Rechercher
Rechercher

Économie - Finances publiques

Plusieurs voix s’élèvent contre l’avant-projet de budget qui sera étudié aujourd’hui

Plusieurs voix se sont élevées durant le week-end écoulé contre plusieurs mesures contenues dans l’avant-projet de budget présenté jeudi aux ministres, et qui a été transmis à la presse et au public vendredi. Il devrait être étudié aujourd’hui en Conseil des ministres pour sa première réunion depuis octobre. Cet avant-projet, qui pourrait être amené à évoluer au gré des discussions, devrait servir de base pour obtenir une aide financière du Fonds monétaire international, en échange des réformes nécessaires pour sortir le pays de la crise qu’il traverse depuis deux ans.

Le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, le député Mohammad Raad, a lui indiqué que cet avant-projet « ne donne pas leurs droits aux gens », accusant les responsables de vouloir faire porter le fardeau des déficits à la population, en augmentant taxes et impôts. Mais il ajoute que son groupe restait « favorable à l’approbation du budget ».

Samedi, c’était le Courant patriotique libre (CPL, aouniste) qui avait estimé que cet avant-projet de budget ne contenait pas de clauses réformatrices, avant de dénoncer un « développement dangereux », critiquant certaines prérogatives accordées au ministre des Finances, comme la modification de la loi sur l’impôt sur le revenu.

Des dizaines de manifestants se sont rassemblés hier après-midi sous une pluie battante devant le siège de l’Association des banques et se sont ensuite dirigés vers celui de la Banque du Liban pour exprimer leur refus de l’article 109, qui contraint le secteur privé à domicilier les salaires en banque, alors que ces dernières ont appliqué depuis la fin de l’été 2019 des restrictions illégales sur les dépôts en devises. Depuis plus de deux ans, ils manifestent en vain contre ces restrictions. 


Plusieurs voix se sont élevées durant le week-end écoulé contre plusieurs mesures contenues dans l’avant-projet de budget présenté jeudi aux ministres, et qui a été transmis à la presse et au public vendredi. Il devrait être étudié aujourd’hui en Conseil des ministres pour sa première réunion depuis octobre. Cet avant-projet, qui pourrait être amené à évoluer au gré des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut