Rechercher
Rechercher

Économie - Hydrocarbures

Les prix des carburants poursuivent leur légère baisse, ruptures de stock de mazout

Les prix des carburants ont été revus à la baisse hier au Liban, le ministère de l’Énergie et de l’Eau modifiant régulièrement les tarifs en fonction du taux de change de la livre libanaise sur le marché parallèle, passé sous la barre des 23 000 livres le dollar hier et du prix du baril de pétrole sur le marché mondial.

Selon le nouveau barème, le prix des 20 litres d’essence a diminué de 1 000 livres : l’essence à 95 octane se vend à 353 600 livres et celle à 98 octane à 364 800 livres. Le mazout utilisé par les véhicules se vend à 325 800 livres les 20 litres (baisse de 5 400 livres) alors que la bonbonne de gaz coûte 276 000 livres (baisse de 4 300 livres).

Depuis quelques jours, le mazout est en rupture de stock dans certaines régions, notamment dans le Nord, où la vente de ce produit au marché noir a repris, rappelant le scénario de l’été dernier lorsque le Liban était frappé par de sévères pénuries de carburants. S’exprimant à ce propos, le représentant des distributeurs de carburant Fadi Abou Chacra, a indiqué que « des navires-citernes sont attendus la semaine prochaine ».


Les prix des carburants ont été revus à la baisse hier au Liban, le ministère de l’Énergie et de l’Eau modifiant régulièrement les tarifs en fonction du taux de change de la livre libanaise sur le marché parallèle, passé sous la barre des 23 000 livres le dollar hier et du prix du baril de pétrole sur le marché mondial. Selon le nouveau barème, le prix des 20 litres...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut