Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives

Raï : Le peuple sera responsable du "grand effondrement" s'il ne vote pas pour les forces qui défendent l'identité du Liban

Le chef de l'Eglise maronite appelle les Libanais à abandonner leur "allégeance à l'extérieur".

Raï : Le peuple sera responsable du

Le chef de l'Eglise maronite Béchara Raï. Photo ANI

Le chef de l'Eglise maronite, Mgr Béchara Raï, a tiré la sonnette d'alarme samedi en appelant les Libanais à voter pour les forces qui sont à même de "défendre l'entité du Liban et son identité" lors des législatives du 15 mai, afin qu'ils ne soient pas eux-mêmes "tenus responsables du grand effondrement". Cet appel intervient alors que le Liban est en proie à des crises pluridimensionnelles auxquelles les dirigeants au pouvoir, dont plusieurs sont accusés d'incompétence et de corruption, n'ont toujours pas remédié.

"Nous parions avec les Libanais sur la tenue des législatives et de la présidentielle dans les délais prévus. Ces deux échéances constituent une opportunité pour le changement", a estimé le cardinal Raï dans un message adressé aux Libanais à l'occasion de la fête de Pâques. "Si le peuple (...) ne choisit pas les forces capables de défendre l'entité du pays et son identité tout en restant fidèles aux martyrs de la cause libanaise, il sera tenu responsable du grand effondrement, et non pas la classe politique", a-t-il mis en garde.

Lire aussi

Les candidats de l'opposition libanaise sont-ils plus jeunes que les autres?

"Les résultats des législatives dépendent de la participation au scrutin", a-t-il insisté, assurant qu'il "n'y pas de gagnant ni de perdant à l'avance". Ces propos incitent à la participation au scrutin au moment où nombre de Libanais estiment que les législatives maintiendront les partis traditionnels au pouvoir, les mouvements de l'opposition n'ayant pas pu unifier leurs listes. "Le plus grand danger est de tromper le peuple qui votera alors pour une majorité parlementaire qui ne lui ressemble pas et ne répond pas à ses aspirations, ce qui contribuerait davantage à sa mise à l'écart et à son effondrement", a prévenu le haut dignitaire maronite, ajoutant que "l'avenir du Liban dépend de la qualité de la majorité dans le nouveau Parlement".

"Allégeance à l'extérieur"
Au sujet de la restauration des liens entre le Liban et les pays du Golfe, le patriarche Raï a appelé les Libanais à rester fidèles à leur pays et à renoncer à toute allégeance à l'étranger. "Nous qui avons salué le retour de nos amis arabes au Liban, espérons que les Libanais retourneront à leur pays et abandonneront leur allégeance à l'étranger et à leur appartenance à des projets étrangers à notre histoire et notre patrimoine", a plaidé le prélat. Le patriarche a par ailleurs appelé à "mettre un terme à la réalité dont souffre le peuple qui marginalise la légitimité de l'Etat et disperse son unité entre plusieurs petits Etats sécuritaires, judiciaires, partisans, confessionnels et étrangers". 

Lire aussi

L’Arabie saoudite entre de plain-pied dans la bataille électorale

L'ambassadeur du Koweït, Abd el-Aal Kinaï, a affirmé jeudi, au cours d'un entretien avec le président de la République Michel Aoun au palais de Baabda, que les relations entre le Liban et le Koweït sont "solides et fraternelles". Cette visite est intervenue moins d’une semaine après le retour de l'ambassadeur à Beyrouth, signant ainsi la fin d'une grave crise diplomatique entre Beyrouth à plusieurs monarchies du Golfe en raison de la mainmise grandissante du Hezbollah pro-iranien sur le Liban. Les ambassadeurs d'Arabie saoudite et du Koweït au Liban sont rentrés à Beyrouth le 8 avril, un peu plus de cinq mois après leur rappel, signant ainsi la fin des tensions.


Le chef de l'Eglise maronite, Mgr Béchara Raï, a tiré la sonnette d'alarme samedi en appelant les Libanais à voter pour les forces qui sont à même de "défendre l'entité du Liban et son identité" lors des législatives du 15 mai, afin qu'ils ne soient pas eux-mêmes "tenus responsables du grand effondrement". Cet appel intervient alors que le Liban est en proie à des crises...

commentaires (9)

Raï : Le peuple sera responsable du Le chef de l'Eglise maronite Béchara Raï. Photo ANI Le chef de l'Eglise maronite, Mgr Béchara Raï, a tiré la sonnette d'alarme samedi en appelant les Libanais à voter pour les forces qui sont à même de "défendre l'entité du Liban et son identité" ca ne veut rien dire comme d habitude , il ferai mieux de s occuper de sa paroisse et de riad Salamé ca lui va bien

barada youssef

19 h 51, le 18 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Raï : Le peuple sera responsable du Le chef de l'Eglise maronite Béchara Raï. Photo ANI Le chef de l'Eglise maronite, Mgr Béchara Raï, a tiré la sonnette d'alarme samedi en appelant les Libanais à voter pour les forces qui sont à même de "défendre l'entité du Liban et son identité" ca ne veut rien dire comme d habitude , il ferai mieux de s occuper de sa paroisse et de riad Salamé ca lui va bien

    barada youssef

    19 h 51, le 18 avril 2022

  • RAÏ LE HAUT-PARLEUR DANS LE VIDE. HURLER SANS RIEN DIRE, AU LIEU DE NOMMER UN PAR UN LES MERCENAIRES ET UN PAR UN LES PATRIOTES. INVITER UN HÉROS COMME ACHRAF RIFI QU'IL S'INSTALLE AVEC VOUS AU LIEU DE CHATOUILLER MIKATI LE FAUX PREMIER MINISTRE POUR SES AFFAIRES.

    Gebran Eid

    14 h 55, le 17 avril 2022

  • L’effondrement est déjà effectué. Ne faites pas porter la responsabilité aux citoyens mais aux hommes politiques et hauts fonctionnaires depuis plus de 30 ans

    Liberté de penser et d’écrire

    10 h 55, le 17 avril 2022

  • ON DIT : S'il ne vote pas pour les forces qui défendent l'identité du Liban COUCOU : DONNEZ UNE REFERENCE !! En commencant par Les Commercants de DIEU ??

    aliosha

    09 h 54, le 17 avril 2022

  • Bravo patriarche !! Continuer svp a dire ce qui doit être dit

    Bery tus

    06 h 39, le 17 avril 2022

  • On dirait l’Amérique du Sud des brigands

    Eleni Caridopoulou

    17 h 43, le 16 avril 2022

  • Le Patriarche des maronites a même pensé désavouer un chef politico-militaire maronite en visite aujourd'hui à Moscou pour se donner une stature de présidentiable et améliorer le score de la liste qu'il parraine aux législatives. Ouf, chez nous, tout se lit entre les lignes.

    Nabil

    15 h 37, le 16 avril 2022

  • ET PUISQUE LES MEMES FACES SE PRESENTENT AUX ELECTIONS, C,EST APPELER LES ANES A CHANGER D,ANIER !

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    15 h 01, le 16 avril 2022

  • Monseigneur , vous savez bien que le problème n’est pas aussi simple. La racaille au pouvoir a mis en place une loi électorale bancale qui favorise l’avènement des scélérats de la république. De plus, le Clientélisme , a fidélisé ceux qui n’ont plus les moyens de se défendre face à la disparition programmée de l’Etat..

    LeRougeEtLeNoir

    14 h 52, le 16 avril 2022

Retour en haut