Rechercher
Rechercher

Monde - Conflit

En Éthiopie, les États-Unis et leurs alliés inquiets d’arrestations « sur la base de l’ethnie »

Les États-Unis et plusieurs pays alliés se sont dits hier inquiets des informations sur des arrestations sur la base de l’appartenance ethnique en Éthiopie, et ont réitéré leurs appels à une solution négociée au conflit. « Nous, l’Australie, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les États-Unis, sommes profondément préoccupés par les récentes informations selon lesquelles l’État éthiopien a détenu un grand nombre de citoyens éthiopiens sur la base de leur appartenance ethnique et sans chef d’inculpation », ont indiqué ces pays. Leur communiqué commun cite des informations d’Amnesty International et de la Commission éthiopienne des droits humains faisant état d’arrestations de Tigréens à grande échelle, dont « des prêtres orthodoxes, des personnes âgées et des mères avec leurs enfants ». « Plusieurs de ces actes sont susceptibles de constituer des violations du droit international et doivent cesser immédiatement », ont réclamé les pays signataires, en réitérant leur « grande préoccupation face aux abus et violations des droits humains, comme ceux impliquant des violences sexuelles liées au conflit ».


Les États-Unis et plusieurs pays alliés se sont dits hier inquiets des informations sur des arrestations sur la base de l’appartenance ethnique en Éthiopie, et ont réitéré leurs appels à une solution négociée au conflit. « Nous, l’Australie, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les États-Unis, sommes profondément préoccupés par les récentes informations...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut