Rechercher
Rechercher

Sport - Football

Gros coup de froid sur l’Olympique de Marseille avec l’affaire Pape Gueye

Le club phocéen interdit de recrutement pendant un an.

Gros coup de froid sur l’Olympique de Marseille avec l’affaire Pape Gueye

Samedi soir, Manchester City a battu Chelsea (1-0) lors de la 22e journée de la Premier League. Sur la photo, le gardien de but espagnol Kepa Arrizabalaga (Chelsea) repoussant un tir de Jack Grealish (Manchester City). Oli Scarff/AFP

Un an d’interdiction de recrutement ! Même s’il compte faire appel de la sanction infligée par la Fédération internationale de football association (FIFA), l’Olympique de Marseille (OM) a été durement secoué samedi par les conséquences de l’affaire Pape Gueye, son milieu de terrain sénégalais recruté en 2020 sur fond de contentieux avec le club anglais de Watford. En plus de ces douze mois de blocage sur le marché des transferts (mercato), l’OM a également reçu une amende « d’un peu plus de deux millions d’euros », selon une source ayant connaissance du dossier, confirmant une information du quotidien sportif français L’Équipe.

La procédure avait été ouverte en février 2021 par Watford, avec lequel Gueye s’était engagé avant de se dédire et de rejoindre le club français. Le joueur, qui est actuellement avec le Sénégal à la Coupe d’Afrique des nations (CAN), a été suspendu quatre mois de toutes compétitions officielles, avec l’OM comme avec sa sélection. Il a été notifié il y a quelques jours de cette sanction prise par la Chambre de résolution des litiges de la FIFA et, vendredi dernier, il n’avait pas pu jouer avec les Lions de la Teranga contre la Guinée (0-0) à la CAN. Dans la soirée de samedi, l’OM a publié un communiqué pour faire part de son intention, ainsi que celle de Gueye, de faire appel « devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) afin que soient reconnus tant le bien-fondé de leurs positions que l’absence de tous reproches qui auraient pu leur être, à tort, imputés ». Cette procédure d’appel se double d’une autre demande visant à obtenir un effet suspensif des sanctions le temps de la procédure d’appel. Interrogée, la FIFA a simplement confirmé la suspension de Gueye, sans donner le moindre détail supplémentaire.

Pour le club phocéen, en pleine reconstruction après une saison 2020-2021 chaotique et la fin houleuse de la présidence de Jacques-Henri Eyraud, la sanction est en tout cas très lourde. Si elle était confirmée, elle signifierait pour l’OM l’incapacité d’agir lors de deux mercatos consécutifs. Or, avec ses finances fragiles, Marseille compte sur le mercato pour renforcer son effectif avec des opérations peu onéreuses. Le club est d’ailleurs actuellement sous la surveillance de la DNCG, l’organe chargé de vérifier les comptes des clubs français, qui a confirmé au mois de novembre dernier l’encadrement de sa masse salariale. Avec cette sanction de la FIFA, l’actuel président marseillais Pablo Longoria hérite en tout cas d’un dossier embarrassant et qui date d’avant son arrivée au club, d’abord en tant que directeur sportif.

Everton limoge Benitez

D’autre part, le club anglais d’Everton a annoncé hier dimanche qu’il se séparait de son entraîneur espagnol Rafael Benitez à la suite d’une série de mauvais résultats, dont une défaite, samedi, chez la lanterne rouge Norwich. « Everton confirme le départ de Rafael Benitez en tant qu’entraîneur de l’équipe première », ont écrit les Toffees, actuels 16es de la Premier League avec 6 points d’avance sur la zone rouge, dans leur communiqué. « D’autres informations sur son remplaçant définitif seront faites en temps utile », a ajouté l’autre club de Liverpool.

L’arrivée de Benitez à l’été 2021, pour remplacer Carlo Ancelotti, parti au Real Madrid, avait déjà été mouvementée, l’Espagnol de 61 ans étant devenu le premier entraîneur à manager Everton et Liverpool, les deux équipes du Merseyside, depuis les années 1890. Des banderoles menaçantes et insultantes avaient été déployées par des supporteurs avant même l’officialisation de sa nomination, non seulement parce qu’il avait déjà dirigé les Reds, mais parce qu’il avait alors qualifié Everton de « petit club » après un derby en 2007.

