Rechercher
Rechercher

Monde - Royaume-Uni

Boris Johnson admet sa présence à une fête pendant le confinement et s’excuse

Acculé, le Premier ministre britannique Boris Johnson a reconnu hier devant les députés sa présence à une fête à Downing Street en plein confinement en 2020 et a présenté ses « excuses », sans convaincre l’opposition qui demande sa démission. Dans une chambre des Communes surchauffée, le chef du gouvernement conservateur a soutenu qu’il pensait que l’événement du 20 mai 2020 dans les jardins de sa résidence officielle était une réunion de travail. À cette époque, en pleine première vague de Covid-19, seules deux personnes étaient autorisées à se retrouver en extérieur et de nombreux Britanniques n’ont pas pu dire adieu à leurs proches mourants, d’où l’ampleur de la colère provoquée par cet événement où auraient été invitées plus de 100 personnes avec comme consigne d’apporter à boire. Il a affirmé prendre la « responsabilité » des « erreurs » qui ont été commises. Accusant Boris Johnson de « mentir comme un arracheur de dents », le chef de l’opposition travailliste Keir Starmer a jugé la défense du Premier ministre « tellement ridicule » qu’elle en est « insultante » pour les Britanniques. Les indépendantistes écossais du SNP et les libéraux-démocrates ont également demandé son départ.


Acculé, le Premier ministre britannique Boris Johnson a reconnu hier devant les députés sa présence à une fête à Downing Street en plein confinement en 2020 et a présenté ses « excuses », sans convaincre l’opposition qui demande sa démission. Dans une chambre des Communes surchauffée, le chef du gouvernement conservateur a soutenu qu’il pensait que l’événement du 20...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut