Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Lavrov assure à Frangié que la Russie souhaite aider le Liban

"Nous continuerons de promouvoir ces approches lors de contacts réguliers avec l'ensemble du spectre politique libanais", affirme le chef de la diplomatie russe.

Lavrov assure à Frangié que la Russie souhaite aider le Liban

Le chef des Marada Sleiman Frangié (troisième en partant de la droite) face au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Moscou, le 15 avril 2022. Photo ANI

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a affirmé, à l'issue d'une réunion à Moscou avec le chef du mouvement des Marada, Sleiman Frangié, que son pays souhaite aider le Liban à "faire face aux problèmes qui le détournent des objectifs constructifs".

"Nous souhaitons sincèrement aider nos amis libanais à faire face aux problèmes qui, depuis des années, vous détournent des objectifs constructifs, du développement de votre pays et du renforcement de sa sécurité", a souligné le ministre russe des Affaires étrangères au leader chrétien, selon des propos rapportés samedi par l'Agence de presse russe Tass. M. Lavrov a ajouté que la Russie œuvre, en tant que membre du Conseil de sécurité de l'ONU, pour "préserver les principes sur lesquels repose l'Etat libanais moderne".

Le ministre russe a salué, par ailleurs, le "rôle important" que joue le mouvement des Marada sur la scène politique libanaise, et assuré qu'il allait continuer à "promouvoir ces approches lors de contacts réguliers avec des représentants de l'ensemble du spectre politique libanais", de nombreux dirigeants libanais s'étant dernièrement rendus à Moscou. 

Plusieurs membres des Marada accompagnaient à Moscou M. Frangié, qui s'est également concerté avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov.

En janvier dernier, c'était le chef du Parti socialiste progressiste (PSP) Walid Joumblatt qui avait effectué une visite officielle en Russie. M. Lavrov avait alors insisté sur la nécessité de respecter le calendrier électoral, à savoir les législatives du 15 mai.

Éclairage

Le Hezbollah veut ressusciter le 8 Mars

La condamnation libanaise de l'invasion russe de l'Ukraine a été critiquée par la Russie, ainsi qu'au niveau local par des partis proches de Moscou. Le chef de l’Etat libanais, Michel Aoun, s'en était démarqué, se contentant d'appeler à "résoudre les conflits à travers le dialogue". Fin mars, le Courant patriotique libre (CPL, aouniste) a signé une entente avec le parti du président russe Vladimir Poutine.

M. Frangié est généralement considéré comme un candidat potentiel à l'élection présidentielle prévue en octobre prochain,  à laquelle le gendre de M. Aoun, Gebran Bassil, chef du CPL, pourrait également se présenter. Les deux hommes se sont rencontrés le 8 avril dernier à l'occasion d'un iftar du chef du Hezbollah pro-iranien Hassan Nasrallah, duquel les deux responsables sont tous deux proches.


Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a affirmé, à l'issue d'une réunion à Moscou avec le chef du mouvement des Marada, Sleiman Frangié, que son pays souhaite aider le Liban à "faire face aux problèmes qui le détournent des objectifs constructifs"."Nous souhaitons sincèrement aider nos amis libanais à faire face aux problèmes qui, depuis des années, vous détournent des...

commentaires (14)

S'il aide les pourritures comme il l'a fait en Syrie ...

Zeidan

19 h 17, le 17 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • S'il aide les pourritures comme il l'a fait en Syrie ...

    Zeidan

    19 h 17, le 17 avril 2022

  • QUAND J'ENTEND LE NOM MARADA, ÇA ME DONNE FROID AU DOS. EN 75 ILS ÉTAIENT CENT FOIS PLUS DANGEREUX QUE LA MILICE À BERRY. LE RETOUR DES MARADA MON DIEU SAVE QUI PEUT QUEL CAUCHEMAR

    Gebran Eid

    14 h 51, le 17 avril 2022

  • Lavrov a vraiment du temps à perdre…

    LeRougeEtLeNoir

    13 h 33, le 17 avril 2022

  • Comme par hasard tous les pays qui peinent à subvenir aux besoins vitaux de leurs citoyens et qui sont sous sanctions américaines et occidentales, proposent leur aide au Liban aussitôt que nos fiers politiciens vont la solliciter. C’est ce qu’on appelle vendre du vent aux tarés qui y croient encore et qui veulent faire avaler ça à la population libanaise. Après l’Iran c’est la Russie et bientôt le Venezuela et pourquoi pas Cuba pendant qu’on y est.

    Sissi zayyat

    12 h 31, le 17 avril 2022

  • Les cadeaux empoisonnés de la Russie....

    marie-therese ballin

    01 h 04, le 17 avril 2022

  • Dans la guerre en Ukraine, ce sont les Américains les grands coupables! Une signature de Biden aurait évité cette guerre. La Russie de monsieur Poutine est actuellement la seule à être coopérative avec le Liban sans envahissement et contraintes, alors que les USA veulent commander ou sanctionner. Gardons notre indépendance complète, avec des amis non autoritaires. Hélène

    Hélène Somma

    19 h 52, le 16 avril 2022

  • Oh, Sleiman! D’abord, la Russie est sous sanctions. Ensuite, le futur président c’est gendrillon (d’après ses proches). Alors, c’est quoi toutes ces simagrées?

    Gros Gnon

    19 h 18, le 16 avril 2022

  • Les Russes promettent des aides : des ruines et des cendres, comme en Syrie !

    Jacques Dupé

    19 h 05, le 16 avril 2022

  • Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie est formel, par la voix de Lavrov. Quiconque déstabilsera le Liban aura le même sort que la ville de Alep. Avis à ceux qui veulent s'aventurer dans une guerre,

    Nabil

    17 h 25, le 16 avril 2022

  • Quelle grandeur et décadence...un petit zaim féodal du nord sans aucune envergure nationale ni programme politique autre que son alignement avec la Syrie, se prend vraiment déjà pour le Iznogood Libanais et s’en va quémander auprès de Moscou un appui alors que les russes sont actuellement aux abois, enlisés dans une guerre immorale monstrueuse et génocidaire en Ukraine, pénalisés massivement par le monde occidental libre et démocratique...Ce n’était vraiment pas le temps pour cette mascarade, ne serait-ce que par décence élémentaire...Mais que dis-je, nous sommes au Liban, pays de tous les excès et contradictions, pays de l'arrogance, de la corruption éhontée et ce n’est pas étonnant que le pays se trouve dans un tel état de délitement total et le pire, ce sont toujours ces mêmes tristes individus qui vous disent: « je persiste et signe »...

    Saliba Nouhad

    17 h 10, le 16 avril 2022

  • Ce ne seront sûrement pas les américains qui viendront nous aider . La Russie est le seul pays sincère .

    Chucri Abboud

    15 h 37, le 16 avril 2022

  • En quoi les Russes pourraient ils vraiment aider le Liban, ils sont empêtrés dans une guerre prévue pour durer, ils enregistrent des pertes considérables à l'image du naufrage du croiseur « Moskva », touché par deux missiles ukrainiens, avec à leur tête un président qui nous rappelle, de par son comportement, le notre notamment lors de la période d'octobre 1990... Nos dirigeants pensent ils commercer avec les roubles qui bientot ne vaudront guère mieux que nos livres Libanaises ?...

    C…

    15 h 23, le 16 avril 2022

  • Voici un exemple de la langue de bois diplomatique : "Nous continuerons de promouvoir ces approches lors de contacts réguliers avec l'ensemble du spectre politique libanais". Résumons. Après la visite du chef politico-militaire des druzes en janvier dernier, un des chefs des maronites, effectue aujourd’hui une visite à Moscou en pleine période de réflexion après la destruction de leur vaisseau-amiral. Cette visite était-elle négociée lors de la dernière visite des pôles maronites chez le Hezb ? Je n’en sais rien, mais à l’approche des élections, législatives comme présidentielles, s’afficher avec Lavrov pourrait l’aider à améliorer sa stature de présidentiable. Ne rêvons pas trop, Lavrov, à l’heure des sanctions, et de l’isolement international, quoique l’Afrique et quelques dictatures, surtout syrienne, de par le monde le soutiennent, cherche une ouverture, et ce n’est pas auprès d’un Libanais venu solliciter une aide pour redresser son pays qu’il pourrait espérer une sortie. Le Donbass, Marioupol, Odessa, et surout Boutcha, ça commence à bien faire, surtout des soucis.

    Nabil

    14 h 49, le 16 avril 2022

  • Toujours en paroles. Oh, Monsieur Frangié d'emblée une visite "officielle"? Que les zghortiotes et les nordistes sachent à qui voter le 15 mai. C'est tellement capital pour l'avenir du pays.

    Esber

    13 h 40, le 16 avril 2022

Retour en haut