Rechercher
Rechercher

Monde - Justice

La fille de l’ex-président Rafsandjani poursuivie pour des propos hostiles aux pasdaran

La fille de l’ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani est poursuivie en justice pour avoir exprimé publiquement son opposition au retrait des gardiens de la révolution de la liste noire américaine et pour ses propos controversés sur le prophète Mahomet, a affirmé hier l’Autorité judiciaire. Elle « est poursuivie et sera convoquée par le procureur dans ces deux affaires », a indiqué le porte-parole du pouvoir judiciaire, Zabihollah Khodayian, qui répondait à une question sur de « récentes remarques de Faézeh Hachémi à propos des sanctions contre des institutions révolutionnaires et l’insulte au Prophète ». Selon les médias locaux, Mme Hachémi avait jugé à la mi-avril « nuisible aux intérêts nationaux » la demande de Téhéran de retirer les gardiens de la révolution, l’armée idéologique de l’Iran, de la liste noire des « organisations terroristes étrangères » établie par les États-Unis. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Mme Hachémi indique en outre que l’épouse du prophète Mahomet Khadija « était une femme d’affaires » et, donc selon l’islam, « les femmes peuvent également exercer une activité économique comme les hommes ». Le Prophète « a ensuite gaspillé l’argent de son épouse », dit-elle en souriant.


La fille de l’ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani est poursuivie en justice pour avoir exprimé publiquement son opposition au retrait des gardiens de la révolution de la liste noire américaine et pour ses propos controversés sur le prophète Mahomet, a affirmé hier l’Autorité judiciaire. Elle « est poursuivie et sera convoquée par le procureur dans ces deux...

commentaires (1)

ah Mme Hachemi, zauriez du en discuter d'abord avec les 2 mollahs Kabalan de chez nous...

Gaby SIOUFI

16 h 11, le 11 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ah Mme Hachemi, zauriez du en discuter d'abord avec les 2 mollahs Kabalan de chez nous...

    Gaby SIOUFI

    16 h 11, le 11 mai 2022

Retour en haut