Rechercher
Rechercher

Culture

Ne boudez pas la culture, la preuve par 8

Parce que la culture n’est pas et ne devrait pas être un luxe, et parce qu’il y aura toujours des expressions artistiques, même et surtout en temps de crise(s), voici huit rendez-vous à ne pas manquer cette quinzaine.

Ne boudez pas la culture, la preuve par 8

Spectacles

Al-Jar Lil Jar / Théâtre al-Madina


« Mieux vaut un bon voisin qu’un parent lointain. » Mettant à profit ce bon vieux diction, l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et le théâtre al-Madina concoctent un joyeux programme culturel afin d’animer la période des fêtes dans la rue Hamra. Sous l’intitulé al-Jar Lil Jar (Voisins solidaires), l’initiative propose donc à partir de ce soir, samedi 11 décembre, et jusqu’au 29 du mois, une série de concerts et de spectacles pour « égayer et colorer Ras Beyrouth ». Cet après-midi de 16h à 18h30, une parade de Noël sillonnera les rues de Hamra et sera suivie à 18h30, au théâtre, par un concert de l’ensemble de musique arabe Zaki Nassif. Les planches seront par la suite rythmées dès 20h par la Jeelan Band le 12, le groupe Rand le 20, la soprano Ghada Ghanem le 21 (avec un menu de pâtes à déguster), Nidal Achkar dans Mich min Zaman le 2, Ziyad Sahhab et Lamia Ghandour le 28 et la chorale Fayhaa le 29.

Musique

Nonante-Cinq / Angèle


C’est vraiment peu dire que Nonante-Cinq était très attendu après le succès fracassant du premier opus de la jeune Bruxelloise, Brol (2018), disque de diamant. D’autant plus attendu que quelques jours avant sa sortie, un documentaire intitulé Angèle paraissait sur Netflix, cartographiant d’une part la notoriété délirante de la pop-star, et annonçant d’autre part un album plus « intimiste » que le premier. Intitulé Nonante-Cinq donc, comme l’année de naissance d’Angèle, il est vrai que l’opus nous paraît comme un journal intime enveloppé dans une pop addictive, parfois un peu nombriliste, tant chaque chanson est tramée de « je ». C’est précisément ce que la presse française reproche à ce disque sur lequel nous reviendrons plus longuement. Mais ce qu’Angèle continue de réussir à la perfection, c’est d’incarner, à travers sa personne captivante et des chansons comme des friandises, toute la jeunesse de notre époque.

Exposition

Icônes des Kelekian / Aïda Cherfane


Lena Kelekian, artiste visuelle de renommée internationale, spécialisée dans la peinture et la restauration des icônes, des fresques et des œuvres d’art antiques, géologue et spécialiste en minéralogie, a fait le choix de confier le Liban à la Vierge Marie et le drapeau libanais, dans un acte de foi, un cri de désespoir et une prière ultime, est venu se réfugier dans ses bras. Voir l’exposition des icônes de Lena Kelekian et de sa sœur Hilda à la galerie Aïda Cherfane Fine Arts (jusqu’au 8 janvier 2022), c’est d’abord attester de leurs talents, de la compréhension du geste, de la précision de la technique, de la délicatesse dans le choix des couleurs des perles, des turquoises et des pierres semi-précieuses, mais aussi se retrouver en présence d’une réalisation spirituelle effective en cette période de Noël.

Signature

La jungle où je suis né / Karim Tabet


Certains d’entre vous attendaient impatiemment la sortie de ce recueil. Et pour cause, les 22 fables satiriques qu’il rassemble sont parues tout au long de l’année écoulée dans les colonnes de L’Orient-Le Jour. Signées Karim Tabet, ces fables de La Fontaine revisitées à la sauce locale se paient (très finement) la tête de nos politicards au comportement très… animalier. Depuis la première, parue le 6 août 2020, l’auteur de romans historiques a mis sa plume au service de cet ironique bestiaire en vers à travers lequel il donne libre cours à son dégoût et sa désespérance de ceux qui nous gouvernent.

Le jeudi 16 décembre, il signera son recueil à la Librairie Antoine ABC Achrafieh (de 17h à 20h). L’occasion de discuter avec lui des aventures de La girafe entourloupée ou encore de celles de l’abominable trio de La hyène, le renard et le tigre…

À signaler que la totalité des bénéfices de la vente seront reversés à l’association AFEL.

Festivités

Hammana Open Street


La localité de Hammana a concocté un programme festif qui s’étale sur trois jours, les 17, 18 et 19 décembre. S’est jointe à ce programme la Hammana Artist House qui a ajouté son petit grain artistique à cette atmosphère familiale. Durant trois jours, de midi à 21h, Hammana chantera et dansera. Les rues de la localité et plus particulièrement celles du vieux souk se rempliront d’activités diverses : travaux manuels et jeux pour enfants, performances de rue pour tous les âges, et surtout de la musique dans l’air avec dîner arrosé de vin le soir. La fanfare de Hammana, qui entraînera les jeunes et moins jeunes dans tous les recoins du village, sera suivie par des parades qui animeront les lieux. Et cela sans oublier, bien sûr, les produits locaux qui seront exposés au village, cette mouné riche en délices qui fait la fierté de Hammana.