Entraîneur également de Newcastle, du Real Madrid, de Naples ou de l’Inter Milan, Benitez avait conduit Liverpool à une victoire mythique en finale de la Ligue des champions 2005, aux tirs aux buts (3-3 a.p., 3-2 aux t.a.b.), après avoir été mené (3-0) par l’AC Milan, et à la finale en 2007. Mais après un démarrage encourageant avec Everton, avec 3 victoires et 1 nul sur les 4 premières journées, les mois d’octobre et de novembre, avec 2 nuls et 6 défaites – dont un 1-4 dans le derby à Goodison Park –, avaient considérablement fragilisé sa position. Le revers à Norwich, qui n’avait gagné que 2 de ses 20 rencontres précédentes, et où une bannière « Benitez, dégage de notre club » avait été déployée dans les tribunes, a été la défaite de trop. Le propriétaire du club, l’homme d’affaires anglo-iranien Farhad Moshiri, avait assuré le mois dernier qu’il laisserait le temps à Benitez de redresser la situation, mais il a fini par céder à la pression populaire devenue insoutenable.

Une consolation pour Lewandowski ?

Le prix FIFA « The Best » en lot de consolation ? Robert Lewandowsi brigue le titre de meilleur joueur de l’année 2021 aujourd’hui face à Mohammad Salah et Lionel Messi, qui l’a privé de Ballon d’or, tandis qu’Alexia Putellas est bien placée pour un doublé. L’attaquant polonais du Bayern Munich s’avance vers la cérémonie en ligne de remise des trophées avec l’étiquette de grand favori à sa propre succession. Pour le prix féminin, l’Espagnole Alexia Putellas part avec une longueur d’avance devant sa compatriote Jennifer Hermoso et l’Australienne Sam Kerr (Chelsea), vaincue par le Barça de Putellas et Hermoso en finale de la dernière Ligue des champions. Il s’agit du même trio final qu’au Ballon d’or, décerné à la joueuse de milieu de terrain de 27 ans et capitaine du Barça. La lauréate prendra la succession de l’Anglaise Lucy Bronze.

Voici par ailleurs les résultats des matches des championnats d’Europe (des rencontres se disputaient encore hier tard dans la nuit et d’autres auront lieu cette nuit) :

Allemagne – 19e journée

Dortmund-Fribourg 5-1

FC Cologne-Bayern Munich 0-4

Stuttgart-RB Leipzig 0-2

Union Berlin-Hoffenheim 2-1

Wolfsburg-Hertha Berlin 0-0

Mayence-Bochum 1-0

Mönchengladbach-Bayer Leverkusen 1-2.

Angleterre – 22e journée

Brighton-Crystal Palace 1-1

Manchester City-Chelsea 1-0

Wolverhampton-Southampton 3-1

Norwich City-Everton 2-1

Newcastle-Watford 1-1

Aston Villa-Manchester United 2-2

Liverpool-Brentford 3-0

West Ham-Leeds United 2-3

Reportés

Tottenham-Arsenal

Burnley-Leicester.

France – 21e journée

Nice-Nantes 2-1

Saint-Étienne-Lens 1-2

Paris SG-Brest 2-0

Rennes-Bordeaux 6-0

Lorient-Angers 0-0

Monaco-Clermont 4-0

Reims-Metz 0-1

Strasbourg-Montpellier 3-1.

Italie – 22e journée

Sampdoria Gênes-Torino 1-2

Salernitana-Lazio Rome 0-3

Juventus Turin-Udinese 2-0

Sassuolo-Hellas Vérone 2-4

Venise-Empoli 1-1.

Espagne – 21e journée

Athletic Bilbao-Real Madrid 1-2

Elche-Villarreal 1-0.

Source : AFP


Un an d’interdiction de recrutement ! Même s’il compte faire appel de la sanction infligée par la Fédération internationale de football association (FIFA), l’Olympique de Marseille (OM) a été durement secoué samedi par les conséquences de l’affaire Pape Gueye, son milieu de terrain sénégalais recruté en 2020 sur fond de contentieux avec le club anglais de Watford. En plus de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut