Rechercher
Rechercher

Économie - Restauration

Appetito revient à Gemmayzé

Appetito revient à Gemmayzé

La somme de 90 000 dollars a été investie dans cette nouvelle enseigne par Ghada Hamadé et son partenaire Ali Farhat, qui espèrent un retour sur investissement d’ici à un an. Photo DR

Fortement touché par la double explosion au port de Beyrouth, le restaurant italien Appetito, situé dans un bâtiment de la rue Pasteur à Gemmayzé, a finalement rouvert dans de nouveaux locaux.

« Nous aurions aimé conserver notre précédent local, mais les dégâts étaient trop importants et son classement en tant que patrimoine historique nous interdit d’entreprendre des travaux de réhabilitation », explique la copropriétaire, Ghada Hamadé, qui a finalement trouvé un espace vacant dans la même rue, entre les bars Cyrano et Trottoir de Paloma, en lieu et place de l’ancien club Compass. La somme de 90 000 dollars a été investie dans cette nouvelle enseigne par Ghada Hamadé et son partenaire Ali Farhat. Appetito peut accueillir jusqu’à 70 personnes sur une surface de 350 m². Il faut compter environ 300 000 livres par personne pour un repas. À terme, une partie du restaurant devrait être dévolue à l’organisation de soirées privées. « Pour nous, il est essentiel de rester à Gemmayzé. Nous voulons continuer de nous développer dans ce pays. Beaucoup de gens ont laissé tomber et ont quitté le Liban. Peut-être que nous ne ferons pas de profit avec ce restaurant, mais l’essentiel, pour nous, c’est d’être présents », explique Ali Farhat.

Un succès construit au fil des années

Les deux partenaires se sont rencontrés il y a une dizaine d’années dans le bar Alkazar, à Gemmayzé, dans lequel travaillait Ali en tant que directeur et Ghada dans le marketing. En 2012, ils lancent ensemble leur premier restaurant, Appetito, à Hamra. « Le succès n’a pas été immédiat. Il a fallu du temps pour que la marque soit identifiée par nos clients, ce qui nous a permis de nous construire petit à petit. Au départ, il n’était pas question d’ouvrir plusieurs branches Appetito », ajoute Ghada Hamadé.

Aujourd’hui, la marque compte cinq enseignes à Hamra, Gemmayzé, Hazmieh, Broummana et Batroun. Les deux partenaires ont aussi ouvert une maison d’hôtes à Tabarja, près de Byblos, Beit el-Bahr, et un restaurant de fruits de mer, Kahwat Ras Beirut, cet été à Manara.

Dans la même rubrique

Le Grand Bar s’installe au centre-ville

Depuis le début de la crise en 2019, Ghada Hamadé et Ali Farhat souffrent de difficultés pour retenir leur personnel. Chacune de leurs enseignes compte entre 12 et 15 employés. Un grand nombre de leurs collaborateurs les plus expérimentés qui travaillaient pour Appetito depuis une dizaine d’années sont déjà partis à l’étranger pour des salaires sur lesquels les deux propriétaires ne pouvaient pas s’aligner. « Il y a beaucoup de turnover, regrette Ghada Hamadé. Appetito recrute régulièrement de nouveaux collaborateurs, mais il faut compter environ six mois de formation pour qu’un employé soit parfaitement opérationnel. Au terme de ces six mois, rien ne nous garantit qu’il ne partira pas lui aussi à l’étranger. »

D’ici au début de l’année prochaine, les deux propriétaires lanceront un nouveau concept modernisé autour des falafel. Une première enseigne ouvrira à Gemmayzé, mais Ghada Hamadé et Ali Farhat visent avant tout le développement de cette marque sur le marché européen, où ils espèrent ouvrir plusieurs dizaines de franchises dans les prochaines années.

Cet article réalisé dans le cadre d’un partenariat avec Hodema Consulting Services n’a aucune vocation promotionnelle. Ce rendez-vous hebdomadaire sera consacré au secteur de la restauration et de l’hôtellerie qui continue, malgré tout, de se battre.



Fortement touché par la double explosion au port de Beyrouth, le restaurant italien Appetito, situé dans un bâtiment de la rue Pasteur à Gemmayzé, a finalement rouvert dans de nouveaux locaux. « Nous aurions aimé conserver notre précédent local, mais les dégâts étaient trop importants et son classement en tant que patrimoine historique nous interdit d’entreprendre des travaux...

commentaires (1)

bon appetito a tous . bon courage et bonne chance. MAIS CELA N'OCCULTE EN RIEN QUE LES BIEN NOMMES CI-HAUT NE NOUS GARANTISSENT PAS POUVOIR ASSURER LE COURANT ELECTRIQUE 24/24, ASSURANCE QUI TRANQUILISERAIT BCP BCP DE CLIENTS POTENTIELS- QUI HESITENT A LES FREQUENTER JUSTEMENT POUR CETTE RAISON: LA SANITE DE LEUR PLATS.

Gaby SIOUFI

15 h 18, le 04 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • bon appetito a tous . bon courage et bonne chance. MAIS CELA N'OCCULTE EN RIEN QUE LES BIEN NOMMES CI-HAUT NE NOUS GARANTISSENT PAS POUVOIR ASSURER LE COURANT ELECTRIQUE 24/24, ASSURANCE QUI TRANQUILISERAIT BCP BCP DE CLIENTS POTENTIELS- QUI HESITENT A LES FREQUENTER JUSTEMENT POUR CETTE RAISON: LA SANITE DE LEUR PLATS.

    Gaby SIOUFI

    15 h 18, le 04 décembre 2021

Retour en haut