Expo de Noël

Kan Ya Makan / 392 Rmeil 393


Il était une fois… une histoire de guerre et de violence qui se termine en production d’art et de solidarité grâce à l’ONG March et à son projet « Kan Ya Makan ». Lancée début 2020, cette initiative de reconversion d’un groupe de jeunes (ex-)combattants de Bab el-Tebbané et Jabal Mohsen (les deux quartiers ennemis de Tripoli) en artisans tapissiers, menuisiers et brodeurs donne aujourd’hui ses fruits. À savoir, une belle collection de pièces de mobilier ancien totalement relookées. Sauvés de la casse, restaurés, repeints de couleurs vives, retapissés, parfois même brodés de motifs et calligraphies modernes, des chaises, des tables, des bahuts, des fauteuils, des lampadaires sont exposés jusqu’au 19 décembre à la galerie 392 Rmeil 393, à Gemmayzé, dans l’attente de retrouver (eux aussi !) une nouvelle vie dans vos intérieurs. Vous pourrez les découvrir tous les jours entre 15h et 20h.

Artisanat

Ya Ahl al-Dar / D Beirut


Tisserandes de Fekhé ; travailleuses du blé de Baysour ; artisan de Lebbedeh de Hrajel mais aussi producteurs d’huile d’olive. Ils ont tous répondu présent à l’appel du duo créatif de Dar Onboz, Nadine Touma et Sévine Ariss, qui célèbrent le travail artisanal et le patrimoine en cette fête de Noël. L’olive, le blé millénaire de Salamouni, le sel d’Anfeh seront les stars de cette seconde édition d’Ahl al-Dar. Allez et découvrez-y aussi le papier en fibre de banane de Tyr, le verre du Nord et du Sud, le beau Musée des fossiles de Jbeil, la vannerie de Amchit, les magnifiques broches de Krikor Jabotian, les chaussures de Rana Cheikha et d’autres trésors de notre terre, de notre terroir qui vous attendent et qui vous éblouiront à D Beirut (Quarantaine) du 16 au 23 décembre. Cinq concerts égaieront les soirées : le 19 avec du zajal ; le 20 avec du charqi ; le 21 avec du jazz ; le 22 avec du tarab ; le 23 avec de la pop. Pour les réservations, appeler le 03/483954.

Documentaire

Un soir à la villa / Deir el-Qamar


Rendez-vous aujourd’hui samedi 11 décembre à 17h pour le second épisode de Liban 202X, le projet de théâtre documentaire de Fabrice Henry, en résidence à la villa al-Qamar depuis le 15 septembre. Le documentaire est une sorte de journal raconté par des Libanais de tous horizons depuis le 17 octobre 2019, mais aussi un spectacle qui raconte l’avenir des participants, jusqu’en 2029. À découvrir donc les divers futurs imaginés de Liban 202X, épisode 2, en mots, en musique et en images par des personnes rencontrées par Fabrice Henry depuis son arrivée.

Cette performance pluridisciplinaire a lieu à l’ancienne synagogue/Institut français du Liban à Deir el-Qamar. L’entrée est gratuite. Pour les réservations ou toute information appeler le 05/510016.

SpectaclesAl-Jar Lil Jar / Théâtre al-Madina« Mieux vaut un bon voisin qu’un parent lointain. » Mettant à profit ce bon vieux diction, l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et le théâtre al-Madina concoctent un joyeux programme culturel afin d’animer la période des fêtes dans la rue Hamra. Sous l’intitulé al-Jar Lil Jar (Voisins solidaires), l’initiative...
commentaires (1)

JE M,EXCUSE D,UTILISER CETTE RUBRIQUE POUR PASSER UN MESSAGE A L,OLJ. - OLJ VOTRE TACHE EST AUSSI LA NOTRE. NOUS NE VOUS EMPECHONS PAS DE LA MENER AU MEILLEUR QU,IL FAUT EN VOUS SOUTENANT... MAIS VOUS NOUS EMPECHEZ DE MENER NOTRE TACHE PAR VOTRE CENSURE QUI EST DE COMMUNIQUER AVEC L,OPINION PUBLIQUE ET DE L,ECLAIRER AVEC NOS PLUMES. COMME VOUS PERMETTEZ LES ARTICLES DE GABY NASR ET CEUX DE MADAME HADDAD ( LES DEUX OPPOSES BIEN SUR ET AUCUNE COMPARAISON DES SECONDS AVEC LES PREMIERS ) NE CENSUREZ PAS LES LIBRES EXPRESSIONS ET PERMETTEZ-LEURS DE COMMUNIQUER LIBREMENT AVEC LES MASSES. - MERCI D,EN PRENDRE NOTE.

LA LIBRE EXPRESSION

21 h 31, le 11 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • JE M,EXCUSE D,UTILISER CETTE RUBRIQUE POUR PASSER UN MESSAGE A L,OLJ. - OLJ VOTRE TACHE EST AUSSI LA NOTRE. NOUS NE VOUS EMPECHONS PAS DE LA MENER AU MEILLEUR QU,IL FAUT EN VOUS SOUTENANT... MAIS VOUS NOUS EMPECHEZ DE MENER NOTRE TACHE PAR VOTRE CENSURE QUI EST DE COMMUNIQUER AVEC L,OPINION PUBLIQUE ET DE L,ECLAIRER AVEC NOS PLUMES. COMME VOUS PERMETTEZ LES ARTICLES DE GABY NASR ET CEUX DE MADAME HADDAD ( LES DEUX OPPOSES BIEN SUR ET AUCUNE COMPARAISON DES SECONDS AVEC LES PREMIERS ) NE CENSUREZ PAS LES LIBRES EXPRESSIONS ET PERMETTEZ-LEURS DE COMMUNIQUER LIBREMENT AVEC LES MASSES. - MERCI D,EN PRENDRE NOTE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    21 h 31, le 11 décembre 2021

Retour en haut