Rechercher
Rechercher

Politique - Récit

Aoun vs Berry : la guerre jusqu’au dernier souffle

Les deux présidents, l’un de la République, l’autre du Parlement, se livrent une bataille acharnée depuis des décennies. En jeu : le contrôle de l’État.

Aoun vs Berry : la guerre jusqu’au dernier souffle

Le président nouvellement élu Michel Aoun buvant un verre d’eau près du président du Parlement Nabih Berry après avoir prêté serment, le 31 octobre 2016, à l’hémicycle. Joseph Eid/AFP

Il a attendu ce moment toute sa vie. Ce 31 octobre 2016, Michel Aoun doit être officiellement élu président de la République. Après plus de deux ans de vacance présidentielle, l’ex-général est enfin parvenu à ses fins à coups de chantage et de...

Il a attendu ce moment toute sa vie. Ce 31 octobre 2016, Michel Aoun doit être officiellement élu président de la République. Après plus de deux ans de vacance présidentielle, l’ex-général est enfin parvenu à ses fins à coups de chantage et de...Aoun vs. Berri: a war until the last breath...

commentaires (19)

Oui Malheureusement...jusqu'au dernier souffle de notre Patrie, le Liban.

Wlek Sanferlou

14 h 46, le 24 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • Oui Malheureusement...jusqu'au dernier souffle de notre Patrie, le Liban.

    Wlek Sanferlou

    14 h 46, le 24 janvier 2022

  • Ma hadann ahsan min hadann aw a.... min baadoun.

    DJACK

    17 h 35, le 22 janvier 2022

  • Ce qui console c'est que bientot il seront relegues a la poublle de l'histoire avec les autres voleurs corrompus...... Detestes de leur vivant et encore plus apres leur disparition....surtout quand leurs admirateurs realisent qu'ils ont tout detruit pour l'ensemble du peuple par leur narcissisme excessif, populisme/opportunisme, petits calculs, haine aveugle de l'autre, vol sans limites, et abus du pouvoir!

    Sabri

    13 h 35, le 22 janvier 2022

  • Je ne peux que m’extasier du tour d’horizon de ces trois dernières décennies que nous offre Mr Mounir Rabih. Je ne pense pas exagérer en le comparant à Mr Max Gallo académicien, historien, écrivain, ex-ministre, ex-député et ex porte-parole du gouvernement Mauroy. Apparemment le Hezbollah a mangé son pain blanc, et il se retrouve dans la panade, en cherchant une solution à son désarroi. Berry et Aoun/CPL/Bassil ne sont pas mieux lotis, ils se cherchent un accord pour s’accorder sur leur désaccord, sans pour autant s’accorder sur une fusion totale entre eux. Chassez le naturel il revient au galop, Aoun et Berry se vouent une haine réciproque sans limite. L’un rancunier et revanchard, le second dépassé par les événements, rêve de déléguer sa haine à son impétueux bof-fils pour éliminer l’inamovible maître du perchoir. ** Chirac disait ce n’est pas parce qu’il a une grande gueule qu’il a raison** Il apparaît que Hariri jette l’éponge ? que le saigneur de Moukhtara trouve son salut sous la houlette de Geagea, et que ce dernier est prêt à ramasser à la petite cuillère **expression Française** ce qui reste de la République. C’est ce que j’en déduis du merveilleux récit de Mr Mounir Rabih. Que Dieu tout-puissant bénisse, protège et aide le Liban que nous aimons tous. N.B. sans partager les idées de Max Gallo cela ne m'empêche pas d'avoir été l'un de ses lecteurs assidus. Que Dieu ait son Âme!

    Le Point du Jour.

    23 h 53, le 21 janvier 2022

  • CE QUE LES ANTI AOUN ET ANTI HEZBOLLAH FONT AUJOURD'HUI, SAMI GEMAYEL L'A FAIT PAR LA PETITE ÉNERGIE QU'IL A AVANT EUX. IL A VOTÉ CONTRE AOUN PRÉSIDENT. IL A MÊME HURLÉ CONTRE LE HEZBOLLAH DEPUIS DES ANNÉES. IL FAUT RENDRE À CÉSAR CE QUI EST À CÉSAR ET L'ÉCOUTER AUJOURD'HUI AU MOINS UNE FOIS. VU TOUS CES NOMBREUX FAUX VISIONNAIRES QUI CRIENT AU SOS MAINTENANT. EN LEUR TÊTE GEAGEA ET HARIRI.

    Gebran Eid

    19 h 37, le 21 janvier 2022

  • Que tout cela est laid, que ces gens et leurs partisans sont laids, je prie pour qu'ils s'annihilent jusqu'au dernier, je prie pour le salut du Liban.

