Rechercher
Rechercher

Société - Épidémie

Nouvelles amendes pour ceux « qui contribuent à la propagation du coronavirus »

Nouvelles amendes pour ceux « qui contribuent à la propagation du coronavirus »

Le député Assaad Dargham recevant une 3e dose de vaccin contre le coronavirus à l’hôpital gouvernemental de Halba, dans le Akkar (Liban-Nord), le 4 décembre. Photo fournie par notre correspondant Michel Hallak

Les autorités libanaises ont durci une nouvelle fois les mesures prises pour contrer la propagation du coronavirus dans le pays où le taux de contamination par rapport au nombre de tests effectués, qui s’élève à 10,6 %, demeure inquiétant. Selon le bilan du jour publié par le ministère de la Santé, dix nouveaux décès et 1 707 nouvelles contaminations au Covid-19, dont 29 sont en provenance de l’étranger, ont été signalées au cours des dernières 24 heures.

Depuis l’apparition de la pandémie au Liban en février 2020, 681 332 personnes ont été contaminées, parmi lesquelles 637 834 se sont rétablies et 8 795 sont décédées. Parmi les cas toujours actifs, 593 patients sont hospitalisés, dont 268 en soins intensifs.

Hier, le Parlement a voté lors de sa séance plénière une loi qui n’était pas à l’ordre du jour concernant l’augmentation de 50 000 à 250 000 livres libanaises des contraventions pour les personnes qui « contribuent à la propagation du Covid-19 ». Le ministre de la Santé, Firas Abiad, a relevé dans un tweet que cette amende concerne les personnes qui ne respectent pas les mesures de prévention et les lois visant à limiter la propagation du virus.

Afin de faire face à la propagation de la pandémie, l’hôpital gouvernemental Nabih Berry a annoncé avoir ouvert un nouveau département équipé de 17 lits pour accueillir les patients qui ont contracté le Covid-19, « au vu de l’augmentation du nombre de contaminations qui devrait poursuivre leur hausse dans la période à venir », rapporte l’Agence nationale d’information.

Nouveau marathon ce week-end

Côté vaccination, la campagne entamée en février dernier n’a permis de vacciner que 39,7 % des personnes éligibles à une première dose de vaccin et 33,5 % aux deux nécessaires pour atteindre l’immunité la plus complète possible avec les produits Pfizer, AstraZeneca, Spoutnik-V ou Sinopharm. Dans un communiqué, le ministère a indiqué qu’un marathon se tiendra avec le produit développé par Pfizer/BioNTech de 8h à 15h samedi et dimanche, dans une série de centres de vaccination accrédités, sans toutefois publier la liste de ces centres. Un marathon ciblant tous les âges, soit douze ans et plus.

Les personnes désirant se faire vacciner devront être munies d’une pièce d’identité, pour pouvoir être identifiées ou inscrites sur la plateforme Impact qui centralise les données de vaccination. Dans ce contexte, le ministère a lancé un appel au volontariat pour contribuer à l’organisation de ce marathon. Il a mis en ligne un formulaire électronique pour les personnes souhaitant se porter volontaires et qui peuvent également envoyer un message au numéro suivant pour s’inscrire : 81/303889.

Un marathon pour recevoir la troisième dose de rappel du vaccin s’était tenu le week-end dernier, mais avait connu une faible affluence.

De plus, pour tenter de freiner la circulation du virus, les autorités ont décidé qu’à partir du 17 décembre 2021 et jusqu’au 9 janvier 2022 inclus, un couvre-feu de 19h à 6h et des restrictions au niveau de la circulation sur l’ensemble du territoire seront imposés. Des exceptions sont prévues pour les personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin, ainsi que pour celles pouvant présenter un résultat de test PCR négatif de moins de 48 heures. Les personnes âgées de moins de douze ans sont également exemptées.


Les autorités libanaises ont durci une nouvelle fois les mesures prises pour contrer la propagation du coronavirus dans le pays où le taux de contamination par rapport au nombre de tests effectués, qui s’élève à 10,6 %, demeure inquiétant. Selon le bilan du jour publié par le ministère de la Santé, dix nouveaux décès et 1 707 nouvelles contaminations au Covid-19, dont 29...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut