Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Cinéma

Les Golden Globes ont-ils perdu tout leur lustre ?

Pas de stars, pas de tapis rouge et pas de retransmission télévisée… Cette année, les lauréats des Golden Globes seront annoncés demain dimanche lors d’une cérémonie largement revue à la baisse. La question se pose donc : ces récompenses ont-elles encore un poids ?

Les studios hollywoodiens utilisent d’ordinaire les Golden Globes et leurs paillettes comme un outil marketing pour promouvoir leurs films et leurs séries, mais cette année, ils les boycottent publiquement. « En ce moment, Hollywood, dans sa majorité, ne fait pas attention aux Golden Globes », affirme Marc Malkin, rédacteur en chef culture et événementiel chez la publication spécialisée Variety. Et, « si Hollywood snobe ces récompenses, quelle importance peuvent-elles réellement avoir ? Pas énorme, je pense », dit-il.

Le boycott est la conséquence de plusieurs années de pratiques contestées de la part de l’Association de la presse étrangère de Hollywood, dont les membres votent lors des Golden Globes. Le groupe, composé d’une centaine de personnes, est depuis longtemps accusé en privé, dans les cercles hollywoodiens, d’une série de défaillances allant de la corruption au racisme. Mais la puissance des Golden Globes (seuls les Oscars sont plus influents) signifiait aussi que toute critique à l’égard du groupe restait prudente. Jusqu’à ce que le Los Angeles Times montre que l’association ne comptait aucune personne noire parmi ses membres, ouvrant la vanne des reproches l’an dernier.

La chaîne NBC, qui possède les droits de la cérémonie, a cette année décidé de passer la retransmission télévisée à la trappe. Les 79es Golden Globes, qui doivent s’ouvrir à 18h00 demain à Los Angeles (04h00 lundi au Liban), se tiendront donc sans public, sans presse et sans vedettes. Officiellement, les organisateurs ont invoqué la pandémie de Covid-19. Mais, selon M. Malkin, « l’Association de la presse étrangère de Hollywood a essayé de faire venir des célébrités pour annoncer les gagnants des Golden Globes de cette année, et aucune célébrité n’a dit oui ».

On est donc bien loin cette fois du rôle de « soirée préférée de Hollywood » que jouent habituellement les Golden Globes, premier événement majeur de la saison des récompenses du cinéma. Les films remportant des trophées, ou récoltant des nominations, voient d’ordinaire leurs ventes augmenter. Cette année, Belfast de Kenneth Branagh et The Power of the Dog de Jane Campion sont en tête des nominations (7 chacun). Mais aucun des comptes des films sur les réseaux sociaux, ou leurs bandes-annonces, n’en font mention.

Toutefois, Hollywood est friand d’histoires de rédemption et peu de personnes se risqueraient aujourd’hui à écarter tout bonnement un retour en grâce des Golden Globes. Depuis le scandale de l’an dernier, l’association s’est empressée de lancer des réformes, notamment pour diversifier ses membres.

Source : AFP


Pas de stars, pas de tapis rouge et pas de retransmission télévisée… Cette année, les lauréats des Golden Globes seront annoncés demain dimanche lors d’une cérémonie largement revue à la baisse. La question se pose donc : ces récompenses ont-elles encore un poids ? Les studios hollywoodiens utilisent d’ordinaire les Golden Globes et leurs paillettes comme un outil marketing...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut