Rechercher
Rechercher

Sport - Basket-ball

Les Suns et le Heat grands gagnants du Martin Luther King Day de la NBA

Les Suns et le Heat grands gagnants du Martin Luther King Day de la NBA

Doug McDermott (San Antonio Spurs) shootant le ballon au panier par-dessus Devin Booker (Phoenix Suns). Les Suns ont accentué leur avance en tête de la conférence Ouest. Daniel Dunn/USA Today Sports/Reuters

Les Phoenix Suns ont accentué leur avance en tête de la conférence Ouest et le Miami Heat a fait une excellente opération dans la conférence Est lundi soir en NBA, aux États-Unis (hier au petit matin au Liban), lors du Martin Luther King Day qui célèbre chaque 3e lundi de janvier l’anniversaire de la naissance du révérend défenseur des droits humains, assassiné pour ses prises de position en faveur des droits des Afro-Américains.

À San Antonio, au Texas, où la marche annuelle est la plus fréquentée du pays avec environ 300 000 participants, selon ses organisateurs, les Suns ont pu compter sur un Devin Booker en feu (48 points) pour écœurer les Spurs. Phoenix, qui creuse l’écart sur les Golden State Warriors, a fait la différence dans le dernier quart-temps (34-16), grâce aussi à Chris Paul (15 points et 12 passes décisives).

À Los Angeles, où Martin Luther King calma les esprits après les émeutes de Watts en 1965, les Lakers, humiliés samedi dernier à Denver par les Nuggets, se sont rassurés en battant l’Utah Jazz. LeBron James a été déterminant (25 points, 7 passes décisives et 7 rebonds), Russell Westbrook (15 points) réussissant l’action de la soirée avec un dunk sauvage sur Rudy Gobert, pourtant encore dissuasif (19 points, 16 rebonds et 3 contres). Les Lakers remontent au 7e rang et le Jazz cède sa 3e position aux Memphis Grizzlies, vainqueurs des Chicago Bulls.

Les Grizzlies ressortent leurs griffes

Précisément, à Memphis, où Martin Luther King fut assassiné le 4 avril 1968, l’équipe du Tennessee a montré qu’elle avait très bien digéré la défaite de samedi dernier contre les Dallas Mavericks, qui ont mis un terme à leur série de onze victoires, dans le sillage de Desmond Bane (25 points, 10/16 aux tirs) et Ja Morant (16 points). Privé de Zach LaVine (touché à un genou), Chicago a manqué d’impact offensif, à l’image de DeMar DeRozan (16 points), et ce quatrième revers de rang fragilise son leadership à l’Est. Car à Miami, première ville du pays à organiser une parade en hommage à Martin Luther King en 1977, le Heat s’est imposé contre les Toronto Raptors, guidé par Jimmy Butler en mode triple double (19 points, 10 passes décisives et 10 rebonds). Tyler Herro (23 points) et Bam Adebayo (14 points et 9 rebonds), ce dernier pour son premier match après six semaines d’absence, ont contribué pour la franchise floridienne, 2e au classement devant des Brooklyn Nets défaits par les Cleveland Cavaliers.

À Cleveland donc, où Martin Luther King était très populaire, en témoigne ce cortège estimé entre 10 000 et 14 000 personnes qui escorta la voiture le conduisant vers une église pour y tenir un discours en 1963, c’est le jeune meneur Darius Garland (22 points et 12 passes décisives) qui s’est illustré. Sans Kevin Durant (blessé à un genou), Kyrie Irving (27 points, 9 passes décisives) et James Harden (22 points, 10 passes décisives) ont été actifs, mais le duo des Nets a flanché sur une action cruciale dans les dernières secondes de la rencontre. Du coup, les Cavaliers grimpent au 4e rang à l’Est, car les Milwaukee Bucks se sont inclinés contre les Hawks à Atlanta, là où est né Martin Luther King le 15 janvier 1929.

Bam Adebayo (Miami Heat) shootant le ballon au panier par-dessus Pascal Siakam (Toronto Raptors). Le Heat a fait une excellente opération dans la conférence Est. Jasen Vinlove/USA Today Sports/Reuters

Le nouvel envol des Hawks

Les Hawks de Trae Young (30 points et 11 passes décisives) ont ainsi mis fin à une série de cinq revers, en défendant dur sur Giannis Antetokounmpo (27 points, à 8/20), contré par Onyeka Okongwu dans le money-time. Côté Bucks, Khris Middleton s’est employé (34 points) en vain.

À New York, où Martin Luther King fit un discours resté célèbre contre la guerre du Vietnam en 1967, les Charlotte Hornets (7es) ont pu compter sur Miles Bridges (38 points, 14/20 aux tirs, 12 rebonds) pour vaincre les Knicks (11es). À Washington, où le militant des droits civiques prononça son fameux discours « I have a Dream », le 28 août 1963, les Wizards (9es) ont aisément disposé des Philadelphia 76ers (6es). À l’image du dunk de Kyle Kuzma (15 points et 16 rebonds) sur Joël Embiid, le seul à surnager côté Sixers (32 points), les joueurs de la capitale fédérale américaine ont été plus agressifs. Enfin, à Boston, où Martin Luther King obtint son doctorat en théologie en 1955, les Celtics (10es) ont décroché une seconde victoire consécutive, contre les New Orleans Pelicans.

Voici les résultats complets des matches :

LA Lakers-Utah 101-95

Dallas-Oklahoma City 104-102

San Antonio-Phoenix 107-121

Miami-Toronto 104-99

Orlando-Portland 88-98

Atlanta-Milwaukee 121-114

Cleveland-Brooklyn 114-107

Memphis-Chicago 119-106

Washington-Philadelphia 117-98

New York-Charlotte 87-97

LA Clippers-Indiana 139-133

Boston-New Orleans 104-92.

Source : AFP


Les Phoenix Suns ont accentué leur avance en tête de la conférence Ouest et le Miami Heat a fait une excellente opération dans la conférence Est lundi soir en NBA, aux États-Unis (hier au petit matin au Liban), lors du Martin Luther King Day qui célèbre chaque 3e lundi de janvier l’anniversaire de la naissance du révérend défenseur des droits humains, assassiné pour ses prises de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut