formeront le plus grand groupe parlementaire chrétien. Donc Gebran l’Imbécile ferait mieux de cesser d’avancer cet argument. Ce n’est pas le vote chrétien qui sera décisif demain pour savoir si le Hezbollah et ses alliés gardent leur majorité ou non, c’est surtout le vote sunnite, et chiite dans une moindre mesure. Le vote chrétien on sait d’avance qu’on aura environ du 40 40 20: 40% pour « Thawra » Kataeb et BN inclus, 40% FL, 20% CPL Murr et autres acheteurs de voix. Tout va se jouer sur la participation sunnite qui seule peut mettre en échec la machine d’achats de voix (voire d’achat d’abstention) du Hezbollah.

    Citoyen libanais

    07 h 48, le 14 mai 2022

  • UN ADAGE DIT QUE QUAND L,ANE BRAIE LE MULET LUI REPOND. ET LES BRAIEMENTS S,ALLONGENT.

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    20 h 14, le 13 mai 2022

  • WoW vous avez postez mon commentaire qui vos étiez destiné équipe de L’OLJ … par contre mon post concernant cet énergumène dégénérer qui peut même pas placer 2 phrases constructives çà vous l’avez échapper haha pas grave je vous pardonne, vous avez de la chance que je vous aime

    Bery tus

    18 h 31, le 13 mai 2022

  • Et voter CPL c’est voter IRAN et SYRIE de Bachar El Assad, les 2 ennemis jurés du Liban. Voter CPL c’est continuer à approuver la politique de destruction du Liban que ce parti a commencé en 1989 avec la guerre contre les FL

    Liberté de penser et d’écrire

    17 h 58, le 13 mai 2022

  • Il ne doit pas oublier qu'il n'est pas à l'abri d'une déconvenue, dans sa circonscription, déja il avait perdu en 2005 son poste de député et sa liste d’alliance avec le cpl avait été défaite face à l'opposition, lors de ses différents passages dans les ministères, il n'a pas laissé de souvenirs indélébiles de réalisations concrètes, après les élections, bien entendu qu'il pourra discuter avec le cpl, mais seulement de la météo.. parce que le cpl est logé à la même enseigne... celle des perdants annoncés. Quant à ses insinuations d'alliance des FL avec Israël, c'est une rengaine connue de tous.. On devrait, meme si c'était le cas se poser la question de savoir si l'iran ou la syrie sont plus fréquentables...

    C…

    14 h 44, le 13 mai 2022

  • Je ne comprend pas pq vous ne poster pas mon commentaire avez vous reçu de l’argent pour cet article ?

    Bery tus

    14 h 07, le 13 mai 2022

  • Moi j’aime Frangieh, mais je ne l’aime pas. Il pourrait faire un bon président, mais il pourrait ne pas. Tu vois comme c’est chiant de parler come toi? Tu ne pourrais avoir une opinion claire et parler pour une fois sans dire une chose et son contraire dans la même phrase?

    Gros Gnon

    13 h 24, le 13 mai 2022

  • Il suit le conseil de ses parrains pour espérer un compromis qui lui offre la présidence, le pauvre.

    Esber

    13 h 11, le 13 mai 2022

  • Ils ont bien appris la leçon que leur maître barbu leur a enseigné !!! car si nous ne sommes pas d'accord avec le barbu nous sommes forcement des agents d’Israël !!!

    Zeidan

    11 h 49, le 13 mai 2022

  • "… "Voter Forces libanaises, c'est voter Israël", fustige Gebran Bassil …" - ha ha ha, bien essayé Bécile. Je n’aime pas particulièrement les Farces Libanaises, mais toi tu nous es encore plus anthipatique.

    Gros Gnon

    11 h 27, le 13 mai 2022

  • Il veut plutot dire Frangié se dit ouvert à un dialogue avec le CPL après le Dinner de Nsrallah. Les Maronites parlent dun president fort...nomme par le Hezbolla :)

    Jack Gardner

    11 h 26, le 13 mai 2022

Retour en haut