    Je partage mon avis

    18 h 17, le 21 janvier 2022

  • L,ADAGE DIT QUE L,ANE ET LE MULET SE MESURENT PAR LA LONGUEUR DE LEURS OREILLES ET LES COUPS DE PIEDS QUE CHACUN PORTE A L,AUTRE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    14 h 59, le 21 janvier 2022

  • Allez, OUT tous les deux ! !

    LeRougeEtLeNoir

    11 h 21, le 21 janvier 2022

  • leurs gueguerres sont toutes honorables et meme justifiees, dans les milieux politiciens. le probleme est qu'ils n'en ont guere, de cet honneur !~

    Gaby SIOUFI

    11 h 11, le 21 janvier 2022

  • "L'enjeu est désormais de survivre", est-il précisé en conclusion, mais il ne s'agit pas du pays, mais des sbires qui font semblant de piloter ! Quelle tristesse. Et ... excellente analyse

    Bassam Youssef

    10 h 54, le 21 janvier 2022

  • Pitoyable, honteux et dégradant quand on ne sait faire autre chose que s'accrocher au pouvoir, uniquement pour satisfaire son égoïsme...au détriment de tout un pays et de son peuple, que l'on plonge ainsi dans un enfer quotidien. - Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 12, le 21 janvier 2022

  • "Le 6 février 2006, Aoun change l’équation en faisant du Hezbollah son principal allié. " En mathématiques, on peut toujours changer une équation de telle sorte qu'elle garde encore un sens...Ce qu'a fait Aoun l'a détruite complètement, en inversant tout son discours: de "parti terroriste", le Hezb devient le garant de la sécurité du Liban. Quand on a une équation telle que y = ax+ b, on peut la réarranger par un changement de coordonnées pour qu'elle s'écrive Y= X, mais on ne peut jamais la transformer Y=1/X!

    Georges MELKI

    09 h 52, le 21 janvier 2022

  • LES COQS DE LA MALEDICTION POUR CE PAUVRE PAYS ET PLUS PAUVRE ET AFFAME PEUPLE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    09 h 44, le 21 janvier 2022

  • Tout comme Assad avant lui le Hezbollah divise pour reigner et se poser en juge ultime y compris au sein de ses alliés les plus proches ou je dirai plutôt ses obligés Berri, Aoun, Franjieh et dans la moindre mesure Hariri

    Liban Libre

    09 h 38, le 21 janvier 2022

  • En 2010, ils étaient bien joufflus…ils le sont moins mais toujours aussi destructeurs du pays et haineux. Leurs intérêts personnels avant tout.

    Karam Georges

    07 h 55, le 21 janvier 2022

  • Berri et Aoun autant que Hariri et Joumblatt sont chacun des marionnettes du Hezbollah pour servir au plan néo-safavide de faire s’affronter chrétiens et sunnites pour faire dominer les chiites. Certes Aoun et Hariri suffiraient à eux seuls pour servir ce plan funeste. Si Aoun avait monopolisé le leadership chrétien autant que Hariri à monopolisé le leadership sunnite, cela aurait suffi. Le Hezbollah néo-safavide aurait de la sorte provoqué une guerre sunnites-chrétiens tout comme le régime néo-safavide de Hafez-el-Assad a provoqué la guerre chrétiens vs palestiniens en 1975. Comme Aoun n’a jamais eu le monopole du leadership chrétien, il fallait lui permettre de jouer encore plus la surenchère communautaire en lui fournissant également un chiite à combattre avec Nabih Berri, et au passage un druze avec Walid Joumblatt. D’ailleurs ce n’est même pas le Hezbollah qui a trouvé le trio Hariri Berri Joumblatt à donner en pâture populiste aux aounistes, c’est le régime syrien. De même que le génie politique néo-safavide de Hafez el Assad a propulsé Michel Aoun à la tête de l’armée libanaise et donné au Hezbollah le monopole de la « Résistance », c’est à lui avant tout que le trio Hariri-Berri-Joumblatt doit sa position dominante à la tête de leur communauté respective et ses fonctionnaires corrompus dans tous les rouages de l’état profond. L’hostilité Aoun-Berri ne fait donc que servir leur maître commun.

    Citoyen libanais

    07 h 55, le 21 janvier 2022

  • Tfeh

    Emile G

    07 h 50, le 21 janvier 2022

  • En résumé il leur importe plus de se mettre des bâtons dans les trous que de faire avancer le schmilblick. On a les dirigeants qu’on mérite…

    Gros Gnon

    07 h 35, le 21 janvier 2022

  • Ce qui pourrait bien devenir un tres beau film de Scorcese sur la Mafia Libanaise.

    Elie George Haddad

    07 h 19, le 21 janvier 2022

Retour en haut